Utilisateur:Langladure/Brouillon - Wikiwand
For faster navigation, this Iframe is preloading the Wikiwand page for Utilisateur:Langladure/Brouillon.

Utilisateur:Langladure/Brouillon

https://www.monde-diplomatique.fr/2018/03/LAMBERT/58433

Sexual abuse in Antigonish diocese

Affaire Malka Leifer

Abus sexuel dans l'église anabaptiste/mennonite

Les cas d' abus sexuel dans l'église anabaptiste/mennonite sont des cas d'actes commis par des théologiens, des éducateurs, des pasteurs, des aumôniers et des membres du personnel ou des personnes en position de pouvoir dans des églises anabaptistes/mennonites, des institutions ou des organisations affiliées considérées comme une inconduite sexuelle par des organisations religieuses. Certains de ces cas peuvent également être considérés comme des abus sexuels par la loi. Il y a eu un certain nombre de cas d'inconduite sexuelle impliquant des théologiens chrétiens anabaptistes notables et influents de la fin du 20e et du début du 21e siècle en Amérique du Nord, et des études, des reportages dans les médias et des magazines religieux ont révélé qu'il y a eu de nombreux cas d'abus sexuels tout au long de la l'histoire de l'Église anabaptiste/mennonite

Abus sexuels dans la Convention baptiste du Sud

Article créé le 11 novembre 2021, Rajouts possibles ultérieurs ci-après :

Histoire récente

En 2018, plus de 2000 femmes membres de Paige Patterson[1].

Herman Paul Pressler, III (né le 4 juin 1930), est un juge à la retraite de la cour d'appel du 14e circuit du Texas dans sa ville natale de Houston, au Texas. Paul Pressler a été une figure clé de la résurgence conservatrice de la Southern Baptist Convention, qu'il a initiée en 1979. En avril 2018, le Houston Chronicle a rapporté que Herman Paul Pressler III est accusé par Toby Twining et Brooks Schott d'inconduite sexuelle dans des déclarations sous serment distinctes. Les deux hommes ont déclaré que Pressler les avait agressés ou sollicités pour des relations sexuelles. Les accusations ont été déposées dans le cadre d'une action en justice déposée en 2017 par Gareld Duane Rollins Jr. affirmant qu'il était régulièrement violé par le chef conservateur. Rollins a rencontré Pressler au lycée et faisait partie d'une étude biblique dirigée par Pressler. Rollins affirme qu'il a été violé deux à trois fois par mois alors qu'il était chez Pressler. Selon le Chronicle, Pressler a accepté en 2004 de payer 450 000 $ à Rollins pour agression physique. Le président de la Convention baptiste du Sud, Paige Patterson, est également nommé dans le procès, pour avoir aidé Pressler à dissimuler les abus.

Luis Garza

abus sexuels dans la Congrégation du Très Saint Rédempteur

Historique

Références

  1. (en) « Southern Baptist Leader Removed Over Remarks On Rape, Abuse Of Women », National Public Radio,‎ (lire en ligne, consulté le )

Palette

 Documentation de palette[créer] [purger]
Attention : Convention des titres non respectée.Le modèle doit être nommé [[Modèle:Palette ]], en respectant la nomenclature débutant par le terme « Palette », suivi du thème débutant par une majuscule, sans tronquer des mots.

Ceci est la documentation du modèle ((Langladure/Brouillon)).

Syntaxe

L’utilisation de cette palette se fait par l’ajout, en fin de page, avant les portails, du code ((Palette|Langladure/Brouillon)), ou en l’ajoutant à une ou des palettes existantes sous la forme ((Palette|nom-palette-1|Langladure/Brouillon)).

Il est déconseillé d’utiliser la forme ((Langladure/Brouillon)), qui ne permet pas, contrairement au modèle ((Palette)), de séparer correctement la ou les palettes du texte qui précède par de l’espace vide.


Abus sexuels dans la congrégation des Clercs de Saint-Viateur

https://www.journaldemontreal.com/2014/01/10/un-pretre-poursuivi-au-civil-par-un-ex-eleve

Décret 349

Le décret 349 est une loi cubaine de 2018 imposant aux artistes l'obtention d'une autorisation préalable pour des expositions et des performances publiques et privées. La loi a été proposée pour la première fois le 20 avril 2018 par le président cubain Miguel Díaz-Canel et a été publiée dans la Gaceta de Cuba le 10 juillet.

Présentation

La constitution de 1976 déclare que « la créativité artistique est libre tant que son contenu n'est pas contraire aux principes de la révolution ».

Le décret 349 est publié en juin 2018 dans la « Gazette officielle » de la République de Cuba[1],[2]. Conformément à celui-ci, les artistes doivent soumettre leurs œuvres au autorités cubaines et obtenir leurs accords avant de les interpréter en public ou les vendre[2]. L'objectif du régime cubain est de « protéger la culture » cubaine. Le décret 349 entre en vigueur en décembre 2018[3].

La constitution de 1976 déclare que «la créativité artistique est libre tant que son contenu n'est pas contraire aux principes de la révolution»

Références

  1. (es)Decreto 349 de 2018 de Consejo de Ministros. « Gazette officielle » de la République de Cuba.
  2. a et b « À Cuba, les artistes se révoltent contre une nouvelle législation qui «restreint la créativité» », sur Le Figaro, (consulté le )
  3. « A Cuba, les musiciens craignent de voir leur créativité muselée », sur L'Express, (consulté le )

Taizé

En 2011, la police allemande arrête un prêtre accusé d'avoir abusé sexuellement, pendant quatre ans, de trois garçons. Il s'apprêtait de se déplacer avec des mineurs à Taizé[1].

  1. « German priest arrested on sex abuse charges », sur The Irish Times, (consulté le )

Ouvrages

Document utilisé pour la rédaction de l’article : document utilisé comme source pour la rédaction de cet article..

Pédophilie Église

Religieuses

Sources générales prêtre à traiter

Paul-André Harvey

affaire Michel Chidaine

Sources

Affaire Henri Le Bras

Références

Sources

Pierre Vignon

Biographie

Pierre Vignon est né 1er juin 1954 à Chambéry en Savoie. Il est ordonné prêtre le 29 juin 1980 à Valence dans la Drôme[1].


Le 21 août 2018, il demande la démission du cardinal Philippe Barbarin [1]

Références

  1. a et b Bernadette Sauvaget Pierre Vignon, maquisard de la foi. Libération, 18 janvier 2019.

Agressions sexuelles dans la communauté des Oblats de Marie-Immaculée

Contexte

Les missionnaires Oblats de Marie-Immaculée forment une congrégation cléricale missionnaire de droit pontifical qui se consacre principalement aux missions.

Sources

Affaire Olivier de Scitivaux

Sources

GAESA

1

Simon Cheng

Simon Cheng Man-kit (chinois: 鄭文傑; né le 10 octobre 1990) est un militant prodémocratie de Hong Kong. Il était auparavant agent du commerce et des investissements au consulat général britannique à Hong Kong. Cheng a été arrêté par les autorités chinoises en août 2019 dans la gare de West Kowloon à son retour d'un voyage d'affaires à Shenzhen. Alors que les autorités chinoises ont déclaré qu'il avait été arrêté pour « sollicitation de prostituées », Cheng a nié l'accusation et a ajouté que des agents chinois l'avaient torturé afin de lui faire avouer qu'il était un espion britannique impliqué dans les manifestations de 2019 à Hong Kong. Cheng a ensuite fui à Londres et a obtenu l'asile en juin 2020.

Historique

En aout 2019 [1].

Simon Cheng dépose plainte contre la chaine de télévision CGTN concernant la diffusion de ces aveux qu'il affirme avoir été contraint de faire[2].

Simon Cheng s’exile au Royaume-Uni et obtient l’asile politique en juin 2020[3]

Références

Tony Anatrella 

À voir

Liens externes

Affaire Dominique Spina

Condamné en 2006 mais source sur une seule année en 2016

Sources

Jacky Hoarau

Régis Peyrard

La Lettre au Peuple de Dieu

La Lettre au Peuple de Dieu est écrite le 20 août 2018 par le Pape François pour appeler le « Peuple de Dieu » à l’aider à combattre le fléaux de la pédophilie dans l'Église.

Affaire Philippe de Morand

Historique

En 2008, le prêtre Philippe de Morand agresse sexuellement un jeune homme majeur. Celui-ci en informe le cardinal Barbarin mais le prêtre n'est pas inquiété. La victime porte alors plainte en justice. En 2010 le prêtre est condamné à 6 mois de prison avec sursis et il doit verser des dommages à la victime. Le prêtre est déplacé vers le diocèse de Nanterre dans la région parisienne dès 2008. La victime reproche au cardinal Barbarin la gestion du dossier et lui demande d'engager des poursuites canoniques à l'égard de son agresseur. En 2016, à la suite d'un article de Mediapart mettant en avant cette affaire, une enquête canonique est ordonnée à Lyon, concluant que Philippe de Morand peut rester prêtre mais en étant « encadré »[1],[2],[3].

Références

Roger Matassoli

Affaire Pierre de Castelet

Historique

Références

Affaire Jérôme Billioud (1990-2016)

Historique

Mi-février 2016, une plainte pour non-dénonciation d’agressions sexuelles est déposée par Pierre-Henry Brandet, le porte-parole depuis 2011[1],[2] du ministère de l'Intérieur[3],[4]. Au début des années 1990, celui-ci aurait subi à deux reprises des gestes déplacés de la part de l'abbé Jérôme Billioud, à l'âge de 17 puis de 19 ans[5], à Biarritz, à l’occasion de pèlerinages à Lourdes[6]. En 2009, Pierre-Henry Brandet avait rencontré le cardinal, qui l'avait incité à déposer une plainte, classée sans suite par le parquet, les faits allégués étant prescrits[7]. Dans le cadre de cette affaire, une perquisition est effectuée le 30 mars 2016 au matin, à l'évêché de Lyon[8]. Le nom de l'accusateur de l'abbé Billioud n'est pas publié dans la presse française qui, unanimement, respecte son anonymat, le qualifiant de « témoin »[9], mais ne respecte pas celui de l'accusé, contrairement à la déontologie journalistique[10],[11], ni la présomption d'innocence de celui-ci, accolant à son nom le terme de « pédophilie »[12],[13],[14],[15] alors que, même si les faits étaient confirmés, il ne s'agirait pas de pédophilie – comme le souligne Mgr Barbarin[16] - le plaignant ayant dépassé à l'époque la majorité sexuelle fixée à 15 ans en France[17]. En décembre 2016, les accusations « anonymes » ne sont pas confirmées par la justice et le procureur de la République de Lyon classe sans suite la plainte de Pierre-Henry Brandet contre le cardinal[18],[19], en raison d'une « absence d'infraction susceptible d'être caractérisée » à l'encontre du prêtre[20],[21]. La presse nationale n'en parle pas et le cardinal Barbarin reste silencieux, alors qu'en juin 2016 il avait relevé Jérôme Billioud de son ministère, à cause de ces allégations[22],[23],[24], puis demande finalement à l'abbé de rejoindre la paroisse de La Rédemption-Saint Joseph, dans le 6e arrondissement de Lyon, à compter du 1er septembre 2017, et lui confie de nouvelles missions pastorales[25],[26].

Références

  1. « Pierre-Henry Brandet, de France 3 à Guéant », Europe 1, 8 avril 2011.
  2. « Pierre-Henry Brandet, porte-parole du ministère », Site du Ministère de l'Intérieur, 5-5-2011
  3. Hendro Munsterman, « Franse premier vraagt om aftreden aartsbisschop vanwege seksueel misbruik », sur Seksueelmisbruik.info, (consulté le )
  4. « AFFAIRE BARBARIN. Le ministère de l’intérieur derrière les dénonciations ? », Lyon People, 24 mars 2017.
  5. Judikael Hirel, « Pédophilie à Lyon : une nouvelle plainte vise le cardinal Barbarin », Le Point,‎ (lire en ligne)
  6. « Le cardinal Barbarin face à un nouveau témoignage mettant en cause un autre prêtre », Le Figaro,‎ (lire en ligne).
  7. C. G., « Pédophilie à Lyon : Le cardinal Barbarin accusé d'avoir couvert les actes d'un autre prêtre », 20 Minutes,‎ (ISSN 1632-1022, lire en ligne).
  8. « Affaire de pédophilie à Lyon : une cinquième plainte formellement déposée », Le Point, 31 mars 2016
  9. « Un témoin met en cause un autre prêtre du diocèse de Lyon », Le Parisien, 15 mars 2016.
  10. « Quand peut-on divulguer une identité ? », Sud-Ouest, 10 septembre 2011
  11. « Panorama des démarches éthiques de la presse : Quel traitement du fait divers ?», alliance-journalistes.net, consulté le 17 décembre 2016.
  12. « Nouvelle affaire de pédophilie à Lyon - Barbarin dans la tourmente », Lyon Capitale, 15 mars 2016.
  13. « Un prêtre lyonnais mis en examen pour pédophilie », France-Info 16 mars 2016.
  14. « Pédophilie : un témoin met en cause un autre prêtre du diocèse de Lyon », Le Parisien, 14 mars 2016.
  15. « Pédophilie : nouveau témoignage accablant contre le cardinal Barbarin », Marianne, 15 mars 2016.
  16. « Mgr Barbarin sur la deuxième affaire de pédophilie à Lyon : "Ça n'est pas une affaire de pédophilie" », itélé, 15 mars 2016.
  17. « Pédophilie à Lyon : les explications confuses du cardinal Barbarin », L'Obs, 15 mars 2016.
  18. « Le cardinal à nouveau blanchi pour la “non-dénonciation” », Le Progrès 31 mars 2017
  19. « Enquête visant Barbarin classée sans suite : les arguments du procureur », Le Progrès 11 juillet 2017
  20. « Non-dénonciation d'agressions sexuelles : une plainte classée sans suite contre Mgr Barbarin », article d'Antoine Pasquier et commentaire de Gilles de Romanet in Famille Chrétienne, 23 mars 2017.
  21. « Pédophilie. L’enquête visant le cardinal Barbarin classée sans suite », ouest-france.fr, 11 juillet 2017.
  22. « Pédophilie : Barbarin écarte quatre prêtres à Lyon », Le Figaro, 1-7-2016
  23. « De l'honneur des prêtres en Croix-Rousse », Xavier Charpe cité par Roland Thévenet sur Solko, 27 octobre 2016.
  24. « L'abbé Jérôme BILLIOUD blanchi par la justice », Lyon People, 14 avril 2017
  25. « Bulletin de la paroisse de La Rédemption-Saint Joseph, Lyon 6 », septembre 2017
  26. Erreur de référence : Balise <ref> incorrecte : aucun texte n’a été fourni pour les références nommées FIBZ

Abus sexuels dans la communauté des Béatitudes

Présentation de la communauté

La Communauté des Béatitudes est une communauté catholique née en France en 1973 et reconnue en 2002 de droit pontifical. Située dans la mouvance du renouveau charismatique, elle est une communauté de type « famille ecclésiale de vie consacrée » approuvée par l'archevêque de Toulouse, Mgr Le Gall, sous l'autorité romaine de la Congrégation pour les instituts de vie consacrée et les sociétés de vie apostolique (CIVC). La communauté rassemble des sœurs et des frères consacrés, dont des prêtres, ainsi que des fidèles laïcs (célibataires, couples et diacres permanents) partageant offices liturgiques, vie fraternelle et mission. En 2019, la communauté compte 763 membres répartis dans 50 maisons et dans 26 pays, sur les cinq continents.

Historique

Sources

Pédophilie, un silence de cathédrale

Sources

Affaire Guy Gérentet de Saluneaux

A reprendre à l'occasion la présentation erroné dans la page Affaire Philippe Barbarin.

Palette culture du Tibet

 Documentation de palette[créer] [purger]
Attention : Convention des titres non respectée.Le modèle doit être nommé [[Modèle:Palette ]], en respectant la nomenclature débutant par le terme « Palette », suivi du thème débutant par une majuscule, sans tronquer des mots.

Ceci est la documentation du modèle ((Langladure/Brouillon)).

Syntaxe

L’utilisation de cette palette se fait par l’ajout, en fin de page, avant les portails, du code ((Palette|Langladure/Brouillon)), ou en l’ajoutant à une ou des palettes existantes sous la forme ((Palette|nom-palette-1|Langladure/Brouillon)).

Il est déconseillé d’utiliser la forme ((Langladure/Brouillon)), qui ne permet pas, contrairement au modèle ((Palette)), de séparer correctement la ou les palettes du texte qui précède par de l’espace vide.


Nikolai Shamalov

Nikolaï Terent’yevich Shamalov, Nikolaï Terent’evich Shamalov ou Nikolaï Terentievich Shamalov (russe: Николай Терентьевиш Шамалов; né le 24 janvier 1950) est un dentiste, homme d’affaires et membre fondateur d’Ozero. Son surnom est le professeur Filip Filippovich Preobrazhensky (russe: Прошессор Шилипп Шилипповиш Преобрашенский) ou le « professeur de la Transfiguration », qui était le personnage central qui se transforme d’un chien errant en un nouvel homme soviétique dans le Cœur d’un chien de Boulgakov Mikhaïl Boulgakov.

Biographie

Nikolai Shamalov est né le 24 janvier 1950 à Saint-Pétersbourg[1]. De 1992 à 2008, Nikolai Shamalov est représentant de la société Siemens à Saint-Pétersbourg[2].

Famille

Références

Sources

Restaurant Bodrum

Le restaurant Bodrum est situé rue des Batignolles.

Bodrum est une ville du sud-ouest de la Turquie, située dans la province de Muğla.

Alain Bouc

Sources

enfants sahraouis à Cuba

Chine : les nouveaux dissidents

L’Évangile selon Yong Sheng

Sources

Racisme à Cuba

Le racisme à Cuba fait référence à la discrimination raciale envers les communautés afro-cubaines ou métisses.

Colonie espagnole

En 1521, les premiers esclaves africains sont envoyés à Cuba notamment pour travailler dans les mines d’or. Cuba reçoit des milliers d'esclaves africains, l'esclavage est aboli tardivement en 1886 [1].

Revolution cubaine

Économie

Alors que la population noire et métisse est de l’ordre de 50 % selon les chercheurs Rodrigo Espina et Pablo Rodríguez Ruiz, la proportion de noirs et métis dans l’industrie touristique ne dépasse pas 5 % [2],[3].

Répressions des autorités

Lors du décès d'Orlando Zapata en février 2010 (premier prisonnier politique cubain à mourir à la suite d’une grève de la faim depuis le poète Pedro Luis Boitel, décédé en 1972), le dissident Manuel Cuesta Morúa estime qu'« on s’était acharné contre lui parce qu’il était noir »[4]. Le , alors que, comme en écho aux réactions qui ont suivi le meurtre de George Floyd, un Afro-Américain victime de violences policières, sont organisées à Cuba des manifestations pour protester contre la mort de Hansel Hernandez, un jeune Afro-Cubain, le racisme et les interventions policières brutales, sont arrêtés des dizaines d'artistes comme Tania Bruguera, de journalistes et d'opposants au régime castriste, tel que José Daniel Ferrer[5],[6].

Texte

X[1]

Références

  1. Chronologie Le Monde Diplomatique
  2. (es) El 'efecto Obama' sacude la isla El Pais, 18 novembre 2018
  3. [2]
  4. Fabio Rafael Fiallo, « L’égalité à la Castro », contrepoints.org, 1er décembre 2016.
  5. (en) Sarah Marsh et Tom Brown, Reuters, « Cuba Prevents Protest Over Police Killing of Black Man », The New York Times, (consulté le ).
  6. François-Xavier Gomez Cuba sous le choc de la mort d'un Noir abattu par la police Libération, 2 juillet 2020

Parle moi un peu de Cuba

est un roman de Jesus Diaz.

Sources

Radio et Télévision Martí

KB

Corps sacrifiés, corps sanctifiés.

Sources

Sturgis Motorcycle Rally

est un rallye moto américain organisé chaque année à Sturgis, dans le Dakota du Sud, pendant dix jours, commençant généralement le premier vendredi d'août.

Anna Kingsley

Anna Madgigine Jai Kingsley , née Anta Madjiguene Ndiaye , est une femme africaine de l' Ouest du Sénégal actuel qui fut asservie et vendue à Cuba. Elle est devenue l'épouse du propriétaire de la plantation et du marchand d'esclaves Zephaniah Kingsley , puis une planteuse et propriétaire d'esclaves à part entière en tant que noire libre au début du XIXe siècle en Floride.

José Miró Cardona

Morrocoy National Park

Clare Bronfman

Old American cars in Cuba

Les Caves du potala

Coronation (2020 film)

Trafic humain en Chine

https://www.zonebourse.com/amp/actualite-bourse/Exclusif-La-Chine-developpe-un-programme-de-travail-de-masse-au-Tibet--31336347/

Human trafficking in China en

Hu Xijin

Trafic sexuel en Chine

Le trafic sexuel en Chine est un trafic d'êtres humains à des fins d' exploitation sexuelle et d'esclavage qui se produit en République populaire de Chine . La Chine, pays le plus peuplé du monde, a l'un des taux les plus élevés de traite des êtres humains, y compris de trafic sexuel, au monde. [1] C'est un pays d'origine, de destination et de transit pour les personnes victimes de la traite sexuelle. [2]

Les victimes de la traite sexuelle dans le pays sont de tous les groupes ethniques en Chine et des étrangers. Des citoyens chinois , principalement des femmes et des filles, ont été victimes de trafic sexuel vers les différentes provinces de Chine , ainsi que dans d'autres pays d' Asie et sur différents continents . Ils ont été détectés dans des communautés d'expatriés chinois à l' étranger . [3] [2] Les prostituées chinoises sont trafiquées à l'étranger, en particulier dans les endroits où il y a une demande des ouvriers et des ouvriers du bâtiment chinois. [4] La population migrante interne de la Chine, dans les centaines de millions, est particulièrement vulnérable au trafic sexuel. [5]Les victimes de la traite sexuelle sont enlevées [6] ou trompées et contraintes à la prostitution, aux mariages [7] et / ou aux grossesses. [2] Ils sont menacés [8] [9] et blessés physiquement et psychologiquement. [10] [11] [12] [13] Ils contractent des maladies sexuellement transmissibles des viols, et les abus et la famine sont courants. Certaines femmes et filles sont torturées [14] [15] et / ou assassinées. [16] [17]

Le trafic et l'exploitation sexuels ont imprégné tous les niveaux de la société chinoise. Les auteurs, hommes et femmes, en Chine, proviennent d'un large éventail de milieux et de toutes les classes sociales. Un certain nombre de trafiquants sont membres ou facilités par des organisations criminelles et des gangs. Certains fonctionnaires et travailleurs du gouvernement, ainsi que des étrangers, ont profité du trafic sexuel en Chine. [5] La hausse des revenus en Chine a stimulé la consommation de nombreux services, licites et illicites. [18] Cela s'est produit dans des entreprises liées aux industries du divertissement et du tourisme de la Chine , ainsi que dans les industries lourdes et le secteur minier. [19] Certains journalistes suggèrent que l' initiative Belt and Road et la mondialisation ont conduit à une augmentation du trafic sexuel en Chine. [20] [21] Les trafiquants sexuels chinois opèrent dans le monde entier. [22] Le trafic cybersexe est un problème croissant dans la Chine du XXIe siècle. [23] La diffusion mondiale d'Internet à grande vitesse et l'augmentation de la possession d'ordinateurs, de tablettes et de téléphones intelligents ont alimenté la prostitution forcée et les abus sexuels en ligne ou virtuels et la création de vidéos pornographiques illégales achetées par des utilisateurs du monde entier.

L'ampleur du trafic sexuel en Chine est difficile à connaître en raison du manque de recherche primaire et de collecte de données, de la nature clandestine des crimes de traite sexuelle, [24] du fait que seule une petite minorité de cas est signalée aux autorités, et d'autres les facteurs. [2] [25] Les ministères du gouvernement chinois ainsi que les agences et organisations internationales et nationales font un certain travail pour lutter contre les modèles de trafic sexuel, mais cela n'a pas apporté d'améliorations substantielles et les réponses se sont avérées insuffisantes. [2] L'application des lois sur la traite sexuelle et les enquêtes et poursuites dans les affaires de traite ont été immobilisées par des problèmes de collaboration et de coordination interinstitutions, des difficultés logistiques, une mauvaise gestion des frontières, [15] les barrières linguistiques des victimes étrangères, la dynamique politique, la corruption et l'apathie. [26] [27] [28] [29] Certains policiers et fonctionnaires chinois, ainsi que des ambassades et des missions diplomatiques d' outre-mer , [30] ont été accusés de négligence concernant les efforts de trafic contre-sexe et le souci des victimes. [31] [32] [33] [34] Les statistiques disponibles indiquent que la Chine doit consacrer plus de ressources et mettre en œuvre de meilleures politiques et stratégies conçues pour réduire le trafic sexuel dans le pays. [26] Il est difficile pour les partenaires commerciaux de la Chine de critiquer les efforts inadéquats de trafic anti-sexuel du pays en raison des craintes de tensions. [28] Les efforts de la société civile chinoise dans la lutte contre le trafic sexuel sont contrecarrés par les menaces et la coercition des organisations criminelles et des fonctionnaires et par la répression gouvernementale des femmes et des organisations de défense des droits humains, des presses et des avocats. [26] [28]



Contenu



















Victimes


Tap to display image.


Des citoyens chinois et des victimes étrangères sont victimes de trafic sexuel à destination et en provenance de toutes les provinces de Chine . Ils sont violés et subissent d'autres atteintes physiques et psychologiques dans les maisons, les maisons closes, les établissements du sexe indirect et divers lieux d'affaires et de travail au sein de ces divisions administratives. Les victimes du trafic sexuel à des fins d'esclavage sexuel en Chine comprennent, mais sans s'y limiter, les enfants, les pauvres, les migrants, les personnes handicapées, les minorités ethniques et religieuses, les étrangers et les Chinois d'outre-mer. Il n'est pas rare que les victimes de viol soient utilisées en plus comme travailleurs forcés dans les maisons, les fermes et les entreprises. [31] Elles, en particulier les prostituées forcées, contractent souvent des maladies sexuellement transmissibles parce que les violeurs ne portent pas de préservatifs. [15] Des femmes et des filles ont contracté le VIH . [35] Un certain nombre sont verbalement et physiquement maltraités et battus, [36] affamés, drogués, [37] [38] [39] et sexuellement torturés. [15] [14] [40] Beaucoup de femmes et de filles victimes de trafic sexuel ne sont jamais retrouvées. [41]

Les victimes survivantes font face à l'ostracisation de leurs familles et communautés. [42] [43] Certaines victimes sont découragées par la famille et les amis de demander justice. Certains, souffrant de traumatismes ou de toxicomanie forcée à cause de leurs ravisseurs et dans une extrême pauvreté, retournent à contrecœur à la prostitution après avoir été secourus. [35] De nombreuses mères qui ont fui ou ont été secourues ne pourront jamais voir leurs enfants détenus par la famille d'achat ou vendus par les trafiquants. [44] Certaines anciennes victimes de la traite hésitent à dénoncer les trafiquants aux autorités locales parce qu'elles craignent les représailles des criminels. [45] Certaines victimes récusées sont à nouveau enlevées et victimes de trafic sexuel. [46] [47]

Les survivants de la traite peuvent avoir besoin de soins médicaux urgents pour des problèmes allant des blessures dues aux abus aux besoins de santé sexuelle et reproductive. Ils ont besoin d'un abri car parfois ils ne peuvent pas retourner dans des familles complices de leur traite. Ils ont besoin d'une assistance juridique pour s'assurer que le système judiciaire - qui laisse trop souvent tomber les victimes de la traite - répond à leurs besoins en matière de responsabilité et d'indemnisation. Beaucoup ont besoin d'une aide financière car des mois et des années d'esclavage sexuel se traduisent par une absence d'éducation et de revenus. [48]

La protection des victimes par le gouvernement chinois a été critiquée. Les forces de l'ordre chinoises ont arrêté et détenu des femmes étrangères soupçonnées de crimes de prostitution sans les dépister pour des indices d'exploitation sexuelle - parfois pendant jusqu'à quatre mois - avant de les expulser pour violations d'immigration. [49] [5] La police a traité les femmes et les filles comme des violateurs de la loi sur l'immigration mais a pris peu de mesures contre leurs trafiquants. [50]

Il faut une assistance à la réadaptation et des services de protection plus importants, notamment des conseils complets et une réinsertion médicale des victimes. [5] Des femmes détenues ou emprisonnées ont été battues par d'autres détenus. [51]

Le gouvernement chinois maintient un vaste réseau d'abris à travers le pays, fournissant de la nourriture, un hébergement et d'autres services aux citoyens chinois confrontés à divers types de défis. Le système, cependant, est inexpérimenté pour aider les étrangers qui ont besoin d'aide. Des preuves anecdotiques suggèrent que les femmes étrangères échappant aux conditions du mariage forcé, certaines enceintes, [52] n'ont parfois pas accès aux refuges et à leurs services. Des services de soutien spécialisés existent pour les enfants, y compris des centres d'hébergement spécialisés. Les abris d'urgence, les services de santé physique et mentale, l'éducation, la formation professionnelle, l'aide financière et le regroupement familial sont disponibles pour tous les groupes. [53]

Femelles

Article principal: Femmes en Chine

Les femmes sont plus vulnérables que les hommes en raison de la misogynie enracinée qui pousse les hommes à inférioriser et à marchandiser les femmes et les filles. [14] Les structures patriarcales traditionnelles renforcent l'inégalité entre les sexes, en particulier dans les zones rurales où les femmes n'ont souvent pas les mêmes opportunités que les hommes et sont forcées de se soumettre à l'autorité masculine. Cette inégalité laisse les femmes et les filles de plus en plus marginalisées et vulnérables au trafic sexuel.

La politique de l'enfant unique et la préférence pour les fils par rapport aux filles ont conduit à un sex-ratio biaisé dans lequel les hommes sont plus nombreux que les femmes en Chine. [54] Par conséquent, il y a une demande croissante de prostituées et d'épouses victimes de la traite en Chine. [55]

Enfants

Les enfants ont été ciblés par les auteurs. [2] [56] Ceux des zones rurales et les étudiants migrants, ainsi que les enfants abandonnés dont les parents ont émigré vers les villes et d'autres pays, ont été identifiés comme une population vulnérable au trafic sexuel. [57] Les enfants adoptés illégalement sont vulnérables à l'exploitation sexuelle.

Les personnes en situation de pauvreté

Article principal: Pauvreté en Chine

Les trafiquants sexuels en Chine enlèvent ou achètent souvent des femmes et des filles à des familles pauvres ou confrontées à une crise financière, en particulier les pauvres des zones rurales, car les victimes n'ont souvent aucun pouvoir politique et leurs relations et manquent d'information sur les lois sur le trafic sexuel, ce qui permet aux ravisseurs de n'attire pas beaucoup d'attention ou de publicité. [31]

Les migrants

Article principal: Migration en Chine

Le système d'enregistrement des foyers hukou en Chine a contribué à la vulnérabilité des migrants internes en limitant les possibilités d'emploi et en réduisant l'accès aux services sociaux, en particulier pour les victimes chinoises revenant d'une exploitation à l'étranger. [5]

Personnes handicapés

Article principal: Handicap en Chine

Des personnes handicapées, y compris des personnes atteintes de maladie mentale ou qui sont sourdes et muettes, ont été victimes de la traite à destination et en provenance de Chine par les auteurs. [2] Les trafiquants ciblent les adultes et les enfants handicapés dont les parents les ont laissés à des proches pour migrer vers les villes. [5]

Minorités ethniques et religieuses

Article principal: Minorités ethniques en Chine

Les femmes et les filles appartenant à des groupes minoritaires courent un risque accru de trafic sexuel en raison des déplacements de population et du manque de représentation politique, de pouvoir et de protection. [28] [58]

L'histoire

Voir aussi: Trafic sexuel au Vietnam

Les femmes et les filles vietnamiennes ont fait l'objet d'un trafic massif du Vietnam vers la Chine pendant le régime colonial français par des pirates et des agences chinois et vietnamiens. France Le capitaine Louis de Grandmaison a affirmé que ces femmes vietnamiennes ne voulaient pas retourner au Vietnam et qu'elles avaient des familles en Chine et étaient mieux loties en Chine. Les femmes vietnamiennes étaient demandées en raison du nombre moins élevé de femmes chinoises disponibles en Chine et le long des frontières de la Chine, de nombreux hommes chinois n'avaient pas de femme et avaient besoin de femmes vietnamiennes. Des femmes vietnamiennes du delta du fleuve Rouge ont été emmenées en Chine par des agences de recrutement chinoises ainsi que des femmes vietnamiennes qui ont été enlevées dans des villages attaqués par des pirates vietnamiens et chinois. Les femmes vietnamiennes sont devenues épouses, prostituées ou esclaves. [59] [60]

Les femmes vietnamiennes étaient considérées en Chine comme "habituées aux épreuves, résignées à leur sort, et en plus de caractère très doux", elles étaient donc recherchées comme concubines et servantes en Chine et le trafic massif de femmes tongkines (nord-vietnamiennes) vers la Chine a commencé en Chine. 1875. Il y avait une demande massive de femmes vietnamiennes en Chine. [61] Les ports chinois du sud étaient la destination des enfants et des femmes qui ont été enlevés par des pirates chinois de la région autour de Haiphong au Vietnam. [62] Des enfants et de jolies femmes ont été emmenés par les pirates dans leurs raids sur les villages vietnamiens. [63] Un centre important pour le trafic humain des esclaves était Hai Phong. Les enfants et les femmes vietnamiennes ont été kidnappés et amenés en Chine pour devenir esclaves par des pirates chinois et vietnamiens. [64]

Les femmes des minorités Mung, Meo, Thai et Nung dans les montagnes du Tonkin ont été kidnappées par des pirates vietnamiens et chinois pour les amener en Chine. Les rebelles anti-français de Can Vuong étaient la source des bandits vietnamiens tandis que les anciens rebelles de Taiping étaient la source des rebelles chinois. Ces pirates vietnamiens et chinois se sont battus contre l'armée coloniale française et ont tendu une embuscade aux troupes françaises, recevant l'aide de soldats chinois réguliers pour lutter contre les Français. [65] Les pirates chinois et Nung se sont battus contre Meo. [66] Les T'ai ont détesté le Viet Minh et se sont battus contre eux en 1947. [67] On a dit que Nung était apte au banditisme et à la piraterie. [68]

Des bordels à Bangkok ont acheté des femmes vietnamiennes kidnappées fuyant le sud du Vietnam après la guerre du Vietnam qui ont été prises par des pirates. [69]

Étrangers

Des femmes et des filles étrangères de Mongolie , [70] du Vietnam , [71] [15] du Cambodge , [72] [73] du Myanmar , [74] de Thaïlande , de Malaisie , du Laos , des Philippines , d’ Indonésie et d’autres pays ont été victimes de la traite en Chine à des fins d'exploitation sexuelle. [55] Ils éprouvent des difficultés à être secourus parce qu'ils ne parlent pas chinois et n'ont aucun document d'identité. [75]

Le rapport de la commission d'enquête sur les droits de l'homme en République populaire démocratique de Corée du Conseil des droits de l'homme des Nations Unies (février 2014) a déclaré qu'un certain nombre de femmes nord-coréennes en Chine étaient victimes de la traite et exploitées sexuellement. [76] Les clientes (ou mari) des femmes nord-coréennes sont pour la plupart des hommes d'origine coréenne-chinoise. [77] [78] Les autorités continuent à détenir et à expulser les victimes de la traite sexuelle en Corée du Nord qui peuvent faire face à des punitions sévères et / ou à la mort lors de leur rapatriement. [2] La majorité des réfugiés nord-coréens quittant la RPDC sont des femmes. Le refus du gouvernement chinois de reconnaître ces femmes comme réfugiées leur refuse une protection juridique et peut encourager le trafic de femmes et de filles nord-coréennes en Chine. De nombreux enfants nés de pères chinois et de mères nord-coréennes restent privés de leurs droits fondamentaux à l'éducation et à d'autres services publics en raison de leur absence de statut de résident légal en Chine, ce qui constitue des violations de la loi sur la nationalité de la RPC et de la Convention relative aux droits de l'enfant. . [55]

Chinois d'outre-mer

Article principal: Chinois d'outre - mer

Les femmes et les filles chinoises sont victimes de trafic sexuel dans des pays du monde entier. Certains sont trompés dans la prostitution ou confinés dans des maisons privées où ils sont violés. [5]

De nombreuses victimes chinoises de la traite sexuelle aux États-Unis sont forcées de travailler dans des bordels déguisés en salons de massage . Les conditions dans ces établissements illégaux sont parfois épouvantables. L'argent collecté par les opérateurs est parfois transféré aux supérieurs en Chine. [3] [79]

Des femmes et des filles chinoises ont été victimes de trafic sexuel pour satisfaire des hommes impliqués ou travaillant pour des opérateurs de jeux offshore philippins . [30] [80]

Des victimes chinoises ont été victimes de trafic sexuel pour des entreprises accueillant des personnes qui assistent aux Jeux d'Asie du Sud-Est et à d'autres événements sportifs. [81]


Prostitution forcée

Article principal: prostitution forcée



Des femmes et des filles chinoises et étrangères victimes de trafic sexuel et contraintes à la prostitution sont violées dans des bordels et des établissements similaires à celui-ci dans le sud de la Chine . Les «fumeries de viol en ligne» situées dans des locaux plus discrets sont de plus en plus utilisées pour le partage de vidéos pornographiques numériques et en direct au XXIe siècle. Les victimes sont contraintes par les auteurs en imposant des frais de voyage importants, en confisquant les passeports [82] [83] en confinant les victimes, ou elles sont physiquement et financièrement menacées de les contraindre à s'engager dans le commerce du sexe. [5] Les victimes sont trompées par les trafiquants et les exploitants de bordels en répondant à des annonces pour des emplois de serveuses, serveurs, nettoyeurs, etc. [57] On a dit à certains qu'ils pouvaient étudier dans des universités et des établissements d'enseignement à bas prix pour être vendus à la prostitution. [57] Certains sont drogués [84] [85] et enlevés. [57] [86] Les bordels sont souvent des établissements sexuels indirects, tels que les jardins de bière, les salons de massage, les salons, les bars de karaoké, les espaces de vente au détail et les sites non commerciaux. [87] [88] D'autres emplacements incluent des chantiers de construction, des camps d'extraction et d'exploitation forestiers éloignés et des zones avec de fortes concentrations de travailleurs migrants chinois. [14]

Les femmes et les filles qui sont trafiquées dans des bordels sont violées par des centaines d'hommes. [87] Ils sont gardés sous stricte surveillance. [89] Il n'est pas rare qu'ils soient gardés et attachés ou enfermés et ne soient jamais autorisés à sortir. [90] Certains sont battus et / ou contractent des maladies sexuellement transmissibles. D'autres se suicident. [91]

Il y a plus d'hommes que de femmes en Chine en raison de la politique et de la préférence de l'enfant unique. Cela peut avoir conduit à une augmentation de la demande de prostitution. [55] La culture des affaires de la Chine implique également la fréquentation de lieux de divertissement, certains qui ont forcé des prostituées. [57]

Trafic cybersexe

Article principal: Trafic cybersexe

Un certain nombre de victimes de la traite sexuelle en Chine, y compris des migrants nord-coréens , sont trompées ou enlevées [92] et contraintes [93] à l'esclavage cybersexe. [94] Les opérateurs de l'organisation Cybersex sont des femmes d'origine coréenne-chinoise et les clientes nord-coréennes sont des hommes sud-coréens. [95] [96] Ils sont habituellement soumis à des viols vaginaux et anaux avec pénétration, à des tâtonnements et à une masturbation forcée en direct devant la caméra dans des «tanières de viol en ligne». [29] Le viol collectif se produit également dans ces tanières. [14] Les victimes ont été enfermées, privées de sommeil, [97] privées de nourriture, forcées d'accomplir pendant qu'elles étaient malades et ont contracté des maladies infectieuses, comme la tuberculose . [98] Ils sont obligés de suivre les ordres ou les commandes des consommateurs payants. [99]


Mariages et grossesses forcés

Articles principaux: Mariages forcés et grossesse forcée

Les courtiers illicites facilitent de plus en plus le mariage forcé et frauduleux, ou le trafic d'épouses, de femmes chinoises et d'étrangers avec des hommes en Chine et à l'étranger. [100] [5] Ces femmes sont exploitées sexuellement dans les mariages illégaux. La politique de limitation des naissances du gouvernement chinois et la préférence culturelle pour les fils ont abouti à un sex-ratio inégal, contribuant considérablement à la demande d'épouses des zones rurales et en dehors de la Chine. [2]

Certaines femmes victimes de la traite sont violées pour devenir des mères porteuses et avoir des enfants. [2] Il existe des témoignages selon lesquels des femmes et des filles ont également reçu des injections de sperme. [101] [102] Leurs enfants sont gardés par les ravisseurs, le mari payeur, ou vendus à d'autres familles. [42] Certains maris ont laissé d'autres hommes, y compris ses proches, violer sa femme victime de la traite. [103] Certaines femmes et filles qui ont été victimes de la traite à des familles entières d'hommes, qui sont pauvres et mettent leur argent en commun pour acheter une femme. [104] Certaines femmes tombent enceintes involontairement alors qu'elles sont forcées de se prostituer. [105]


les industries

Article principal: Industrie de la Chine

Industries du divertissement et du tourisme

Les industries chinoises du divertissement et du tourisme se sont développées rapidement avec la croissance économique du pays. Les victimes sont trafiquées vers des entreprises, notamment des restaurants, des bars, des casinos et des boîtes de nuit, liées à ces industries. [57] [57] [106]

Industrie minière

Les femmes et les filles sont trafiquées vers les sites du secteur minier. [107]


Régions administratives spéciales de Chine

Les Chinois continentaux sont victimes de trafic sexuel dans les régions administratives spéciales de la Chine . Les femmes et les filles de ces régions administratives sont également victimes de la traite vers d'autres parties de la ville ou vers les villes du continent.

Hong Kong

Article principal: Trafic sexuel à Hong Kong

Les femmes et les filles de Chine continentale sont victimes de trafic sexuel à Hong Kong . [108] [109] Ils sont forcés à se prostituer dans des bordels, des maisons et des entreprises de la ville. [110] [111] [112] [113]

Selon le Global Slavery Index , la région administrative spéciale de Hong Kong de la République populaire de Chine a une faible réponse à l'esclavage moderne, y compris l'esclavage sexuel, par rapport au produit intérieur brut basé sur la parité de pouvoir d'achat . [53]

Macao

Article principal: Trafic sexuel à Macao

Les victimes de la Chine continentale sont victimes de trafic sexuel à Macao . [114] [115] Ils sont des esclaves sexuels dans des bordels et des chambres d'hôtel près des casinos et d'autres lieux de divertissement.


Frontière Chine-Mongolie

Voir aussi: Trafic sexuel en Mongolie

Les femmes et les filles chinoises et mongoles sont victimes de trafic sexuel à destination et à travers la frontière sino-mongole . [116] À la frontière et dans le désert de Gobi se trouvent le secteur minier mondial et d'autres opérations de l'industrie lourde avec une main-d'œuvre importante d'hommes isolés. Ces sites, y compris ceux des gisements de charbon de Tavan Tolgoi , ont été un point focal pour la prostitution et le trafic sexuel. [117]


Organisations criminelles et auteurs

Voir aussi: Liste des organisations criminelles chinoises , triade et crime en Chine

Les organisations criminelles nationales et transnationales opérant en Chine sont de plus en plus organisées, professionnelles et diversifiées. Les membres d'organisations criminelles utilisent des offres d'emploi frauduleuses, des menaces, la force directe et l'enlèvement des victimes de la traite à des fins d'exploitation sexuelle et d'esclavage. Certains courtiers matrimoniaux, marieurs, gérants de services de mariage par correspondance et usuriers obtiennent des femmes pour des organisations criminelles. [2] Les trafiquants profitent fréquemment de la servitude pour dettes pour contrôler leurs victimes. Ils menacent également les familles du pays pour s'assurer que les victimes continuent de coopérer. [118]

Des responsables du gouvernement chinois et des hommes d'affaires, facilités par des organisations criminelles, ont été arrêtés pour avoir participé à l'exploitation sexuelle commerciale forcée. [2] Il y a des représentants du gouvernement qui facilitent ou sont complices du trafic sexuel. [5] [57]

Les agresseurs de sexe féminin sont parfois eux-mêmes victimes de la traite et sont contraints d'enlever davantage de femmes et de filles pour leurs ravisseurs. [119] [28] [120] Les trafiquantes peuvent mieux dissimuler leur identité à la police et gagner la confiance des victimes plus facilement que leurs homologues masculins. [15]

Des membres de la famille, des parents, des amis, des camarades de classe, des collègues ou des connaissances vendent parfois des filles à des trafiquants sexuels. [121] [31] [91] [122] Les parents des filles ou le trafiquant peuvent l'emmener à l'hôpital pour passer un test de virginité . [87] [123] [124]

Certains trafiquants sexuels se font passer pour des policiers pour gagner la confiance des victimes. [125] [126]

Les auteurs sont motivés par des incitations financières. [127]

Tromperie en ligne

Voir aussi: Fraude informatique et fraude sur Internet

Les auteurs en Chine utilisent Internet, les sites de jeux, les réseaux sociaux, WeChat , Telegram et d'autres applications de messagerie pour attirer les victimes. [128] [129] Les trafiquants masculins attirent souvent les femmes avec de fausses relations de rencontres en ligne et les persuadent de déménager dans une autre province ou à l'étranger, puis les soumettent à l'esclavage sexuel. [118] [130]


Crimes non signalés

Voir aussi: Dark figure of crime

Un criminologue de l' Université de la sécurité publique populaire de Chine a déclaré: «derrière chaque cas d'abus sexuel signalé, il peut y avoir six cas cachés non signalés». [57] Les victimes peuvent avoir peur et / ou avoir honte de signaler un crime sexuel. Les enfants et les personnes handicapées mentales ne savent peut-être même pas que de tels actes illégaux ont été commis à leur encontre. [57] Certains bordels avec des victimes de la traite sexuelle fonctionnent sous terre. [57] La collecte de données sur les crimes de traite sexuelle en Chine a été défectueuse, ce qui a conduit à la non-déclaration d'incidents.


Cadre juridique

Voir aussi: Loi de la République populaire de Chine

Les victimes ont légalement le droit de demander des poursuites pénales et de demander une restitution financière par le biais de poursuites civiles contre leurs trafiquants. [53]

La Chine n'a ni signé, ni ratifié, ni adhéré à la Convention pour la répression de la traite des esclaves et de l'esclavage ou à la Convention supplémentaire sur l'abolition de l'esclavage . Il a pour Protocole pour prévenir, réprimer et punir la traite des personnes, en particulier des femmes et des enfants , Protocole facultatif sur la vente d'enfants, la prostitution des enfants et la pornographie mettant en scène des enfants

L'article 240 du Code pénal chinois incrimine «l'enlèvement et la traite de femmes ou d'enfants». L'article 244 criminalisait le fait de forcer une personne «à travailler par la violence, la menace ou la restriction de sa liberté personnelle» et le recrutement, le transport ou l'aide à forcer d'autres personnes à travailler. L'article 358 criminalise la prostitution forcée. En vertu des dispositions de l’article 296 du Code pénal, une personne qui asservit une autre ou la met dans une situation sans liberté, semblable à l’esclavage, sera punie d’une peine d’emprisonnement d’au moins un et d’au plus sept ans. L'article 359 criminalisait le fait d'héberger la prostitution ou de séduire ou d'introduire d'autres personnes dans la prostitution. [5]

Le gouvernement chinois a maintenu des efforts insuffisants de répression contre le trafic sexuel. [5] Il a été recommandé à la Chine d'enquêter vigoureusement, de poursuivre et d'imposer des peines de prison aux auteurs de trafic sexuel; mettre à jour le cadre juridique concernant la criminalisation du trafic sexuel, y compris la facilitation de la prostitution impliquant des enfants de moins de 18 ans; redoubler d'efforts pour mettre en place des procédures formelles et proactives pour identifier systématiquement les victimes de la traite dans tout le pays; former les agents de première ligne à leur mise en œuvre; cesser de sanctionner les victimes pour des actes commis en conséquence directe de leur soumission au trafic sexuel; veiller à ce que les autorités ne soumettent pas les victimes de la traite à la détention, à des sanctions ou à un rapatriement forcé; accroître la transparence des efforts du gouvernement pour lutter contre la traite et fournir des données ventilées sur les enquêtes et les poursuites, l'identification des victimes et la prestation de services, notamment en continuant à partager les données pertinentes avec les partenaires internationaux. [5]


Mécanismes de lutte contre le trafic sexuel

La Chine a un «plan d'action national pour lutter contre la traite des femmes et des enfants». Le ministère de la Sécurité publique, le ministère des Affaires civiles, la Cour populaire suprême et la Fédération chinoise des femmes ont publié diverses politiques conjointes sur les poursuites, la prévention et la protection des victimes. Le mécanisme de réunion interministérielle conjointe (IMJMM) tient des réunions annuelles et thématiques ainsi que des échanges d'informations sur une base mensuelle. Des campagnes de lutte contre le trafic sexuel ont été diffusées à la télévision, dans la presse écrite et sur des plateformes en ligne. De nombreux documentaires et animations ont été produits et diffusés pour sensibiliser le grand public. [2]

Groupe de travail coordonné de l'Initiative ministérielle du Mékong contre le trafic (COMMIT) (2005), avec UN-ACT comme secrétariat. Les forces de l'ordre chinoises mènent des opérations de maintien de l'ordre dans les zones à haut risque et des opérations frontalières conjointes menées avec des homologues des forces de l'ordre au Vietnam et au Myanmar. Une équipe d'interprètes pour les langues de la sous-région du Grand Mékong (GMS) a été créée pour soutenir les enquêtes sur les cas transfrontaliers. [2]

Un «Guide opérationnel pour la police anti-traite» a été établi et est actuellement utilisé par les policiers. [2]

Plusieurs projets ont été lancés par la Fédération des femmes chinoises (ACWF) pour prévenir la traite des migrants dans diverses provinces d'origine et de destination. [2]

Les refuges fournissent des soins provisoires aux victimes de la traite, les gestionnaires et le personnel de la plupart des provinces ayant reçu une formation (Ministère des affaires civiles). Un guide opérationnel pour aider les victimes de la traite a été élaboré et distribué à tous les refuges. [2]

Formation officielle et policière

Voir aussi: Application de la loi en Chine

Une formation à l'intention de la police, des enseignants, des travailleurs sociaux, des inspecteurs du travail, des agents de l'immigration, des responsables des abris, des responsables de l'enregistrement des mariages et d'autres fonctionnaires a été dispensée sur les cadres juridiques de base entourant l'esclavage sexuel et l'identification des victimes. En collaboration avec une organisation internationale, les autorités ont parrainé et participé à des formations sur l'identification des victimes et l'assistance aux fonctionnaires consulaires et aux forces de l'ordre, la réglementation de la migration par mariage et la mise en œuvre interinstitutions du mécanisme national d'orientation. Le Ministère de la sécurité publique a promulgué des instructions écrites aux agents des forces de l'ordre dans tout le pays dans le but de clarifier les procédures d'identification des victimes parmi les personnes se livrant à la prostitution et celles susceptibles d'être exploitées par mariage forcé ou frauduleux. Le gouvernement a indiqué avoir financé la formation dans les zones rurales pour les fonctionnaires des tribunaux et les procureurs; cependant, il n'a pas fourni d'informations détaillées sur ces efforts. En outre, les responsables de l'application des lois, les procureurs et les juges ont participé à des formations sur la traite organisées par d'autres pays et organisations internationales; lorsque les autorités ont participé à ces formations, le CRP a parfois fourni des conférenciers et des lieux, et financé l'hébergement, le transport et les repas de certains participants.Le bureau de lutte contre la traite des personnes a élaboré et approuvé des procédures d'identification des victimes de la traite et les a diffusées aux responsables de l'application des lois pays. Le gouvernement a reconnu que les procédures d'identification des victimes variaient en fonction de la formation et de la compréhension des responsables locaux de la traite; cette variation augmentait le risque que des victimes de la traite non identifiées soient détenues et expulsées après leur arrestation pour des actes illicites commis en conséquence directe de la traite des êtres humains. [53]

Éducation publique

L'éducation du public sur les crimes sexuels en Chine existe mais est insuffisante. De nombreux enfants chinois reçoivent peu d'informations sur les infractions sexuelles et ont une faible conscience ou capacité de se protéger contre de telles infractions. [131]

La chaîne de télévision la mieux notée de Chine a diffusé des émissions de sensibilisation à la traite. Le gouvernement diffuse certains messages contre la traite dans les gares ferroviaire et routière et par le biais de médias tels que les téléphones portables, la télévision et Internet. Par le biais des plateformes de médias sociaux chinoises, telles que Sina Weibo , le ministère de la Sécurité publique a déclaré avoir utilisé son microblog officiel pour sensibiliser le public à la traite et recevoir des informations du public sur des cas de traite présumés. En 2018, le ministère de la Sécurité publique aurait envoyé 350000 policiers dans les écoles publiques pour sensibiliser les enfants aux risques d'exploitation. L'article met en évidence l'annonce d'enfants secourus sur Weibo, une plate-forme de microblogging chinoise populaire, accompagnée de photos d'eux. À la fin de l'article, des conseils et des rappels sont fournis aux lecteurs sur ce qu'il faut faire s'ils soupçonnent un cas de traite ou d'enlèvement d'enfants. Un lien est également fourni vers la plateforme nationale de recherche sur les enlèvements et les familles, qui sert de répertoire pour les enfants enlevés et victimes de la traite. [132]

Les deux fédérations féminines et le service de publicité se concentrent sur la sensibilisation et apportent une assistance aux victimes. Ils organisent des campagnes annuelles qui se concentrent sur les programmes scolaires, les publicités télévisées et les centres de transport, en particulier à l'époque de la fête du printemps.

Rapports

Les sites Web du gouvernement fournissent une liste des agences et départements concernés ainsi que leurs lignes directes. Plusieurs des applications les plus populaires en Chine ont la fonction supplémentaire d'aider à localiser les personnes disparues grâce à des notifications push localisées. Des dizaines d'applications spécialisées permettant d'enregistrer les membres de la famille jeunes et âgés ou de signaler un trafic d'enfants présumé ont également fait leur apparition dans les magasins d'applications du pays. Le système national d'appel de la police, accessible 24h / 24 et 7j / 7, permet aux victimes ou aux témoins d'obtenir l'aide de la police. [132]


Problèmes de réponse du gouvernement

Selon Human Rights Watch , les forces de l'ordre chinoises dans certaines juridictions font peu d'efforts pour sauver les victimes de la traite sexuelle. [42]

Il n'y a pas eu d'augmentation des signalements publics de cas d'esclavage sexuel ces dernières années. Le ministère de la Sécurité publique n'a pas indiqué le nombre d'enquêtes ouvertes sur d'éventuels cas de traite. [132]

Les mécanismes de signalement (sites Web, hotline, etc.) fonctionnent en plusieurs langues. [132]

La formation des premiers intervenants en cas de délits de traite n'est pas dispensée systématiquement et à intervalles réguliers. Les rapports suggèrent que des procédures de dépistage existent, mais il est difficile de savoir si elles ont été distribuées à tous les premiers répondants ou concernent à la fois le dépistage et l'identification des victimes. [132]


la corruption

Article principal: Corruption en Chine

Certains responsables gouvernementaux et policiers ont été complices de trafic sexuel. Certains policiers ont exigé des pots-de-vin afin de renvoyer les victimes dans leurs familles. [133] Les gardes-frontières chinois ont également été accusés de collusion avec les trafiquants. [134]


Violations des droits humains du gouvernement

Article principal: Droits de l'homme en Chine

Les violations des droits humains du gouvernement chinois ont entravé les initiatives de lutte contre le trafic sexuel. [26] Des attaques soutenues contre des organisations et des avocats ont empêché les victimes de demander justice. [28]


Organisations anti-traite

Il existe des organisations de la société civile qui travaillent pour sauver les femmes, mais ces organisations ont des ressources limitées. [135]

Les organisations chrétiennes sauvent les victimes de la traite sexuelle en Chine. [136]

Les missions internationales Agape [137] et la Blue Dragon Children's Foundation sauvent les victimes du trafic sexuel en Chine. [138]

La Korea Future Initiative est une organisation basée à Londres qui recueille des preuves et rend public les violations des droits humains, y compris le trafic sexuel et cybersexe des femmes et des filles nord-coréennes en Chine. [139]


Références


1.^ "Près des deux tiers des victimes de la traite des êtres humains viennent d'Asie" . Le signal quotidien . 11 septembre 2014. 2.^ un b c d e f g h i j k l m n o p q "La Chine, la Situation de Trafic" . Action des Nations Unies pour la coopération contre la traite des personnes (UN-ACT) . 3.^ un b "Dans les spas sexuels de Floride, les anneaux chinois de trafic humain ont fonctionné à la vue de tous" . China Morning Post . 2 mars 2019. 4.^ https://www.state.gov/reports/2018-trafficking-in-persons-report/china/ 5.^ A b c d e f g h i j k l m "2018 traite des personnes Rapport: China" . Département d'État des États-Unis . 6.^ "Pour les femmes qui fuient en Chine depuis la Corée du Nord, un sort terrible les attend" . L'indépendant . 4 octobre 2017. 7.^ "2,9 millions pris au piège dans l'esclavage moderne en Chine, 30 millions dans le monde" . China Morning Post . 17 octobre 2013. 8.^ "Violé, battu et vendu en Chine: les jeunes mariées kidnappées par le Vietnam" . Channel News Asie . 3 août 2019. 9.^ "L'évasion de l'adolescent vietnamien du commerce de trafic de la Chine qui a vendu sa mère" . ABC News . 18 septembre 2018. 10.^ "Les épouses trafiquées du Myanmar" . Le poste de l'ASEAN . 31 mars 2019. 11.^ "Le trafic sexuel et la politique d'un enfant de la Chine" . Le diplomate . 6 novembre 2014. 12.^ "Donnez-nous un bébé et nous vous laisserons partir: le trafic des épouses Kachin du Myanmar vers la Chine" . Human Rights Watch . 21 mars 2019. 13.^ "Vendu, violé, réduit en esclavage: les victimes de la traite des êtres humains ont partagé des histoires en 2019" . VnExpress . 24 décembre 2019. 14.^ A b c d e « Opprimés, réduits en esclavage et brutalisé: Les femmes victimes de la traite de la Corée du Nord dans le commerce du sexe de la Chine » . Le télégraphe . 20 mai 2019. 15.^ A b c d e f "traite des êtres humains Vietnam-Chine une maladie de plus en plus" . Nouvelle Europe . 24 novembre 2013. 16.^ "La Chine exécute l'homme qui a gardé 6 femmes dans le donjon comme esclaves sexuelles" . CNN . 22 janvier 2014. 17.^ "L'homme chinois condamné à mort dans le cas de meurtre d'esclave sexuelle" . Reuters . 30 novembre 2012. 18.^ "La Colombie au Buste de Trafic de Sexe de Chine Illustre la Dynamique du Commerce" . InSight Crime . 25 août 2017. 19.^ "Les zones de prostitution de la Mongolie, où les femmes échangent le sexe pour le carburant à des températures inférieures à zéro" . Le télégraphe . 19 février 2019. 20.^ "Le trafic d'épouse, un problème sur la ceinture et la route de la Chine" . China Morning Post . 21.^ "Abusé, violé: histoires déchirantes d'épouses pakistanaises trafiquées en Chine" . China Morning Post . 13 décembre 2019. 22.^ "7 substituts thaïlandais, 2 ressortissants chinois arrêtés dans le raid illégal de gestation pour autrui à Bangkok" . CNA . 13 février 2020. 23.^ "Après avoir fui la Corée du Nord, les femmes sont piégées comme des esclaves cybersexes en Chine" . Le New York Times . 13 septembre 2019. 24.^ "2,9 millions pris au piège dans l'esclavage moderne en Chine, 30 millions dans le monde" . China Morning Post . 17 octobre 2013. 25.^ "Donnez-nous un bébé et nous vous laisserons partir: le trafic des épouses Kachin du Myanmar vers la Chine" . Human Rights Watch . 21 mars 2019. 26.^ A b c d « Pourquoi Pékin ne parvient pas à combattre la traite des êtres humains » . Conseil des relations extérieures . 27.^ "Les survivants de la traite sont échoués dans le monde entier" . Al Jazeera . 28.^ A b c d e f "traite Bride chinoise problème" . Le diplomate . 30 octobre 2019. 29.^ un b "les femmes de la Corée du Nord en Chine piégées dans le commerce du sexe" . UPI . 16 mai 2019. 30.^ un b "Aucune réponse de l'Ambassade chinoise sur le commerce du sexe POGO - Hontiveros" . Inquirer . 4 mars 2019. 31.^ A b c d "Myanmar et épouse la traite de la Chine problème" . Service Inter Press . 22 mars 2019. 32.^ "La Colombie au Buste de Trafic de Sexe de Chine Illustre la Dynamique du Commerce" . InSight Crime . 25 août 2017. 33.^ "Les Epouses Traitées de la Chine" . Le diplomate . 19 juillet 2017. 34.^ "Donnez-nous un bébé et nous vous laisserons partir: le trafic des épouses Kachin du Myanmar vers la Chine" . Human Rights Watch . 21 mars 2019. 35.^ un b "Forcé par l'Amour: L'Eglise en Chine Combat le Trafic Humain, Partie II" . La société Gosepl Herald . 27 novembre 2013. 36.^ "PAUVRETÉ ET CONFLIT DANS LE TRAFIC HUMAIN DE CARBURANT MYANMAR" . Caritas . 37.^ "Donnez-nous un bébé et nous vous laisserons partir: le trafic des épouses Kachin du Myanmar vers la Chine" . Human Rights Watch . 21 mars 2019. 38.^ "Les filles vietnamiennes introduites clandestinement en Chine et vendues comme épouses d'enfants" . CNN World . 19 avril 2016. 39.^ "Les victimes de trafic vietnamiennes ont partagé leurs histoires" . Vietnam Insider . 25 décembre 2019. 40.^ "La Victime de Trafic Vietnamienne Révèle l'Épreuve Déchirante" . Actualités VOA . 24 septembre 2015. 41.^ "Donnez-nous un bébé et nous vous laisserons partir: le trafic des épouses Kachin du Myanmar vers la Chine" . Human Rights Watch . 21 mars 2019. 42.^ A b c « Une pénurie de femmes en Chine a conduit à la traite des « Brides » De Myanmar, dit un rapport » . Le temps . 21 mars 2019. 43.^ "Donnez-nous un bébé et nous vous laisserons partir: le trafic des épouses Kachin du Myanmar vers la Chine" . Human Rights Watch . 21 mars 2019. 44.^ Smith, Nicola; Farmer, Ben (20 mai 2019). "Opprimées, asservies et brutalisées: les femmes trafiquées de Corée du Nord dans le commerce du sexe en Chine" . Le télégraphe . 45.^ "Le problème de trafic humain du Vietnam est trop grand pour ignorer" . Le diplomate . 8 novembre 2019. 46.^ "Des milliers de femmes du Myanmar forcées à se marier en Chine" . DW News . 12 juillet 2018. 47.^ "Interview: Pourquoi les 'Brides' du Myanmar sont-elles trafiquées vers la Chine" . Human Rights Watch . 21 mars 2019. 48.^ "Les survivants de la traite sont échoués dans le monde entier" . Human Rights Watch . 5 août 2019. 49.^ "Donnez-nous un bébé et nous vous laisserons partir: le trafic des épouses Kachin du Myanmar vers la Chine" . Human Rights Watch . 21 mars 2019. 50.^ "Des milliers de femmes du Myanmar forcées à se marier en Chine" . DW News . 12 juillet 2018. 51.^ Smith, Nicola; Farmer, Ben (20 mai 2019). "Opprimées, asservies et brutalisées: les femmes trafiquées de Corée du Nord dans le commerce du sexe en Chine" . Le télégraphe . 52.^ "Pour les femmes qui fuient en Chine depuis la Corée du Nord, un sort terrible les attend" . L'indépendant . 4 octobre 2017. 53.^ A b c d " La Chine Pays de données" . Indice mondial de l'esclavage . 54.^ "Donnez-nous un bébé et nous vous laisserons partir: le trafic des épouses Kachin du Myanmar vers la Chine" . Human Rights Watch . 21 mars 2019. 55.^ A b c d "Commission exécutive du Congrès sur la Chine 2019 annuel Rapport sommaire exécutif" (PDF) . Commission exécutive du Congrès sur la Chine . 56.^ "Les Epouses Traitées de la Chine" . Le diplomate . 19 juillet 2017. 57.^ A b c d e f g h i j k "Étude mondiale sur l' exploitation sexuelle des enfants dans Voyage et du tourisme. Rapport spécifique au pays, la Chine" (PDF) . ECPAT International . 2015. 58.^ "La Chine est la principale destination des victimes de la traite vietnamienne: officielle" . VnExpress . 24 août 2018. 59.^ Micheline Lessard (24 avril 2015). Traite des êtres humains au Vietnam colonial . Routledge. pp. 70–. (ISBN 978-1-317-53622-2). 60.^ Micheline Lessard (24 avril 2015). Traite des êtres humains au Vietnam colonial . Routledge. 144–. (ISBN 978-1-317-53622-2). 61.^ Alain Gerard Marsot (1er janvier 1993). La communauté chinoise au Vietnam sous les Français . EmText. p. 43. (ISBN 978-0-7734-1941-4). 62.^ Douglas Porch (2010). La Légion étrangère française: une histoire complète de la force de combat légendaire . Pub Skyhorse. pp. 227–. (ISBN 978-1-61608-068-6). 63.^ Cao Dương Phạm (1er janvier 1985). Paysans vietnamiens sous domination française, 1861-1945 . Centre d'études sur l'Asie du Sud et du Sud-Est, Université de Californie. p. 5. (ISBN 978-0-8191-4715-8). 64.^ KW Taylor (9 mai 2013). Une histoire des vietnamiens . La presse de l'Universite de Cambridge. pp. 461–. (ISBN 978-0-521-87586-8). 65.^ Douglas Porch (11 juillet 2013). Contre-insurrection: exposer les mythes de la nouvelle voie de la guerre . La presse de l'Universite de Cambridge. p. 52–. (ISBN 978-1-107-02738-1). 66.^ John Colvin (1996). Volcan sous la neige: Vo Nguyen Giap . Livres de quatuor. p. 76. (ISBN 978-0-7043-7100-2). 67.^ John Colvin (1996). Volcan sous la neige: Vo Nguyen Giap . Livres de quatuor. p. 64. (ISBN 978-0-7043-7100-2). 68.^ Maurice Abadie (1er janvier 2001). Minorités de la frontière sino-vietnamienne: avec une référence particulière aux tribus thaïlandaises . Presse Lotus Blanc. p. 106. (ISBN 978-974-7534-57-3). 69.^ Bureau maritime international de l'ICC .; Institution océanographique de Woods Hole (1989). Piraterie en mer . ICC Pub. p. 88. (ISBN 978-92-842-1078-7). 70.^ "Les zones de prostitution de la Mongolie, où les femmes échangent le sexe pour le carburant à des températures inférieures à zéro" . Le télégraphe . 19 février 2019. 71.^ "Vendu, violé, réduit en esclavage: les victimes de la traite des êtres humains ont partagé des histoires en 2019" . VnExpress International . 24 décembre 2019. 72.^ "Femme accusée de trafic humain" . Khmer Times . 5 février 2018. 73.^ "La pauvreté provoque le trafic vers la Chine, Dit le rapport" . Khmer Times . 1er septembre 2016. 74.^ "En Chine, des milliers de femmes du Myanmar sont forcées à accoucher" . China Morning Post . 7 décembre 2018. 75.^ "La police chinoise libère plus de 1 100 victimes de la traite des êtres humains après avoir ciblé les réseaux d'Asie du Sud-Est" . China Morning Post . 21 juin 2019. 76.^ "Pour les femmes qui fuient en Chine depuis la Corée du Nord, un sort terrible les attend" . L'indépendant . 4 octobre 2017. 77.^ Yoon, Yeosang; Park, Sungchul; Je suis, Sunhee (2013). "재중 탈북자 현황 [Statut des Défecteurs nord-coréens en Chine]". Centre de base de données sur les droits de l'homme en Corée du Nord : 20–27. 78.^ "제 3 국 을 떠도는 탈북자 들: 중국 에 숨어 사는 탈북자 들" . RFA. 79.^ "Le cas des orchidées d'Asie: 425K $ en espèces, des lots en billets de 100 $, saisis par la police" . Le Palm Beach Post . 14 décembre 2019. 80.^ " " Sondez les activités de trafic sexuel du groupe chinois " " . SunStar Cebu . 6 août 2019. 81.^ "SEA Games: la montée des touristes étrangers aux Philippines voit le risque croissant de trafic sexuel" . China Morning Post . 10 décembre 2019. 82.^ "PAUVRETÉ ET CONFLIT DANS LE TRAFIC HUMAIN DE CARBURANT MYANMAR" . Caritas . 83.^ "Le trafic des femmes vietnamiennes pour le sexe et le mariage se développe à travers la région: expert" . Reuters . 18 mai 2016. 84.^ "Les filles vietnamiennes introduites clandestinement en Chine et vendues comme épouses d'enfants" . CNN World . 19 avril 2016. 85.^ "La femme vietnamienne trafiquée en Chine rentre à la maison après 22 ans" . VnExpress . 4 juillet 2019. 86.^ "Vendu, violé, réduit en esclavage: les victimes de la traite des êtres humains ont partagé des histoires en 2019" . VnExpress . 24 décembre 2019. 87.^ A b c « groupe à but non lucratif, qui aide les victimes de trafic de sexe, cherche déchirages avec des partenaires d'affaires éthiques à Hong Kong » . China Morning Post . 21 avril 2019. 88.^ "La Chine est la principale destination des victimes de la traite vietnamienne: officielle" . VnExpress . 24 août 2018. 89.^ "La Victime de Trafic Vietnamienne Révèle l'Épreuve Déchirante" . Actualités VOA . 24 septembre 2015. 90.^ "Vendu, violé, réduit en esclavage: les victimes de la traite des êtres humains ont partagé des histoires en 2019" . VnExpress . 24 décembre 2019. 91.^ un b "Du Vietnam, sans amour: les jeunes mariées de la Chine" . China Morning Post . 17 juin 2018. 92.^ "Les femmes nord-coréennes 'forcées à l'esclavage sexuel' en Chine - rapportent" . BBC News . 20 mai 2019. 93.^ "Les femmes nord-coréennes 'forcées à l'esclavage sexuel' en Chine - rapportent" . BBC News . 20 mai 2019. 94.^ "Ces transfuges nord-coréens ont été vendus en Chine comme esclaves cybersexes. Puis ils se sont échappés" . CNN . 10 juin 2019. 95.^ "9 세 여아 에 성행위 강요… 성 노예 탈북 여성" 고객 은 韓 남성 " " . 중앙 일보. Naver. 2019-09-19. 96.^ "화상 채팅 으로 유린 당하는 중 탈북 여성" . RFA . Récupéré le 13/11/2014 . 97.^ "Ces transfuges nord-coréens ont été vendus en Chine comme esclaves cybersexes. Puis ils se sont échappés" . CNN . 10 juin 2019. 98.^ "Après avoir fui la Corée du Nord, les femmes sont piégées comme des esclaves cybersexes en Chine" . Le New York Times . 13 septembre 2019. 99.^ "Ces transfuges nord-coréens ont été vendus en Chine comme esclaves cybersexes. Puis ils se sont échappés" . CNN . 10 juin 2019. 100.^ "Le problème du trafic de l'épouse de la Chine" . Human Rights Watch . 31 octobre 2019. 101.^ "Trafficked: Trois survivants du trafic humain partagent leurs histoires" . ONU Femmes . 29 juillet 2019. 102.^ "Femmes, enfants et bébés: le trafic d'êtres humains vers la Chine est en hausse" . AsiaNews . 11 juillet 2019. 103.^ "La police pakistanaise cible les trafiquants vendant des épouses à la Chine" . Nouvelles AP . 17 juin 2019. 104.^ "Pacific Links Foundation: La Bataille Contre le Trafic Humain" . Vietcetera . 7 août 2017. 105.^ "Pour les femmes qui fuient en Chine depuis la Corée du Nord, un sort terrible les attend" . L'indépendant . 4 octobre 2017. 106.^ "Offre sérieuse pour mettre fin au commerce du sexe" . China Org . 20 février 2014. 107.^ "Les zones de prostitution de la Mongolie, où les femmes échangent le sexe pour le carburant à des températures inférieures à zéro" . Le télégraphe . 19 février 2019. 108.^ "De nouvelles manières d'aider les victimes de trafic humain de Hong Kong" . Moniteur CN . 22 octobre 2015. 109.^ "La traite des êtres humains à Hong Kong: cachée à la vue" . Magazine du South China Morning Post . 16 janvier 2016. 110.^ "De nouvelles manières d'aider les victimes de trafic humain de Hong Kong" . Moniteur CN . 22 octobre 2015. 111.^ "La traite des êtres humains à Hong Kong: cachée à la vue" . China Morning Post . 16 janvier 2016. 112.^ "Marre de la traite des êtres humains, les travailleurs migrants de Hong Kong veillent pour demander justice" . China Morning Post . 25 février 2018. 113.^ "Hong Kong doit mener la lutte contre la traite des êtres humains, plutôt que de faire le strict minimum" . China Morning Post . 8 juillet 2016. 114.^ "Le classement de Macao mis à jour dans le rapport américain sur le trafic humain, le gouvernement rejette les conclusions" fausses "" . Affaires de Macao . 21 juin 2019. 115.^ "La traite des êtres humains est toujours un gros problème à Macao, dit le journal de Hong Kong" . Plataforma . 21 octobre 2019. 116.^ "Volé de Mongolie pour le sexe" . PRI . 22 juillet 2009. 117.^ "Les zones de prostitution de la Mongolie, où les femmes échangent le sexe pour le carburant à des températures inférieures à zéro" . Le télégraphe . 19 février 2019. 118.^ un b "Le Problème de Trafic Humain du Vietnam est Trop Grand pour Ignorer" . Le diplomate . 8 novembre 2019. 119.^ "Un Commerce Sombre: Trafic de Femmes Palaung en Chine" . L'Irrawaddy . 14 juin 2011. 120.^ "La Chine est la principale destination des victimes de la traite vietnamienne: officielle" . VnExpress . 24 août 2018. 121.^ "Donnez-nous un bébé et nous vous laisserons partir: le trafic des épouses Kachin du Myanmar vers la Chine" . Human Rights Watch . 21 mars 2019. 122.^ "Le trafic d'enfants en Chine commence souvent avec les parents vendant leurs propres enfants" . Quartz . 16 octobre 2015. 123.^ "Interview: Pourquoi les 'Brides' du Myanmar sont-elles trafiquées vers la Chine" . Human Rights Watch . 21 mars 2019. 124.^ "1.807 victimes de la traite des êtres humains sauvées en Thaïlande en 2019" . New Straits Times . 8 janvier 2020. 125.^ "80 pour cent des victimes de la traite des êtres humains vietnamiens finissent en Chine" . VnExpress International . 1er août 2019. 126.^ "La Chine est la principale destination des victimes de la traite vietnamienne: officielle" . VnExpress . 24 août 2018. 127.^ "Pacific Links Foundation: La Bataille Contre le Trafic Humain" . Vietcetera . 7 août 2017. 128.^ "Les accusations du comté de Washington offrent un aperçu dans le monde secret du trafic sexuel chinois" . Presse Twin Cities Pioneer . 1er mars 2020. 129.^ "Le Vietnam se réveille à son problème de trafic humain" . Le nouvel humanitaire . 2 septembre 2016. 130.^ "La Chine est la principale destination des victimes de la traite vietnamienne: officielle" . VnExpress . 24 août 2018. 131.^ "L'étude globale sur l'exploitation sexuelle des enfants dans les voyages et le tourisme. Rapport spécifique au pays, Chine" (PDF) . ECPAT Intercriminel gouvernemental . 2015. 132.^ A b c d e " La Chine Pays de données" . Indice mondial de l'esclavage . 2019. 133.^ "Des milliers de femmes du Myanmar forcées à se marier en Chine" . DW News . 12 juillet 2018. 134.^ "Fuyant la Corée du Nord pour être vendu en Chine comme épouses ou prostituées" . AsiaNews . 15 février 2010. 135.^ "Interview: Pourquoi les 'Brides' du Myanmar sont-elles trafiquées vers la Chine" . Human Rights Watch . 21 mars 2019. 136.^ "Les" esclaves sexuels modernes du Vietnam "vendus en Chine comme prostituées ou épouses" . AsiaNews . 3 février 2015. 137.^ "Le groupe à but non lucratif, qui aide les victimes de la traite sexuelle, cherche des liens avec des partenaires commerciaux éthiques à Hong Kong" . China Morning Post . 21 avril 2019. 138.^ Migrant Hero: Michael Brosowski 26 juin 2015 Organisation internationale pour les migrations Récupéré le 26 mai 2016 139.^ "La Chine: des milliers de femmes nord-coréennes forcées à se prostituer: rapport" . Deutsche Welle . 20 mai 2019.

Cuba

https://www.amp.rfi.fr/fr/am%25C3%25A9riques/20200907-venezuela-m%25C3%25A9decins-cubains-pas-%25C3%25A9pargn%25C3%25A9s-ravages-covid-19

T

[6]

Jiang Yefei

Chine : les nouveaux dissidents

L' Âge d'or du Tibet (XVIIe et XVIIe siècles)

Polyandrie au Tibet

la polyandrie est un arrangement matrimonial dans lequel une femme a plusieurs maris. Au Tibet, ces maris sont souvent frères; "polyandrie fraternelle". Souci de savoir quels enfants sont engendrés par quel frère tombe sur la seule femme. Elle peut ou non dire qui est le père parce qu'elle ne souhaite pas créer de conflit dans la famille ou ne sait pas qui est le père biologique. Historiquement, le système social obligeait le mariage au sein d'une classe sociale.

L' Âge d'or du Tibet (XVIIe et XVIIe siècles)

Langladure/Brouillon
Auteur Katia Buffetrille
Pays
France
Genre essai
Titre L' Âge d'or du Tibet (XVIIe et XVIIe siècles)
Lieu de parution Paris
Date de parution 2019
Nombre de pages 315

Présentation

Accueil critique

Pour la journaliste Heike Schmidt de RFI, Katia Buffetrille évoque avec cet ouvrage une « civilisation d’une incroyable richesse » qui risque de disparaitre étouffée après « l’invasion chinoise » de 1950 [2].

Références

Sources

Constitution cubaine de 1940

Contexte

Présentation

Références

Sources

Bandeaux

Cette page est en cours de réécriture ou de restructuration importante (1er décembre 2017). Un utilisateur prévoit de modifier cet article pendant plusieurs jours. Vous êtes invité(e) à en discuter en page de discussion et à participer à son amélioration de préférence en concertation pour des modifications de fond.Bandeau apposé par Langladure (d · c) le 1 décembre 2017.

Palais Royal

Sources

Liu Xiaobo : L’Homme qui a défié Pékin

Liu Xiaobo : L’Homme qui a défié Pékin est un essai du journaliste Pierre Haski.

Présentation

[1].

Accueil critique

Références

  1. Rencontre avec Pierre Haski Que faire à Paris

Claude Cadart

Joies et peines de l’enfant Naktsang

Joies et peines de l’enfant Naktsang (tibétain : Nag tshang zhi lu'i skyid sdug) est un récit autobiographique de Naktsang Nulo (tibétain : Nags tshang Nus blo) paru en 2007. L’auteur évoque son enfance dans les années 1948-1959 en Amdo, une ancienne province tibétaine.

Présentation

Sourcés a exploiter

Les Aquariums de Pyongyang

Les Aquariums de Pyongyang est un livre de Kang Chol-hwan et Pierre Rigoulot, évoquant le camp de concentration de Yodok en Corée du Nord où Kang Chol-hwan a été détenu, à partir de neuf ans, pendant dix ans.

Présentation

[1].

Références

  1. Voyage au bout de l'enfer nord-coréen Les Échos, septembre 2000

Veste Mao

Projet:Les sans pagEs/Articles manquants par nationalité/République populaire de Chine

Infobox

Langladure/Brouillon
Nationalité Cubaine
Pays de résidence
Cuba
.
Autres activités

Grève de la faim et décès

En décembre 2009 (le 2 ou le 3), Zapata entama une grève de la faim pour dénoncer les conditions de sa détention dans la prison Kilo 8, réclamant celles dont Castro avait lui-même bénéficié lors de son incarcération en 1953, à la suite de l’attaque contre la garnison de Moncada (selon les sources officielles, il aurait commencé sa grève de la faim à cause du refus des Autorités d’équiper sa cellule d’un téléviseur, de chauffage et d’un téléphone[1]...).

Durant sa grève de la faim, Zapata refusa de prendre tout autre aliment que ceux que lui procurait sa mère, qui était autorisée à lui rendre visite tous les trimestres.

Selon le Directoire démocratique cubain, le directeur lui rationna alors à l’extrême toute eau durant 18 jours, torture qui eut pour effet de l’affaiblir et lui causa finalement de graves insuffisances rénales.

Zapata poursuivant sa grève de la faim, fut alors interné dans l’Hôpital de Camagüey, où il fut nourri et traité par intraveineuses, contre son gré. Le 16 février 2010, son état s’aggrava tant qu’il fut transféré d’urgence à l’Hôpital Hermanos Ameijeras, à La Havane, où il mourut le 23 février, dans l’après-midi.

Zapata est, selon les informations actuellement disponibles, le premier prisonnier politique cubain à mourir à la suite d’une grève de la faim depuis le poète catholique Pedro Luis Boitel, décédé le 24 mai 1972.

Le lendemain de son décès, le président cubain Raúl Castro a exprimé publiquement des regrets[2], ajoutant que Cuba ne pratiquait plus la torture.

Peu sensible à ce discours, le Parlement Européen a manifesté sa totale réprobation et, constatant qu'aucun progrès n'avait été accompli par les autorités cubaines en matière de respect des droits de l'homme, a voté le 11 mars 2010 une résolution réclamant la libération de tous les prisonniers politiques cubains[3].

Le dissident Manuel Cuesta Morúa estime qu'« on s’était acharné contre lui Zapata Tamayo parce qu’il était noir »[4].

Controverse

Les autorités cubaines ne considèrent pas officiellement O. Zapata comme un activiste politique mais comme un condamné de droit commun.

  • En effet, O. Zapata avait été plusieurs fois condamné pour différents délits, ne relevant pas du politique, entre 1988 et 2000[5].
  • Néanmoins, sa participation à la grève de la faim de 2003, organisée et encadrée par l'Asamblea para Promover la Sociedad Civil en Cuba, organisation notoirement antigouvernementale, les motivations de ladite manifestation ainsi que la condamnation qui s'ensuivit, sont des éléments de nature à le considérer comme un condamné politique cubain de fait.
  • Enfin, l'attitude très négative de la direction de la prison Kilo 8 à l'endroit du prisonnier - attitude et sévices[6] qui ont visiblement amené son décès - a conduit le président Castro à s'exprimer publiquement sur l'affaire, sans convaincre la communauté internationale.

Sources

Références

Sources pertinentes

Sources d'appoint

Accueil critique

((|Ce travail en fait un ouvrage essentiel régulièrement cité en référence dans les ouvrages et articles sur Cuba.))[1]

Faiza Zerouala

  1. Par exemple : Serge Raffy : « Castro l’infidèle », Fayard 2006 ; Pierre Rigoulot, « Coucher de soleil sur La Havane - La Cuba de Castro 1959-2007 », Flammarion 2007 ; « Le Livre noir du communisme. Crimes, terreur, répression », ouvrage collectif , Robert Laffont 1997, (ISBN 2-221-08204-4) ; http://www.lemonde.fr/livres/article/2011/07/11/sartre-passions-cubaines-d-alain-amar-et-cuba-un-regime-au-quotidien_1547332_3260.html ; http://www.la-croix.com/Archives/1997-06-09/Livres-Che-Guevara-un-mythe-tenace-Deux-biographies-imposantes-paraissent-sur-le-Che-_NP_-1997-06-09-429658 : Pierre Rigoulot : « Sur la mythologie de la révolution cubaine, l'ouvrage de Jeanine Verdès-Ledoux, La Lune et le Caudillo (Ed. L'Arpenteur), reste incontournable, prenant de front les fausses évidences reçues par la légende, rappelant notamment que Batista, figure honnie par excellence, que Sartre surnommait le "chimpanzé ", fut élu une première fois en juillet 1940 à la présidence de la République avec 60 % des voix et le soutien enthousiaste d'un Parti communiste qui, à la fin de son mandat, déclara " espérer pouvoir collaborer avec lui pour le bien du pays et du peuple... " » ; Cahiers des Amériques latines : Marie-Laure Geoffray et Silvina Testa : « De la révolution à la réforme : Cuba par-delà les polémiques idéologiques » ; http://www.bvoltaire.fr/jacquescarbou/livre-vie-cachee-fidel-castro-axel-gylden-juan-reinaldo-sanchez,67182 ; Dreyer Sylvain, « Vers un engagement critique. El otro Cristobal, film franco-cubain d’Armand Gatti (1963) », dans revue ¿ Interrogations ?, N°9. L’engagement, décembre 2009 [en ligne], http://www.revue-interrogations.org/Vers-un-engagement-critique-El ; Michel Onfray - Conférences sur France Culture, l’été 2014 - 2) Les philosophes au service des dictatures ; INTRODUCTION A LA CONSTITUTION CUBAINE par Emmanuel JOS, Professeur de droit public, Faculté de Droit et d’Économie de Martinique Université des Antilles et de la Guyane (http://www2.univ-ag.fr/CRPLC/IMG/pdf/introduction_a_la_constitution_de_la_republique_de_cuba_presentation_de_e.jos.pdf) ; « L'Île du docteur Castro (La transition confisquée) » de Corinne Cumerlato et Denis Rousseau, 1 décembre 1999, (ISBN 2-234-05244-0) ; etc.

Prison à Cuba

L'écrivain Reinaldo Arenas, emprisonné au sein de la Villa Marista où ses tortionnaires menacent de le supprimer, note la présence d'officiers soviétiques qui semblent commander les geôliers cubains[1].

Références

  1. Raffy 2004, p. 508

Santa et Andres

Cuba No

  • [11] revue Est Ouest

JO

1

Alpha 66

Bibliotheque

Louis Cornellier

B

Henry Bauchau

Marie-Claire Bergère

Lucien Bianco

La Récidive. Révolution russe, révolution chinoise

Sources

Pierre Boncenne

Texte

X[1]

Michel Bonnin

Texte

X[2]

Christophe Bourseiller

Texte

X[3]

Claudie et Jacques Broyelle

Texte

X[4]

C

D

Texte

XX[1].

Jean-Louis Debré

Jean-Louis Debré, Dynasties républicaines, Fayard, Document utilisé pour la rédaction de l’article

Texte

X[2].

Référence

F

Martha Frayde

Texte

X[1].

Samuel Farber

Samuel Farber, Che Guevara. Ombres et lumières d'un révolutionnaire, Syllepse, , 178 p. Document utilisé pour la rédaction de l’article

Ref

Y [2].

G

  • Jacques Guillermaz

H

L

M

Roderick MacFarquhar

P

Jean Pasqualini

Philippe Paquet

livre

Philippe Paquet, Simon Leys. Navigateur entre les mondes, Gallimard, , 670 p. Document utilisé pour la rédaction de l’article

Ref

[3].

R

Serge Raffy

Serge Raffy, Castro, l'infidèle, Fayard, , 672 p. (ISBN 2213612579 et 978-2-213-61257-7) Document utilisé pour la rédaction de l’article

Ref

[4].

Pierre Rigoulot 1

Pierre Rigoulot, Coucher de soleil sur La Havane : La Cuba de Castro 1959-2007, Flammarion, (ISBN 978-2-0806-8407-3) Document utilisé pour la rédaction de l’article

Pierre Rigoulot 2

Pierre Rigoulot, La Véritable histoire d'Ernesto guevara, Larousse, , 176 p. (ISBN 978-2-03-584603-7) Document utilisé pour la rédaction de l’article

Ref 1

[5].

Ref 2

[6].

Ref en double

[7].

Alain Roux

S

Philip Short

  • Philip Short, Mao Tsé-Toung. Titre original : Mao: a life (1999), traduit de l’anglais (Royaume-Uni) par Colette Lahary-Gautié, Fayard, , 673 p. (ISBN 2-286-01252-0) Document utilisé pour la rédaction de l’article

Han Suyin

V

Emmanuel Vincenot

Ref

[8].

Jeannine Verdès-Leroux

Référence

[9].

W

Y

Photos double

Conflit entre Mao et Liu pendant la Révolution culturelle.
Le chef du Parti Mao Zedong (à gauche ) et le Président chinois Liu Shaoqi (à droite)

Flickr2commons

https://tools.wmflabs.org/flickr2commons/index.html#interface_language=fr

Lien vers page en anglais

Samuel Farber

Contact Press Images

Contact Press Images

Image externe

Image externe
La Fille à la fleur sur le site de l'Agence Magnum.

image

|légende = Un photo de Robert Fortet ici))

Tableau

Enfant(s) Durée de vie Conjoint(s) Note(s)
Alice Grévy 29 mai 1849 – 29 décembre 1938

Daniel Wilson
(1840-1919)

Mère de :
  • Marguerite-Coralie-Julie-Henriette-Marie Wilson
  • Jeanne-Alice-Marie Wilson
  • Suzanne-Hélène Wilson

Son mari est à l'origine du scandale des décorations, contraignant Jules Grévy à la démission.


Enfant(s) Durée de vie Conjoint(s) Note(s)
Anne-Marie Fallières 14 juillet 1874 – 1962 Jean Lanes
(1859-1940)
Mère de :
  • un enfant non précisé
André Fallières 30 septembre 1875 – 20 août 1968 n'a pas eu de conjoint A été notamment ministre du Travail et des Affaires sociales dans le quatrième gouvernement Raymond Poincaré.

Icom

Castro

Fabian Noël

Sarah Zouak

Sources principales

Récompense

Sources annexes

Samia Orosemane

Sources Samia Oroseman

Erreur de référence : La balise ouvrante <ref> est mal formée ou a un mauvais nom..

  1. Frayde 1987
  2. Farber 2017
  3. Paquet 2016
  4. Raffy 2004
  5. Rigoulot 2007
  6. Rigoulot 2010
  7. Rigoulot 2010, p. 69
  8. Vincenot 2016
  9. Verdès-Leroux 1989
  10. Erreur de référence : Balise <ref> incorrecte : aucun texte n’a été fourni pour les références nommées X

Bibliographie

Charles-Jacques Fieffé

(1800)[1].

Références

Brigitte Duzan

Tour Hyperion

Ai Xia

Zhang Bojun

est un homme politique et intellectuel chinois, et a été purgé à la fin des années 1950 après avoir été déclaré "le numéro un de la Chine à la droite de la Chine", a déclaré Zhang Bojun (chinois simplifié, chinois traditionnel 章伯鈞, pinyin: Zhāng Bójūn, 17 novembre 1895

Li Heping

Li Heping (Chinois: 李和平) est un avocat des droits civils dans la République populaire de Chine et l'un des partenaires de l' Pékin Cabinet d'avocats international , qui a été enlevée le 10 juillet 2015. Il est une figure importante de la Chine Weiquan (droits de la défense) le mouvement, après avoir défendu les Chrétiens dans la clandestinité, les pratiquants de Falun Gong, écrivains dissidents, et les victimes d'expulsions forcées, entre autres.

simon Leys

Ryckmans obtint sans difficulté son visa. Patrick Nothomb propose une explication [1]:


Fabrice Nicolono

Simon Leys est mort et comme écrivait l’autre, tout est dépeuplé. Cette grande personne si chère à mon cœur ne semble avoir aucun rapport avec mes obsessions, qui ne sont finalement qu’une : la crise de la vie sur Terre. Mais comme si souvent, il n’est pas besoin de creuser longtemps pour comprendre à quel point Leys était un allié de première force dans la bataille contre tous les mensonges. Il est donc mort en Australie, où il enseignait, à l’âge un peu jeune de 78 ans (ici).

Avant de vous dire mon sentiment, sachez que je suis loin de chez moi, loin de mes livres et de mes références. Je vous livrerai donc ce que ma mémoire me dicte. Leys – Pierre Rickmans de son nom de naissance – est d’abord, comme certains d’entre vous le savent, un authentique sinologue, grand

=+ Chossudovsky =+ Professor Chossudovsky says research on his website is 'anti-Zionist, ... run by Michel Chossudovsky, a controversial left-leaning economist, and came .... Mr. Chossudovsky, 59, has a reputation for producing radical critiques Ottawa Citizen

[21]

Ma T

Matthew Kapstein Cette fois, il condense, en conservant malgré tout un sens impressionnant du détail et de la nuance,

es bibliothèques de linguistique, d’anthropologie et d’histoire des religions, sans oublier celle de politique contemporaine. Car le but de ce volume, unique en son genre, est de résumer clairement, pour le lecteur ignorant mais de bonne volonté, tout, tout, tout ce qu’on peut savoir des Tibétains – ou presque. Les premiers peuplements, la di

Michea

J'ai lu «Les Habits neufs du président Mao» en 1975, autrement dit au moment précis où je commençais à m’immerger dans les écrits de Guy Debord et de l’Internationale situationniste. On oublie trop souvent, en effet, que cet ouvrage iconoclaste d’ailleurs mieux les conditions morales de cette liberté d’esprit - car il s’agit bien, avant tout, de conditions morales – si on se reporte au célèbre conte d’Andersen, «Les habits neufs de l’Empereur» (c’est, bien sûr, à ce conte - écrit en 1837 - que Simon Leys avait emprunté le titre de son premier livre).

J’en rappelle brièvement l’intrigue. Deux artisans tailleurs proposent à l’Empereur de lui confectionner les habits les plus somptueux qui soient - habits qui auraient, de surcroît, le pouvoir miraculeux de demeurer invisibles aux yeux de quiconque se révèlerait être un mauvais sujet (ou, si on préfère une formulation plus moderne, aux yeux de quiconque manifesterait des tendances «réactionnaires» et «politiquement incorrectes»). Comme on s’en doute, ces deux tailleurs sont, en réalité, de simples charlatans et les magnifiques habits qu’ils font semblant d’avoir tissés sont dépourvus de toute existence réelle.

On connaît la suite. Lors du défilé destiné à présenter au peuple ces magnifiques habits neufs, tous les sujets de l’Empire vont donc se trouver confrontés à une situation à la fois paradoxale et très délicate pour eux. Chacun peut en effet voir par lui-même que le roi est nu, mais - du fait du dispositif idéologique habilement mis en place

Pan Guangdan 1899-1967

23Né en 1899 dans la province du Jiangsu, district de Baoshan, ville de Luodian. 1912-1922 : études préparatoires à l’école Qinghai de Pékin en vue d’études aux États-Unis. 1922-1926 : étudie aux États-Unis. Étudie d’abord la biologie à l’Université de Dartmouth, New Hampshire, où il obtient une licence, puis étudie la zoologie, la paléontologie et la génétique à l‘Université de Colombia où il obtient une maîtrise. En 1926, il retourne en Chine et exerce comme professeur à l’université de Daxia à Shanghai, à l’Université de Fudan et à l’université de Guanghua. Après 1934, il est professeur à l’université de Tsinghua, doyen, titulaire de la chaire de sociologie. Ensuite, il est professeur et titulaire de la chaire de sociologie de la la Northwestern United University. 1952-1967 : travaille au Collège central des nationalités, titulaire d’une chaire de troisième division. Membre de la deuxième et troisième Conférence politique consultative du peuple chinois. Il est mort le 10 juin 1967

Modèle

L'admissibilité de cette page est à vérifier (décembre 2016). Motif : l'utilisateur qui a apposé ce bandeau n'a pas précisé le motif de la pose. Vous êtes invité à le compléter pour expliciter son admissibilité, en y apportant des sources secondaires de qualité, ainsi qu'à discuter de son admissibilité. Si rien n'est fait, cet article sera proposé à la suppression un an au plus tard après la mise en place de ce bandeau.Trouver des sources sur « Langladure » : Bing Cairn DuckDuckGo E. Universalis Gallica Google G. Books G. News G. Scholar Persée Qwant (zh) Baidu (ru) Yandex (wd) trouver des œuvres sur Langladure Conseils utiles à la personne qui appose le bandeau 1. Préciser le motif de la pose du bandeau. Précisez le motif de la pose du bandeau en utilisant la syntaxe suivante : ((admissibilité|date=novembre 2021|motif=remplacez ce texte par le motif)) ou Créer l'espace de discussion.(cette méthode est préférable) Créez une section "Admissibilité" en page de discussion de l'article en y précisant le motif de la pose du bandeau. Dans ce cas, utilisez la syntaxe suivante : ((admissibilité|date=novembre 2021|motif=pdd)) 2. Informer les utilisateurs concernés. Pensez à avertir le créateur de l'article, par exemple, en insérant le code ci-dessous sur sa page de discussion : ((subst:avertissement admissibilité à vérifier|Utilisateur:Langladure/Brouillon))


Robert Elegant envoie directement sur la page en anglais sans passer par le lien rouge

Alain Roux,

« Compte rendu de Michel Bonnin, Génération perdue : le mouvement d’envoi des jeunes instruits à la campagne en Chine…, 2004 », Le Mouvement Social, n° 213 (octobre-décembre 2005), p. 124-127, et en ligne : http://mouvement-social.univ-paris1.fr/document.php?id=598 ==.

Tout comme Mao Zedong, qui en fut l’instigateur, la Révolution Culturelle chinoise est devenue un objet historique. Le livre dont traite cette recension en fournit la démonstration. Le plus âgé des deux auteurs, Roderick Macfarquhar, avait publié auparavant chez Oxford University Press entre 1974 et 1997, une trilogie devenue un classique, The Origins of the Cultural Revolution (1956-1966). Sur ce socle il a bâti avec Michael Schoenhals, plus jeune que lui d’une vingtaine d’années, une solide histoire des dix années qui ont suivi, en bénéficiant de l’aptitude exceptionnelle pour trouver des sources inédites dont a fait preuve ce chercheur, connu notamment pour son recueil de documents China’s Cultural Revolution, 1966-1969: not a Dinner Party, paru chez Sharpe, à Armonk New York) en 1996.

Simon Leys

Confucius

Dans son « Introduction à Confucius », reprise dans L’Ange et le Cachalot, Simon Leys analyse les effets proprement révolutionnaires du travail de redéfinition des concepts opéré par Confucius : sa conception du politique – « la toute première tâche d’un véritable homme d’État est de rectifier les dénominations », affirmait Confucius – « porta un coup fatal au système féodal ; elle détruisit le pouvoir de la noblesse héréditaire, et assura les fondations du “gouvernement des lettrés”. Durant plus de deux mille ans, l’empire bureaucratique fut dirigé par l’élite intellectuelle. »7 À la proposition de Confucius répond celle d’Evelyn Waugh, citée dans le même essai : « La littérature n’est rien d’autre qu’une façon adéquate d’user du langage. » (p. 121) Ainsi la littérature a-t-elle, aux yeux de Simon Leys, hérité de cette mission politique que Confucius attribuait à l’homme d’État.reuses brimades de ce genre figurent au dossier de Cécile,


http://rue89.nouvelobs.com/2014/08/16/apres-simon-leys-lettre-ouverte-sinologues-defenseurs-droits-humains-254244

Magloire Pélage

, né en 1766 dans la commune du Lamentin en Martinique.

Biographie

Jeune esclave maçon, il est le fils d'un mulâtre le citoyen Leblanc et de la négresse Fanchine. C'est un câpre[N 1].

C'est à l'âge de 27 ans, il s'enrôle dans la milice des gens de couleur, en tant que fusilier dans le 1er bataillon de chasseurs de la Martinique, en avril 1793 il est nommé au grade de sergent[2].

ELAGE était gouverneur de Guadeloupe au moment du débarquement des troupes napoléoniennes. Lors de la scission causée par IGNACE et DELGRES, il prit partie pour le contre-amiral LACROSSE. Au moment de l'expulsion de ce dernier, PELAGE se rangera définitivement aux côtés des esclavagistes. Il organisera les arrestations de ses frères de couleurs. Il en sera d'ailleurs très récompensé puisqu'il terminera sa carrière militaire très zélée au sein de l'armée espagnole.

Notes et références

Notes

  1. Un enfant issu d'une union mulâtre-noir est un câpre (câpresse) ou un griffe (griffonne)

Références

liens externes

Administration du Cyberespace Chinois

Hymne

À l'approche du Nouvel An lunaire, le chœur de l’Administration du cyberespace a gagné le concoursles paroles ont été écrites par Wang Pingjiu, auteur de l’hymne olympique des jeux de Pékin[1].

Aillet

Le prêtre était toujours en contact avec des enfants. Ainsi, il anime, le 6 février 2016, une journée diocésaine pour des élèves de 4ème et 3ème. De même en 2012, le prêtre célèbre une messe de rentrée dans un lycée du diocese, en septembre 2015, il accompagne des enfants de 6ème pour un voyage à Lourdes. Or Marc Aillet affirme que Jean-François Sarramagnan n'avait « pas de responsabilité directe auprès des enfants et de jeunes »[1],[2].

Le 15 avril 2016, l'évêque de Bayonne Marc Aillet écrit au procureur de la République pour l'informer de faits de pédophilie par Jean-François Sarramagnan, prêtre au sein du diocèse. Marc Aillet est informé de ce dossier depuis 2009, mais il n'a pas jugé pertinent de le signaler à la justice, la famille n'ayant pas porté plainte. Par ailleurs Marc Aillet affirme que le prêtre incriminé n'était plus en contact avec des enfants. [1],

.

Dieu est rouge

Immolations au Tibet

CRS SS

Synode de Lviv

1945: Rattachement forcé des Églises grecques-catholiques ukrainienne et ruthène à l'Église orthodoxe russe (en URSS). L'Église continue d'exister dans la diaspora (et clandestinement en Ukraine). L'opération d’annexion de l'Église grecque catholique ukrainienne par l'Église orthodoxe russe en 1945 a été dirigée par Staline[1]. Une lettre de décembre 1945 de Nikita Khrouchtchev à Joseph Staline, récemment découverte, prouve que les dirigeants soviétiques ont été directement impliqués dans la liquidation de l'Église catholique uniate d'Ukraine. « Lorsque j'étais à Moscou, je vous ai informé sur le travail accompli en vue de la destruction de l'Église uniate et sur l'intégration des religieux dans l'Église orthodoxe », écrit Nikita Khrouchtchev, alors chef du PC d'Ukraine, dans cette lettre datée du 17 décembre 1945 et issue des archives du Parti communiste de l'Union soviétique.
Ces écrits confirment les thèses défendues par de nombreux historiens sur le sort subi par l'Église uniate, ou grecque-catholique, implantée principalement dans l'ouest de l'Ukraine.
Les évêques de cette Église, accusés de collaboration avec les forces allemandes pendant l'occupation, avaient été arrêtés simultanément le et condamnés aux travaux forcés.

- En 1946, sous l'impulsion d'un « comité pour la réunification de l'Église grecque-catholique avec l'orthodoxie », le clergé grec-catholique a été intégré de force à l'église orthodoxe du Patriarcat de Moscou., résiliant le lien avec Rome datant de 1596. Le , lors du « Synode de Lvov », 204 prêtres grecs-catholiques abjurèrent « l'hérésie latine », tandis que la hiérarchie ecclésiale et les prêtres refusant la "conversion" obligatoire à l'orthodoxie furent déportés et internés au goulag[2].
L'Eglise grecque-catholique continua sa vie dans la clandestinité. Les prêtres perpétuèrent le culte clandestinement, certains prirent le chemin de l'exil.

Références

Riwal

Gilles Clavreul,

33 Révolutions

AV

Yan Baohang, Chen Ziming, Le président Mao va à Anyuan,

Postel

Michel Postel, né le 7 avril 1926 à Belfort est un entrepreneur et collectionneur d’œuvres d’art. Ses collections ont permis la création du musée d’Art Oriental Asiatica de Biarritz[1].

Michel POSTEL
Zhu Xintian accompagnée de Michel Postel et Jacques Chirac lors de sa visite du Musée Asiatica
Zhu Xintian accompagnée de Michel Postel et Jacques Chirac lors de sa visite du Musée Asiatica
Naissance 7 avril 1926, Belfort

Nationalité Française

Activités Entrepreneur, collectionneur
modifier - modifier le codeDocumentation du modèle

Biographie

Michel Postel est un industriel français, archéologue[Information douteuse] et créateur de musée[2].

Famille et jeunesse

Paul Postel, le père de Michel Postel, est Chirurgien Dentiste à Biarritz, ainsi qu’ancien Combattant de la Première Guerre Mondiale (Médaillé de la Croix de guerre 14-18). Il épouse Renée Delagrange dont il aura trois enfants. Michel Postel est l’aînée de la fratrie. Il fait ses études au Lycée de Biarritz où il obtient son bac de Philosophie. Puis, en compagnie de son père, poursuivi comme résistant, il traverse la frontière espagnole, rejoint avec son père l’Ambassade de la France Libre à Madrid pour ensuite s’engager à Casablanca dans l’Aviation tandis que son père part pour le débarquement dans le Sud de la France avec la Division Leclerc. Son entrainement a lieu aux États-Unis où il recevra les « Ailes » d’Officier Navigateur « Squadron Leader » dans l’U.S. Air Force (le plus jeune « graduate ») en décembre 1945.

À la fin de la guerre, il reprend ses études à l’École Supérieure de Commerce de Paris. Il en sort diplômé en 1948.

Entrepreneur

En 1949, Michel Postel quitte la France pour Bombay et devient représentant pour l’Industrie Pharmaceutique française en Inde.

Quelques années plus tard, il fonde la revue médicale « La Médecine en France, » encore publiée actuellement.

Il crée en 1959 la Franco-Indian Pharmaceuticals Ltd., à Mumbai[3], maintenant dirigée par son fils, Pascal Postel.

Mariage et descendance

D’une première union avec Myrtle Morton né un fils, Pascal Postel, aujourd’hui P.D.G. de la Franco-Indian Pharmaceuticals.

En 1992, il se remarie avec Zhu Xintian, artiste-peintre, photographe, chercheuse, co-fondatrice et conservatrice du Musée Asiatica.

Collectionneur

Parallèlement à ses activités dans l’industrie pharmaceutique, Michel Postel se passionne pour l’art asiatique avec une prédilection pour l’art indien et débute sa vie de collectionneur. Ses nombreux voyages l’amènent à découvrir des régions encore peu étudiées. Il fonde la Franco-Indian Art Research à Mumbaï qui emploie un savant spécialiste de l’art indien, le Dr. Kirit Mankodi. Ainsi, il découvre deux sites archéologiques : le Temple d’Atru ainsi que Le puits de la reine à Patan[réf. nécessaire] classé au Patrimoine mondial de l’UNESCO.

Michel Postel est dépositaire d'une collection importante, la deuxième de ce type en France après celle du musée Guimet et la cinquième en Europe[4].

Découvertes archéologiques

En bordure de la ville de Patan dans le Gujarat, Michel Postel remarque des fûts de colonnes sortant d’un étang semblant dater du 12ème siècle. L’archéologue assistant de Michel POSTEL, le docteur Kirit Mankodi, convainc l’Archaeological Suvey of India d’entreprendre les fouilles suivies de près par tous deux[réf. nécessaire][Quand ?]. L’opération prendra vingt années pour désensabler et découvrir un puits à escaliers de 70 mètres de long et 40 mètres de profondeur avec plusieurs centaines de très belles sculptures intactes de divinités vishnuites du 12ème siècle, et de nombreuses naïades à leur toilette.[22][23] La découverte est publiée dans un ouvrage de 252 pages, « The Queen’s Stepwell at Patan »[5], puis en chinois par Xintian ZHU POSTEL en 196 pages[6].

Aujourd’hui, ce monument, le Rani-ki-Vav, est classé comme Trésor de l’Humanité par l’UNESCO.

La deuxième découverte de Michel Postel a été le Gadgach temple situé sur un monticule près du village d’Atru[réf. nécessaire] [Quand ?]. Ce temple a le plus grand intérêt pour l’histoire de la sculpture indienne car ses sculptures sont en partie Pratihara et Paramara.

Des vandales avaient réussi à dégager quatre mithuna emportés à New York qui ont été heureusement récupérés grâce aux photographies prises lors des travaux de l’ASI par Xintian ZHU POSTEL.[réf. nécessaire]

Les travaux sur un troisième site, l’ensemble des temples à Badoli ont été entrepris par l’équipe de Michel POSTEL il y a une dizaine d’années avec l’assistance du Dr. MANKODI, du Professeur VASADAVA et de l’ASI[réf. nécessaire]. Pour la première fois, on pourra publier prochainement les photographies de cet ensemble extraordinaire, et de son histoire.

Le Musée Asiatica

En 1999, il crée et fonde, avec sa femme Zhu Xintian, le Musée d’Art Oriental Asiatica [24][25] de Biarritz qui regroupe des œuvres issues de l’Inde, de la Chine, du Tibet ou encore du Népal.

Ce musée est organisé par culture, Inde, Chine, Tibet, Népal, etc…. afin que le visiteur puisse pénétrer dans chaque culture avec la documentation correspondante à sa portée sur les tables triangulaires.

Publications

Lors de ses décennies de recherches, Michel POSTEL publie plusieurs publications :

• Antiquities of Himachal, par M. Postel, A. Neven, K. Mankodi, 327 pages[7]

• Ear Ornaments of Ancient India, par M. Postel, 323 pages[8],[9]

• Bastar Folk Art – Shrines, Figurines and Memorials, par M. Postel, Z. Cooper,[10]

Publications en Collaboration.

- The Queen’s Stepwell (avec le Docteur K. MANKODI)[11].[26]

- Le même en langue chinoise par le Dr. Xintian ZHU POSTEL.[12]

- Avant-propos de The religious imagery at Khajuraho (Dr. Devangana Desai)[13],[14]

- Ganesa, l’Enchanteur des trois mondes en français et en anglais avec M. MARTIN-DUBOST.[15]

Décorations

- Médaille des Évadés de France.

- Médaille des Engagés volontaires.

- Croix de Chevalier de l’Ordre National du Mérite – 1973.

- « Padma Shri » dans les Arts et l’Archéologie – 2016, la plus haute distinction du Gouvernement indien.[27]

- Médaille d’or du Gouvernement Chinois comme « Vétéran de la Guerre contre le fascisme » - 2016.

Notes et références

  1. Article décrivant le parcours ayant amené à la création du musée dans le magazine indien Outlook, publié le 22 novembre 1999.
  2. Michel Postel Who's Who in France
  3. [3]
  4. Musée Asiatica - Musée d'Art asiatique Michelin voyage
  5. Mankodi, K., The Queen's stepwell at Patan, Project for Indian Cultural Studies, (ISBN 819001840X, OCLC 28801053, lire en ligne)
  6. Zhu, Xin Tian, 1951- ..., Yin du jiao wan shen dian yi shu : yin du wang hou jing tan mi, Franco-Indian research pvt. Ltd, (ISBN 9788190394307, OCLC 762807388, lire en ligne)
  7. (en) Michel Postel, Antiquities of Himachal
  8. (en) Michel Postel, Ear Ornaments of Ancient India, Bombay, Franco-Indian Pharmaceuticals, , 323 p.
  9. Compte-rendu de l'ouvrage par Jean-François Hurpré, dans la revue Arts asiatiques, 1990, volume 45.
  10. Postel, M., Bastar folk art : shrines, figurines and memorials, Franco-Indian Research, (ISBN 8190018450, OCLC 44475758, lire en ligne)
  11. Mankodi, K., The Queen's stepwell at Patan, Project for Indian Cultural Studies, (ISBN 819001840X, OCLC 28801053, lire en ligne)
  12. Zhu, Xin Tian, 1951- ..., Yin du jiao wan shen dian yi shu : yin du wang hou jing tan mi, Franco-Indian research pvt. Ltd, (ISBN 9788190394307, OCLC 762807388, lire en ligne)
  13. Desai, Devangana, 1937-, The religious imagery of Khajuraho, Franco-Indian Research, (ISBN 8190018418, OCLC 36051554, lire en ligne)
  14. Compte-rendu de l'ouvrage par Charlotte Schmid, dans la revue Arts asiatiques, 1997, volume 52.
  15. Martin-Dubost, Paul., Gaṇeśa, the enchanter of the three worlds, Franco-Indian Research, (ISBN 8190018434, OCLC 39756665, lire en ligne)

TR

Mausolée

Petit boucher

Santaria

Félix Luís Viera UMAP

Comptes campagne

femme cuba -

TR

2

Le journaliste Ian Hamel rappelle que Tariq Ramadan condamnait les musulmans qui trompent leur femme : « Il faut arrêter tout de suite de tromper sa femme. Il faut demander pardon à Dieu et reprendre une vie de famille saine. » Cette contradiction entre ses prêches et ses pratiques sexuelles, a dégradé sa réputation auprès de ses soutiens[1]

  1. Ian Hamel []

RT

Eric Morain

B

Charles Van Houden

N

Les Maoïstes : La Folle Histoire des gardes rouges français

    • [32] Libération
    • [33] Bertrand Renouvin
    • [34] Guillaume Calafat maître de conférences en histoire moderne à l’Université Paris 1 et membre de l’Institut d’Histoire Moderne et Contemporaine
    • [35] L'Express
    • [36] Jean-Guillaume Lanuque

Hôtel Shangri-La, Bangkok

Campagne pour supprimer les contres révolutionnaires

Zang Hanfu

Gang Peng

veste Mao

Wu Jiaxiang

Category:Chinese dissidents

Peng Chun Chang

My number (Japon)

FI

Affaire Mediascop

https://www.amp.rfi.fr/fr/france/20181026-mediascope-sophia-chikirou-lfi-insoumise-contre-attaque-marais-avocat

En décembre 2015, il participe à la création de l’association L’Ère du peuple qui pour objectif de « servir de support technique et logistique à toutes les initiatives prises au service des idées développées par Jean-Luc Mélenchon pour réaliser la révolution citoyenne »<

Campagne présidentielle de Jean-Luc Mélenchon : L'Ere du peuple, petite association et grosses factures

Affaire des assistants parlementaires de JLM

Assistants parlementaireS

Compte de campagne

  • [39] Le Figaro, 2021

La mer dans la littérature française

  • (de François Rabelais à Pierre Loti). Anthologie de Simon Leys. Robert Laffont, coll. « Bouquins », 2018, 1354 p.

Sources

{{bottomLinkPreText}} {{bottomLinkText}}
Utilisateur:Langladure/Brouillon
Listen to this article