Utilisateur:Èl-Gueuye-Noere/TE Wallon-Français - Wikiwand
For faster navigation, this Iframe is preloading the Wikiwand page for Utilisateur:Èl-Gueuye-Noere/TE Wallon-Français.

Utilisateur:Èl-Gueuye-Noere/TE Wallon-Français

Une page de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Lucyin Mahin

Lucyin Mahin (orthographe francisée : Lucien Mahin), de son surnom "Louline Vôye", est un écrivain wallophone, chercheur sur la langue wallonne, ainsi qu'un des deux rédacteurs en chef du magazine : Li Rantoele. Toutefois, il est vétérinaire de profession.

Lucyin Mahin
Lucyin Mahin en 2008.
Biographie
Naissance
(67 ans)
Villance, Belgique
Nationalité
Belge

Biographie

Vie privée

Lucyin Mahin est né le 31 décembre 1953 dans le village de Villance, situé dans la province de Luxembourg. Il vivrait au Maroc depuis 1981, du moins, il y vivait encore en 2004.[1]

Il exerce la médecine vétérinaire depuis 1977. Il fût également enseignant-chercheur à l'Institut agro-vétérinaire de Rabat entre l'année du début de sa carrière jusqu'en 1985. Quatre ans plus tard, il s'est mis à son compte[2], dans la région des Doukkala.

Lucyin Mahin au Maroc.
Lucyin Mahin au Maroc.

Langue wallonne

Il a commencé à écrire en wallon au début des années 1980. Les mots de ses premiers textes étaient écrits comme il l'entendait (une orthographe non-officielle qui vise à retranscrire la phonétique à l'écrit). Ceux-ci étaient corrigés par Lucien Léonard, qui est considéré comme une sorte de "précepteur" de Lucyin Mahin, dans l'optique où cette personne l'a aidé à s'initier dans la langue wallonne.

Aux début des années 1990, Lucyin Mahin décide avec d'autres militants de la langue wallonne de créer une version standardisée du wallon, du moins pour l'écrit. Cette forme standardisée s'appelle le rifondou et elle constitue l'équivalent du français standard, cette dernière issue de la langue de Molière. Contrairement au français, le processus de standardisation du wallon est toujours en cours. Dès lors, cet auteur continue de se pencher sur ce processus.

Ce vétérinaire est également à l'origine de la création de plusieurs associations sans but lucratif, qui ont pour but de promouvoir la sauvegarde de la langue wallonne : "Soce des Rcàzeus d'walon" (créée en 1995, elle édite une revue : Coutcouloudjoû), ainsi que "Li Ranteule" (renomée "Li Rantoele" ; co-fondée avec Laurent Hendschel en 1996 ; elle aussi édite une revue, qui porte son nom).[2]

Lucyin Mahin enseigne le wallon au centre culturel de Bièvre depuis 2003 sous forme de tables de conservation.[3]

Œuvres littéraires

Poésies

Les titres ci-dessus sont retranscrit en rfondou (wallon standardisé) :

  • 1981 : Crapådaedje — Les bierdjîs — Ene ramixhe copixhe (Première édition)
  • 2010 : Rilidjons
  • 2012 : Pocwè ont i touwé nosse langue ? — Cwareme 1434
  • 2014 : Vos, såvaedjes fleurs — Broûleuse — Cola et Burnot
  • 2015 : Floreye Påke e moes d' avri — Fårè — Prometeus d' bons djoûs
  • 2017 : Ostant peter dins on violon — Prindoz pårt
  • 2018 : C' est ene rowe ki toûne — K' i morexhe ! — Voyes — Tins al disbråye — Sûtifones — Al dilongue del veye
  • 2019 : Disti-rima po les scoles di Bive
  • 2020  : Ene ramixhe copixhe (Seconde édition) — Poenne

Romans et nouvelles

  • 1983 : C' est todi l' aiwe ki doime ki neye[4]
  • 1984 : Li ptite comére avou l' blanke camuzole[4]
  • 2004 : Li batreye des cwate vints[1]
  • 2005 : Eviè Nonne[4]
  • 2005 : On plaijhî våt l' ote[4]
  • 2019 : Moudes a rvinde
    Première et quatrième de couverture de "Moudes a rvinde"
    Première et quatrième de couverture de "Moudes a rvinde"

Recherches

Langue wallonne

  • 1999  : Qué walon po d'mwin  ? (en collaboration avec Thierry Dumont, Laurent Hendschel et Jacques Werner, ouvrage préfacé par William Dunker)[5]

Médecine vétérinaire

Traductions

Lucien Mahin retranscrit des traductions de la Bible déjà traduite en orthographe Feller-Léonard. Cette dernière n'est utilisée que dans le dialecte wallon méridional ([WA] Walon do Nonne).

Médias

Magazine trimestrielle

Lucyin Mahin est derrière la création du magazine trimestrielle : Li Rantoele. Le premier numéro de ce dernier fût publié en 1996 jusqu'à aujourd'hui.[6] Il est rédacteur en chef depuis 2005. Durant ses deux premières années, il était seul au commande. Cependant, José Schoovaerts l'a rejoint pour une durée de dix ans dans cette tâche. Depuis 2018, Lucyin Mahin s'occupe de la rédaction avec Jean Cayron. Voici, ci-dessous, une liste à puces comprenant les titres des articles écrits par Lucyin Mahin et publié dans ce magazine :

  • 1996 :
    • Été  : "Liberia, li dierinne guêre di discolonijhädje ås Afrikes" ([FR] Libéria, la dernière guerre de la décolonisation de l'Afrique) — "Lèyi fé, lèyi passer ?" ([FR] Laisser-faire, laisser passer ?)
    • Hiver : "Mètans les onks d'on costé èyèt les ôtes di l'ôte" — "Li spoûle da Andreas Münster"
  • 1997 :
    • Printemps : "L'après-guere el Bosneye" — "L'Afrike des scolîs"
    • Été : "Li trop-plin di lwès ècorädje li chomädje et distrûre l’economeye" — "Sabaye çu qu'i tuzet, les studiants espagnols ?"
    • Automne : "Èviè on monde di rintîs èyèt d' bribeûs (ki va pèter on djoû)" — "Li manêdje"
    • Hiver : "Lomer les noveas cayets e walon" — "Li fax, ene indjole do tins do vî Bon Diè..." — "Les 68-îs (-resses) cwesk'il (elle) ont divnu ?"
  • 1998 :
    • Printemps :
    • Été :
    • Automne :
    • Hiver :
  • 1999 :
    • Printemps :
    • Été :
    • Automne :
    • Hiver :
  • 2000 :
    • Printemps :
    • Été :
    • Automne :
    • Hiver :
  • 2001 :
    • Printemps :
    • Été :
    • Automne :
    • Hiver :
  • 2002 :
    • Printemps :
    • Été :
    • Automne :
    • Hiver :
  • 2003 :
    • Printemps :
    • Été :
    • Automne :
    • Hiver :
  • 2004 :
    • Printemps :
    • Été :
    • Automne :
    • Hiver :
  • 2005 :
    • Printemps :
    • Été :
    • Automne :
    • Hiver :
  • 2006 :
    • Printemps :
    • Été :
    • Automne :
    • Hiver :
  • 2007 :
    • Printemps :
    • Été :
    • Automne :
    • Hiver :
  • 2008 :
    • Printemps :
    • Été :
    • Automne :
    • Hiver :
  • 2009
    • Printemps :
    • Été :
    • Automne :
    • Hiver : :
  • 2010 :
    • Printemps :
    • Été :
    • Automne :
    • Hiver :
  • 2011 :
    • Printemps :
    • Été :
    • Automne :
    • Hiver :
  • 2012 :
    • Printemps :
    • Été :
    • Automne :
    • Hiver :
  • 2013 :
    • Printemps :
    • Été :
    • Automne :
    • Hiver :
  • 2014 :
    • Printemps :
    • Été :
    • Automne :
    • Hiver :
  • 2015 :
    • Printemps :
    • Été :
    • Automne :
    • Hiver :
  • 2016 :
    • Printemps :
    • Été :
    • Automne :
    • Hiver :
  • 2017 :
    • Printemps :
    • Été :
    • Automne :
    • Hiver :
  • 2018 :
    • Printemps :
    • Été :
    • Automne :
    • Hiver :
  • 2019 :
    • Printemps :
    • Été :
    • Automne :
    • Hiver :
  • 2020 :
    • Printemps :
    • Été : Va-t on on djoû rtrover sint Houbert? (co-rédigé avec Dimitri François)
    • Automne :
    • Hiver : Li droet d' rire des djins e walon — Gote d' aiwe

Les archives de la plupart des numéros de ce magazine sont disponibles en ligne.[7]

Première de couverture du huitante-cinquième numéro du magazine, avec sa mascotte.
Première de couverture du huitante-cinquième numéro du magazine, avec sa mascotte.

Télévision wallophone

À partir de 2008, une chaine YouTube diffuse des programmes comme à la télévision. Cette chaîne s'appelle la "tévé walon-cåzante" et elle fût créée par Lucyin Mahin. Néanmoins, elle semble inactive depuis 2018.[8]

Sources

{{bottomLinkPreText}} {{bottomLinkText}}
Utilisateur:Èl-Gueuye-Noere/TE Wallon-Français
Listen to this article