Titres des villes allemandes pendant le troisième Reich - Wikiwand
For faster navigation, this Iframe is preloading the Wikiwand page for Titres des villes allemandes pendant le troisième Reich.

Titres des villes allemandes pendant le troisième Reich

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Tampon «Leipzig, ville des foires du Reich»
Tampon «Leipzig, ville des foires du Reich»

Plusieurs villes du Reich allemand obtiennent pendant la période nazie un titre honorifique, qui peut renvoyer au rôle particulier joué par la ville dans l'ascension du nazisme comme à l'importance historique de la ville. Certains titres sont officieux, d'autres approuvés par Hitler lui-même.

Cachet postal « Stuttgart, ville des Allemands de l'étranger », 1938
Cachet postal « Stuttgart, ville des Allemands de l'étranger », 1938

Principes

L'ordonnance des communes de 1935

L'ordonnance des communes de 1935 autorise dans son paragraphe 9 les communes à adjoindre « une qualité particulière » à leur nom, qualité qui ne doit pas nécessairement faire référence au nazisme[1].

« (1) Les villes sont des communes qui portent un titre en vertu de l'ancien droit. Les communes peuvent porter d'autres titres, reposant sur leur histoire, leur qualité particulière ou l'importance de la commune. (2) Le gouverneur du Reich peut conférer ou modifier les titres après audition des communes. – Ordonnance allemande des communes, § 9 »[1]

Titres conférés par des responsables nazis

Il n'est pas rare qu'Hitler lui-même confère un titre particulier à une ville : en raison du Führerprinzip en vigueur dans l'Allemagne nazie, la volonté du Führer a force de loi. Hitler donne ainsi à Munich le titre de « Hauptstadt der Bewegung »[2]soit capitale du mouvement, le lors d'une discussion avec le maire de la ville, Fiehler, mais la proclamation officielle n'a lieu que le [3]. La ville de Francfort sur le Main obtient d'Hitler l'autorisation de porter le titre de « Stadt des Deutschen Handwerks », ville de l'artisanat allemand en , juste avant le jour des artisans du Reich[4], mais le titre n'est officiellement proclamé qu'en , avec le « Quatrième avis sur le port de titres particuliers par les communes »[5].

Titres et appellations

Titres conférés officiellement

Ville Titre Date Proclamation Remarques
Francfort Ville de l'artisanat allemand [4] [4]
Goslar Ville des paysans du Reich [6] [7]
Graz Ville du soulèvement populaire [8]
Leipzig Ville des foires du Reich [9] [10]
Munich Capitale de l'art allemand 1933
Capitale du mouvement [2] [3]
Nuremberg Ville des sessions du parti [3] [11]
Stuttgart Ville des Allemands de l'étranger [12] [13]

Titres portés avec l'accord d'Hitler

Ville Titre depuis Remarques
Coburg Première ville nationale-socialiste d'Allemagne Appellation confirmée par un télégramme d'Hitler[14]
Linz d'abord:
Ville de la jeunesse du Führer;
Ville de la patrie du Führer
et enfin :
Ville de la fondation du grand Reich allemand;
Filleule du Führer
1938 Lorsque Hitler stationne quelques jours à Linz, en 1938 et juste après l'Anschluss et l'annexion de l'Autriche, il promet de parrainer la ville[15].

Autres titres honorifiques

L'arrondissement de Berlin Friedrichshain est renommé « Ville de Horst-Wessel » en 1933.

Ville Titre depuis Remarques
Berlin-Friedrichshain Ville de Horst-Wessel 1933
Braunschweig La ville de la cité allemande titre auto-proclamé[16]
Brême Ville des colonies Le titre officiel de Brême est celui de «ville hanséatique»[17]
Innsbruck Ville des alpinistes allemands [18]
Landsberg am Lech Ville de la jeunesse 1937 [19]
Neumarkt in der Oberpfalz Ville Dietrich Eckart voir aussi Dietrich Eckart
Salzburg Ville de la recherche sur le vivant 1940 Sans doute pas un titre officiel[20]
Salzgitter Ville des entreprises Hermann Göring [21]
Soest Ville du Moyen Âge allemand Pas de sources d'une appellation officielle.

Notes et références

  1. a et b « Deutsche Gemeindeordnung (1935) », sur www.verfassungen.de (consulté le 20 avril 2016)
  2. a et b (de) Cornelia Schmitz-Berning, Vokabular des Nationalsozialismus, Berlin, , p.296
  3. a b et c (de) « Erste Bekanntmachung über die Führung besonderer Bezeichnungen durch Gemeinden », Reichsministerialblatt,‎ , p.234
  4. a b et c (de) Dieter Rebentisch, « Frankfurt am Main und das Reich in der NS-Zeit », Archiv für Frankfurts Geschichte und Kunst, no 57,‎ , p.263
  5. (de) « Bekanntmachung über die Führung besonderer Bezeichnungen durch Gemeinden », Reichsministerialblatt,‎ , p.501
  6. (de) « Dritte Bekanntmachung über die Führung besonderer Bezeichnungen durch Gemeinden », Reichsministerialblatt,‎
  7. (de) P. Schyga, Von der nationalen Stadt zur Reichsbauernstadt des Nationalsozialismus, Goslar 1918–1945 – Ein historisch-politischer Essay, Bielefeld,
  8. « DÖW - Erkennen - Ausstellung - 1938 - Graz - "Stadt der Volkserhebung" », sur www.doew.at (consulté le 20 avril 2016)
  9. (de) « Bekanntmachung über die Führung besonderer Bezeichnungen durch Gemeinden », Reichsministerialblatt,‎ , p.2
  10. Leipzig-Lexikon: Register R: „Reichsmessestadt“
  11. (de) Alexander Schmidt, Geländebegehung. Das Reichsparteitagsgelände in Nürnberg, Nuremberg,
  12. (de) « Zweite Bekanntmachung über die Führung besonderer Bezeichnungen durch Gemeinden », Reichsministerialblatt,‎
  13. (de) Roland Müller, Stuttgart, die „Stadt der Auslandsdeutschen“. Anspruch und Wirklichkeit eines „NS-Ehrentitels“, Linz, (ISBN 978-3-900387-61-7), p.289-310
  14. (de) Harald Sandner, Coburg im 20. Jahrhundert, Neue Presse, (ISBN 3-00-006732-9)
  15. (de) Fritz Mayrhofer, Die "Patenstadt des Führers" : Träume und Realität, Linz,
  16. (de) « Braunschweig – Die deutsche Siedlungsstadt », Verkehrszeitschrift der Stadt Braunschweig, no Siedlungs-Sonderheft Folge 5,‎
  17. (de) Heinz Gustafsson, Namibia, Bremen und Deutschland : ein steiniger Weg zur Freundschaft, Aschenbeck & Holstein, , 704 p. (ISBN 3-932292-40-5)
  18. « Amtsblatt Innsbruck », sur Issuu (consulté le 20 avril 2016)
  19. (de) Manfred Deller, Landsberg wird zum Wallfahrtsort des Nationalsozialismus, Landsberg, (lire en ligne)
  20. (de) Eduard Paul Tratz, « Salzburg, die Stadt der Lebensforschung », Salzburger Landeszeitung, no 205,‎
  21. (de) Matthias Riedel, Vorgeschichte, Entstehung und Demontage der Reichswerke im Salzgittergebiet, Dusseldorf, , p.113


{{bottomLinkPreText}} {{bottomLinkText}}
Titres des villes allemandes pendant le troisième Reich
Listen to this article