For faster navigation, this Iframe is preloading the Wikiwand page for Transatlantic Follies.

Transatlantic Follies

Transatlantic Follies (ou Anything Goes) est une comédie musicale américaine réalisée par Lewis Milestone, sortie en 1936. C'est une adaptation de la pièce homonyme de Cole Porter, Guy Bolton et P.G. Wodehouse.

Synopsis

Un jeune homme tombe amoureux d'une belle femme qu'il suit sur un paquebot de luxe lors d'une croisière, où il découvre qu'elle est une héritière anglaise qui s'est enfuie de chez elle mais est forcée de rentrer en Angleterre. Il découvre également que son patron est sur le navire et pour éviter d'être aperçu, il se déguise alors en gangster qui est en réalité un vrai gangster en fuite...

Fiche technique

Distribution

Et, parmi les acteurs non crédités :

Autour du film

Cette première adaptation cinématographique, filmée en noir et blanc, était dirigée par Lewis Milestone avec pour vedette Ethel Merman, qui reprenait le rôle de Reno Sweeney qu'elle tenait sur les planches, et Bing Crosby dans le nouveau rôle de Billy Crockett. Charles Ruggles (remplaçant Victor Moore), Ida Lupino et Arthur Treacher étaient en tête d'affiche. Le film nécessita l'adaptation des paroles salaces des chansons de Porter pour passer l'épreuve des censeurs de la Commission Hays. Seules quatre de ses chansons restent dans le film (avec des altérations notables des paroles!) : Anything Goes, I Get a Kick Out of You, There’ll Always Be a Lady Fair, et You’re the Top.

Grâce aux relations de Bing Crosby, trois compositeurs travaillèrent à quatre chansons supplémentaires pour le film, mais si l'on excepte Moonburn (écrite par Hoagy Carmichael et Edward Heyman), qui fut pendant un temps l'un des grands succès de Crosby, ces changements de dernière minute n'ont guère marqué les mémoires. Certains critiques, tel John Springer, ont d'ailleurs reproché à la Paramount d'avoir trahi la version originale avec ces airs médiocres (mais dans le Hollywood des années 1930, il était pratique courante pour les grands studios, qui possédaient des maisons d'édition musicales, de « placer » ainsi leurs propres productions avec l'espoir de doubler les gains en cas de succès).

Lorsque, à la fin des années 1950, la Paramount vendit les droits du film de 1936 aux télévisions, elle retitra le film Tops is the Limit pour ne pas faire de concurrence à sa nouvelle version cinématographique, qui se jouait au théâtre.

Crédit d'auteurs

Notes et références

{{bottomLinkPreText}} {{bottomLinkText}}
Transatlantic Follies
Listen to this article

This browser is not supported by Wikiwand :(
Wikiwand requires a browser with modern capabilities in order to provide you with the best reading experience.
Please download and use one of the following browsers:

This article was just edited, click to reload
This article has been deleted on Wikipedia (Why?)

Back to homepage

Please click Add in the dialog above
Please click Allow in the top-left corner,
then click Install Now in the dialog
Please click Open in the download dialog,
then click Install
Please click the "Downloads" icon in the Safari toolbar, open the first download in the list,
then click Install
{{::$root.activation.text}}

Install Wikiwand

Install on Chrome Install on Firefox
Don't forget to rate us

Tell your friends about Wikiwand!

Gmail Facebook Twitter Link

Enjoying Wikiwand?

Tell your friends and spread the love:
Share on Gmail Share on Facebook Share on Twitter Share on Buffer

Our magic isn't perfect

You can help our automatic cover photo selection by reporting an unsuitable photo.

This photo is visually disturbing This photo is not a good choice

Thank you for helping!


Your input will affect cover photo selection, along with input from other users.