Utilisateur:Cantons-de-l'Est/Autobiographie (2005-2013) - Wikiwand
For faster navigation, this Iframe is preloading the Wikiwand page for Utilisateur:Cantons-de-l'Est/Autobiographie (2005-2013).

Utilisateur:Cantons-de-l'Est/Autobiographie (2005-2013)

FaV

Cscr-featured.png

Tibet Fox.jpg

— 2005 —

« Aucun autre site web majeur n'a tenu sa promesse, tout en restant fidèle à ses idéaux initiaux, comme Wikipédia l'a fait. Le personnel de Gizmodo est basé en Amérique du Nord, et nos choix reflètent notre petite bulle, mais il est indéniable que Wikipédia a eu un effet mondial. Rassembler des millions d'articles dans des centaines de langues sur toutes sortes de sujets est un exploit déconcertant. Le fait que cette encyclopédie gargantuesque soit le fruit d'une coopération de masse, d'un compromis et d'une générosité collective n'est rien de moins qu'un miracle.

Wikipédia a perfectionné son système de rédacteurs bénévoles et ses exigences en matière de citations depuis sa mise en ligne en 2001, et il continuera à le faire dans un avenir prévisible. C'est un organisme autocorrectif qui est parfois sujet à des conneries et au vandalisme, mais il semble surtout trouver un moyen de se diriger vers quelque chose de juste et de vrai. Et pendant tout ce temps, il a réussi sans faire de publicité ni devenir malveillant.

Nous vivons à une époque où peu de gens semblent s'entendre sur une réalité commune. Wikipédia a travaillé avec diligence à la création d'une sorte de document qui peut être considéré comme une version acceptable de la vérité. Et quand il y a erreur, on peut toujours tenter une modification[trad 1],[1].

— Site Gizmodo, 19 octobre 2018

C'est sur le site Slashdot que j'apprends l'existence de Wikipédia. Au début, je contribue de façon anonyme, puis je m'inscris sous le pseudonyme Sherbrooke (d · c · b). Je suis donc officiellement wikiné le 19 mars 2005 à 19:02.

À cette époque, j'admire l'oeuvre d'A. E. van Vogt, un auteur de science-fiction. Je rédige beaucoup sur lui. Depuis, je ne reviens presque plus à ces articles, mais je garde toujours un bon souvenir de ces premiers wikimoments. J'admire encore son oeuvre.

Au fur et à mesure que les semaines passent, j'éprouve une frustration grandissante : Où sont les outils qui facilitent le travail de rédaction ? Bien sûr, il y en a (notamment les boutons dans le haut de la fenêtre d'édition), mais plusieurs manquent à l'appel, dont un pour rechercher des informations à partir de Saint-Google. J'entreprends alors de créer une extension que je n'ai jamais regretté de d'avoir mise au point. Cependant, je suis déçu qu'elle ne soit pas plus connue, mais je manque de temps pour créer une série de vidéos qui mettrait en valeur son efficacité et sa puissance. Néanmoins, je l'utilise régulièrement lorsque je rédige les articles de Wikipédia

.

Puisque je n'ai pas suivi de formation ni été supervisé de façon soutenue par un parrain, je suis donc autodidacte depuis 2005.

— 2006 - 2007 —

« Partout dans le monde, nous aimons et adorons Wikipédia. Et nous savons aussi qu’elle n’est pas la source ou l’autorité ultimes. C’est un point de départ pour nos recherches. Quand on y découvre des erreurs connues, on les rectifie. Vous avez un problème avec un article ? Prenez l’initiative et corrigez-le. Ce n’est pas parfait mais chaque imperfection découverte devient une opportunité d’évolution. C’est de cette façon, un jour à la fois, une modification à la fois, que Wikipédia est devenue une ‘merveille du monde’[2].
— Jeffrey Tucker, 25 mars 2017

C'est le 25 août 2006 à 12:53 que je lance Legifer. À cette époque, Le Bistro est devenu une foire aux questions pour les problèmes touchant le droit d'auteur et le copyright (voir par exemple 1 et 2). Un projet qui obtient du succès, mais parfois des déboires. Ainsi va Wikipédia.

Je deviens administrateur de la Wikipédia en français (WP.FR) le 6 juillet 2006. Je fais de mon mieux, mais jouer à la police tout en défendant régulièrement mes gestes auprès des autres administrateurs mine ma sérénité. Je laisse officiellement la charge le 19 mai 2010. À cette époque, je suis en wikibreak pour retrouver ma sérénité.

L'interface du moteur de Wikipédia est toujours rédigée en anglais. Comme vous le savez probablement, Wikipédia se décline en plus de 285 langues. Pour faciliter la lecture des différents messages, il faut souvent les traduire en français. En 2005 et en 2006, la traduction s'effectue directement dans l'espace de noms « MediaWiki » (voir par exemple MediaWiki:Tog-underline ou MediaWiki:Tog-watchdefault). En 2006, le futur Translatewiki.net est lancé. Je m'inscris le 31 octobre 2007 à 06:36. Au 10 décembre 2013, j'y ai apporté au-delà de 2 500 contributions. Tout comme sur WP.FR, plusieurs de mes modifications ont été supprimées (plusieurs de ces messages ont cessé d'exister, tout simplement).

J'ai régulièrement entendu ce bruit.

(2021-04-14) Pendant une discussion avec Simon Villeneuve, je me souviens que j'ai contribué plus de 10 000 fois en utilisant un modem à 56k. Le plus souvent, je modifiais Wikipédia en bloquant l'affichage des images. Le temps de transfert des pages en était donc notablement raccourci. Je ne faisais pas plusieurs prévisualisations avant de publier (si ma mémoire est exacte, le bouton se nommait « Enregistrer »). Aujourd'hui, même si je jouis d'une connexion dite à haute vitesse, le temps de chargement des pages me semble souvent trop long (peut-être la faute à mon navigateur Web).

— 2008 —

« C'est au cours [des années 2010] que nous avons appris à haïr Internet, à décrier son impact sur notre cerveau et notre société, et à détester les organisations amorales qui le dominent. Facebook vole nos données et tolère les mensonges de Trump. Amazon est un mastodonte qui écrase [les magasins ayant pignon sur rue]. Instagram est pour les narcissiques. Reddit est pour les racistes et les incel. Twitter est indulgent avec les nazis. Au milieu de ce spectacle d'horreur, il y a Wikipédia, criminellement sous-estimée, un recueil à but non lucratif de connaissances humaines entretenues par tous. Il n'y a pas de site web plus utile. Sa navigation est libre d'obstacles et récompense la curiosité sans voler vos préférences et les vendre à des spécialistes du marketing.

[...]

Alors que l'Internet a surtout empiré, [Wikipédia] n'a cessé de s'améliorer, nous rappelant que le Web peut être une bonne chose, un endroit où nous avons un accès instantané à des informations sans fin, un véritable projet des biens communs à un moment politique où l'idée même du bien commun est attaquée.[trad 2],[3]

— Dan Friedman, Mother Jones, décembre 2019

À l'été 2008, je veux tester certaines fonctions de mon extension. C'est ainsi que Talabot « naît » le 29 août 2008 à 09:19. Après quelques mois de tests, je le mets en dormance. En 2010, je l'utilise surtout pour mettre à jour des wikiliens vers des palettes de navigation que j'ai renommées. En 2011, il me sert à réaliser une campagne de mises à niveaux des modèles qui sont des palettes de navigation et d'autres « bricoles ».

Lorsque je recommence à collaborer de façon plus active à FR.WP, je change de pseudonyme (sur un coup de tête et en prévision de soucis potentiels). C'est ainsi que wikinaît Cantons-de-l'Est le 1er décembre 2008 à 06:03. À ce moment, Sherbrooke (d · c · b) atteint 50 000 contributions. Trois ans plus tard, Cantons-de-l'Est (d · c · b) dépasse 50 000 contributions. Au 1er septembre 2011, les deux font partie du top 100 des contributeurs de FR.WP par le nombre de contributions. À la fin d'avril 2012, le compte Sherbrooke est rendu à la 115e position, alors que Cantons-de-l'Est se situe à la 47e. Le 4 janvier 2013, il est en 22e position. Le 20 décembre 2013, il est en 11e position.

— 2009 —

En août 2009, m'inspirant de ce qui se fait dans la Wikipédia en anglais, je crée ((Site officiel)). C'est un modèle relativement simple, qui attire son lot de critiques à l'usage (voir la page de discussion associée). Cependant, il obtient du succès avec le temps qui passe, même si les premiers mois, il est peu utilisé (une centaine de fois, si je ne m'abuse). En novembre 2018, donc neuf ans plus tard, il est utilisé plus de 77 000 fois. Super !

— 2010 —

En août 2010, Lebrouillard (d · c · b) me demande de faire partie de l'équipe 7 du Wikiconcours de septembre 2010. Ses membres : Lebrouillard (d · c), Mafiou44 (d · c), Prosopee (d · c), Tsaag Valren (d · c) et moi-même. Après deux mois de travaux intenses, nous décrochons deux premières places : Fée est le premier choix du juré comme article, alors que l'équipe 7, dont le thème est le paranormal, est élue meilleure équipe. Ça flatte l'ego ! De plus, l'équipe a rédigé 14 articles labellisés AdQ ou BA. Quelle équipe !

— 2011 —

En juin 2011, je me lance dans une aventure dont j'ignorais combien elle est chronophage : Regards sur l'actualité de la Wikimedia (RAW). Cette infolettre d'une à deux pages me coûte de quatre à huit heures par parution. Est-elle parfaite ? Non. Est-elle complète ? Non. Répond-elle à un besoin ? Selon les commentaires que j'ai lus, c'est oui. Pourrais-je faire mieux ? Oui, mais il y a tellement à faire dans WP. Est-elle mon bébé ? Oui, mais il faut toute une communauté pour rédiger Wikipédia.

En septembre 2011, je deviens juré d'un Wikiconcours. Après deux mois d'observations des progrès des équipes, je lis plusieurs articles sélectionnés. Je me fais une idée, mais sous pression. Je fais des choix déchirants en l'espace de quelques semaines, car plusieurs articles méritent une place sur le podium, tout comme plusieurs équipes. Au final, je suis satisfait de la répartition des gagnants.

— 2012 —

En 2012, je m'engage dans le Comité Québec dans le but de montrer les avantages de contribuer à la Wikipédia en français. La même année, en avril, je participe à une journée contributive, ce qui me permet d'établir des liens avec d'autres wikipédiens. Je participe à Wikipédia prend Québec et à un stand de vulgarisation lors du Forum mondial de la langue française, qui me donne l'occasion d'établir des contacts avec de futurs wikipédiens.

En juin 2012 et en octobre 2012, je laisse deux messages sur Le Bistro. Ils sont autobiographiques : 99 999 et un commentaire dans la section Wikipedia rend-elle fou ?

Pendant cette période, je m'attelle à la tâche de faire labelliser « Électron ». Ardu, car l'article est relativement bien écrit et son plan pose problème. Après plusieurs semaines d'efforts, je demande de l'aide. Un seul collègue le relit, Simon Villeneuve (d · c), et propose une floppée de modifications. J'en fait plusieurs, mais il me reste un effort, énorme, de scinder et de restructurer l'article pour le rendre plus accessible. Avant de faire cet effort, je délaisse pour me donner une distance critique.

J'en profite pour transcrire en wikitexte un livre de la Wikisource en français : Une nouvelle figure du monde. Les Théories d’Einstein. Expérience intéressante dans un monde qui m'est plutôt inconnu. Là-bas, Acélan (d · c) me donne plusieurs coups de main, ce qui me facilite la tâche. À cause de nouvelles règles dans la Wikisource en français touchant le copyright, je prépare un fichier au format .doc pour que cet ouvrage soit diffusé par Les Classiques des sciences sociales : [1]. Après la transcription de cet ouvrage en wikitexte, je traduis un article célèbre en physique : De l'électrodynamique des corps en mouvement. Puisqu'Albert Einstein est mort en 1955, il est possible de diffuser ses écrits librement au Canada. L'article se trouve sur le site des Classiques des sciences sociales : [2].

— 2013 —

En janvier 2013, je lance le processus de labellisation d'« Électron ». Il s'ensuit beaucoup de travail pour améliorer et corriger son contenu. Ce travail est complété en mars 2013, un mois après la labellisation. Ouf !

En novembre 2005, dans une autre wikivie, j'ai créé « Rotation de l'œuf dur » à la suite de la lecture d'un article imprimé (probablement dans Science & Vie). Sept ans et demi plus tard, en mars 2013, Coyau (d · c) téléverse dans Wikimedia Commons des vidéos qui montrent l'effet : [3] et [4]. Son intérêt est probablement attisé par un gazouillis de Simon Villeneuve (d · c) sur « Œuf de Colomb de Tesla », récemment créé. Le même mois, je me lance à nouveau dans un wikiconcours, mais en solo cette fois-ci.

En avril 2013, je propose Meurtres de la lande (d · h · j · · AdQ · BA · Ls) au label AdQ, mais la demande est refusée. Avec l'aide de Cgolds (d · c), je modifie Affaire Ian Tomlinson (d · h · j · · BA · Ls) et le propose au label BA en juin 2013 (il sera labellisé le 3 juillet, l'un des votants écrit : « Article atypique très bien traduit et adapté. Bravo. » [5]). En parallèle, je m'attache à faire labelliser Projet Manhattan (d · h · j · · AdQ · BA · Ls) ; il obtient le label BA en juin 2013. Pendant la procédure, deux votants suggèrent de le proposer au label AdQ, mais je refuse de me lancer dans cette aventure. J'observe depuis quelques mois une tendance chez des votants : celle d'exiger encore plus, même si ce n'est pas dans les critères. La raison ? Le nombre de votants est faible. Donc, chacun a un pouvoir certain sur l'issue du vote. Plusieurs comprennent manifestement les critères, d'autres pas. Si vous avez déjà fait labelliser un article, vous savez combien cela peut demander d'efforts. Je rédige pour le bénéfice des lecteurs, pas des votants trop exigeants.

En juin, je m'intéresse à Robert Oppenheimer (d · h · j · · BA · Ls), un physicien américain surnommé « le père de la bombe atomique ». Trajectoire fascinante, probablement le physicien le plus documenté de la planète. Il a laissé quelque chose comme 74 000 documents, que la Bibliothèque du Congrès conserve, le FBI a monté un dossier de 7 000 pages sur lui et son audition de sécurité — largement médiatisée à l'international — a été transcrite sur 1 000 pages et versée dans le domaine public. Avant même d'être connu pour sa participation au Projet Manhattan, c'est une vedette parmi les physiciens : il a en effet publié plusieurs articles importants en mécanique quantique et on lui doit un article, révolutionnaire, sur la naissance des trous noirs. Après la Seconde Guerre mondiale, il s'occupe activement de la défense des États-Unis, mais s'oppose aux objectifs de la Strategic Air Command et voit son habilitation de sécurité révoquée. Même s'il perd beaucoup de prestige politique, il continue à s'occuper de physique théorique et prononce des conférences un peu partout sur la planète. Il fait encore l'objet de biographies (une en 2012, par exemple), surtout aux États-Unis.

En août, je m'attache à faire labelliser Meurtres de la lande (d · h · j · · AdQ · BA · Ls) ; il obtient le BA à la fin d'août 2013. En septembre 2013, je relis extensivement Échelle de Kardachev (d · h · j · · AdQ), en grande partie rédigé par Prosopee (d · c). En parallèle, je continue d'améliorer « Robert Oppenheimer ». Par hasard, j'observe que je dépasse 1 000 articles créés. Jamais je n'ai anticipé créer autant d'articles. J'en profite pour le souligner sur Le Bistro. Ce qui est certain, c'est que je ne dépasserai jamais le nombre d'articles de Clio64 (d · c), qui en a plus de 6 000 à son actif. Incroyable. Une personne de mon entourage imprime la liste des monarques de France, ce qui m'étonne et me conforte : Wikipédia est une référence. Je relis aussi en profondeur Boeing 757 (d · h · j · · AdQ · BA · Ls).

À la fin de septembre, je fais un wikislow : j'ai des obligations à remplir. Le 7 octobre 2013, je serais le 11e plus prolifique contributeur de la Wikipédia en français. En novembre, je poursuis la rédaction de RAW, qui a dépassé le cap des 100 parutions.

Le 24 novembre, je découvre une « horreur » dans « Johannes Gutenberg » à la suite d'une brève d'un futur RAW. Une citation apparaît tout en bas de l'article, mais sans source. Donc, je dois en premier trouver une source. Gutenberg est né à Mayence vers 1400 dans le Saint-Empire romain germanique. Sa langue est probablement un ancêtre du haut allemand du début du XXe siècle, la citation est en français et je pense que cette dernière est une traduction de l'anglais, elle-même une traduction de l'allemand. Quatre-cinq recherches dans Google me mènent à deux citations en anglais. Pour voir la citation en allemand, je regarde aussi du côté de la Wikipédia en allemand et de la Wikiquote en allemand, mais je fais chou blanc. Les deux n'ont en effet aucune citation de Gutenberg, ce qui m'étonne. Je me rabats donc sur l'une des deux citations en anglais qui se trouvent dans Google Books, mais pas dans la Wikipédia en anglais et ni dans la Wikiquote en anglais (cette dernière ne comprend aucune citation du père de l'imprimerie moderne, ce qui rend la situation encore plus étrange à mes yeux — à croire qu'il est censuré). Après avoir recopié, un-deux mots à la fois, la citation de Google Books, j'ai un socle. Après dix-quinze minutes d'efforts, j'ai donc trouvé une source valable et ajouté la citation anglaise à Johannes Gutenberg. Une fois ce socle établi, je retourne dans RAW et j'ajoute celle-ci à l'endroit approprié. Je mentionne cette « horreur » sur Le Bistro et, en moins de 40 minutes, quelqu'un trouve une traduction en français de la main d'Alphonse de Lamartine [6]. Je remplace donc par ce texte.

Toujours en novembre, j'essaie de faire labelliser un thème [7], mais je ne comprends pas les critères, donc échec (Smiley: triste). Le 1er décembre, je lance la procédure de labellisation d'« Affaire Joanna Yeates ». C'est seulement le dernier jour, après un appel lancé sur Le Bistro, qu'un nombre suffisant de votes en faveur est obtenu. J'en suis donc rendu à 21 articles labellisés

. Cependant, cet article prête à polémique : [8], [9] et [10]. Wikipédia se compose de grands et petits moments.

Le 21 décembre, je demande s'il est possible d'avoir le droit de modifier certains modèles ou modules sans être administrateur [11]. Réponse : probablement pas. Le lendemain, je propose (soupir) ma candidature pour devenir administrateur. Je suis flatté qu'autant de gens votent en ma faveur : en deux jours, ma candidature est approuvée plus de 100 fois, deux contributeurs votent neutre et un anonyme s'oppose. Au 30 décembre, c'est au moins 147 Pour, 1 Contre (par principe), 2  Neutre et 1 non décompté. J'ai le trac. Comment est-il possible qu'autant de gens me fassent confiance, certains avec force compliments ? Je me sens imposteur ! (mon wikimusée de l'insolite) Le même jour, je crée « Vade retro satana ». Cette formule archi-connue dans mon coin de pays a manqué au « tableau de chasse » de la Wikipédia en français pendant 12 ans ! (Smiley: triste)




Citations originales
  1. (en) « There’s no other major website that has fulfilled its promise and stuck to its original ideals the way that Wikipedia has. The Gizmodo staff is based in North America, and our choices on this list reflect our own little bubble, but there’s no denying that Wikipedia has had a global effect. Collecting millions of articles in hundreds of languages about all manner of topics is a baffling accomplishment. The fact that this gargantuan encyclopedia has been pulled together through mass cooperation, compromise, and collective generosity is nothing short of a miracle.
    Wikipedia has refined its system of volunteer editors and citation requirements since it first came online in 2001, and it will continue to do so for the foreseeable future. It’s a self-correcting organism that’s sometimes prone to bullshit and vandalism, but it mostly seems to find a way to steer itself back toward something close to right and true. And all of this time, it’s managed to do this without advertising or becoming evil.
    We live in a moment when few people seem to agree on a shared reality. Wikipedia has been diligently working away at creating some kind of record that can stand as an acceptable version of the truth. And when it gets it wrong, there’s always a chance to make an edit.
     »
  2. (en) « This was the decade we learned to hate the internet, to decry its impact on our brains and society and to detest the amoral organizations that dominate it. Facebook steals our data and abets Trump’s lies. Amazon is a brick-and-mortar–crushing behemoth, like the Death Star but successful. Instagram is for narcissists. Reddit is for racists and incels. Twitter verifies Nazis. Amid this horror show, there is Wikipedia, criminally under-appreciated, a nonprofit compendium of human knowledge maintained by everyone. There is no more useful website. It is browsable and rewards curiosity without stealing your preferences and selling them to marketers.
    [...]
    while the internet mostly got worse, it kept getting better, reminding us that the web can be a good thing, a place where we have instant access to endless information, a true project of the commons at a political moment when the very idea of the mutual good is under assault.
     »
Notes
Références
  1. (en) Gizmodo Staff, « 100 Websites That Shaped the Internet as We Know It », Gizmodo, (consulté le 30 octobre)
  2. Jeffrey Tucker, « Wikipédia, cette huitième merveille du monde qui n’était pas censée exister », sur contrepoints.org, (consulté le 31 mars 2019) (traduction par le personnel du site Contrepoints)
  3. (en) Dan Friedman, « Heroes of the 2010s: Wikipedia », Mother Jones,‎ (lire en ligne, consulté le 31 décembre 2019)
{{bottomLinkPreText}} {{bottomLinkText}}
Utilisateur:Cantons-de-l'Est/Autobiographie (2005-2013)
Listen to this article