Un héritage sur les bras - Wikiwand
For faster navigation, this Iframe is preloading the Wikiwand page for Un héritage sur les bras.

Un héritage sur les bras

Un héritage sur les bras
Titre original Murder, He Says
Réalisation George Marshall
Scénario Lou Breslow, Jack Moffitt
Acteurs principaux
Sociétés de production Paramount Pictures
Pays d’origine
États-Unis
Genre Comédie loufoque
Comédie noire
Farce, Fantastique
Durée 94 min
Sortie 1945


Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Un héritage sur les bras (Murder, He Says) est un film américain en noir et blanc réalisé par George Marshall, sorti en 1945.

Synopsis

Pete Marshall, un enquêteur sur les conditions de vie des habitants en zone rurale, est envoyé dans une petite ville isolée de campagne pour retrouver un collègue de travail qui n'a plus donné signe de vie depuis sa dernière enquête. Il se rend dans la dernière famille que celui-ci devait sonder, la famille Fleagle, des « péquenots [1]» finis, composée de : Maman, la matriarche, ses deux grands fils jumeaux, Mert et Bert, sa fille débile, Elany, son troisième mari, petit homme faible et insignifiant, et la grand-mère, seul membre de la famille qui paraisse normal.

Pete à peine arrivé, les fils Fleagle veulent lui faire un sort. Maman Fleagle lui propose d’épargner sa vie en échange d'un service : qu'il se fasse passer auprès de la grand-mère malade et alitée pour le petit ami de Bonnie Fleagle - une jeune parente qui se trouve en prison - afin de gagner sa confiance. Car grand-maman refuse de leur dire où elle a caché les sept mille dollars volés par Bonnie et son père (exécuté depuis). À Pete, la grand-mère confie qu'elle refuse de leur révéler la cachette parce qu'ils sont en train de l'empoisonner petit à petit. Avant de mourir, elle enseigne à Pete une chanson absurde, sans queue ni tête, également connue d'Elany, qui est un indice indiquant l'emplacement de la cachette. Puis grand-maman meurt. Mais voici que débarque Bonnie qui s'est évadée de prison, bien décidée à récupérer son argent...

Commentaire

Cette comédie loufoque et endiablée comporte des gags alors novateurs et cocasses[2], devenus des morceaux d'anthologie[3]. Le film mêle plusieurs genres : la farce burlesque, le gothique, le fantastique, le policier, le mystère. Une réussite, selon la critique de cinéma Pauline Kael (1919-2001), qui écrira que Un héritage sur les bras est supérieur à Arsenic et vieilles dentelles, autre farce fofolle sortie un an plus tôt (avec Cary Grant)[4], avec laquelle Un héritage sur les bras partage des points communs.

Fiche technique

Distribution

Source

Notes et références

  1. Terme anglais : "Hillbillies".
  2. Cf. les séquences de la table tournante et les corps qui brillent dans le noir.
  3. Torono Flim Society, article du 21 juin 2020
  4. Weirdland, article du 22 juillet 2013

Lien externe

{{bottomLinkPreText}} {{bottomLinkText}}
Un héritage sur les bras
Listen to this article