Victor (film, 1951) - Wikiwand
For faster navigation, this Iframe is preloading the Wikiwand page for Victor (film, 1951).

Victor (film, 1951)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Victor
Réalisation Claude Heymann
Scénario Jean Ferry
Claude Heymann
d'après une pièce d'Henry Bernstein
Acteurs principaux
Sociétés de production Maítrise artisanale de l'industrie cinematographique (MAIC)
Orsay Films
Pays d’origine
France
Genre Comédie dramatique
Durée 90 min
Sortie 1951


Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Victor est un film français réalisé par Claude Heymann, sorti en 1951.

Synopsis

Victor sort de prison après une remise de peine pour bonne conduite. Marc, Jacques et lui ont fait la guerre dans la même escadrille et y ont noué ce qui semblait être une amitié solide. Au nom de cette amitié, Victor a en fait accepté d'endosser la responsabilité des malversations de Marc, qui allaient le ruiner et le déshonorer : il s'est fait condamner à la place de Marc.

Alors que Marc, qui s'avère un affairiste sans scrupules, s'est totalement désintéressé du sort de Victor en prison, Françoise l'a au contraire soutenu, et les lettres qu'ils échangeaient ont fait apparaître entre eux un lien amoureux. Lorsque Françoise vient le chercher à sa sortie de prison, elle lui propose de venir chaque jour le rejoindre, mais il refuse de la partager, voulant attendre qu'elle se soit libérée de son union avec Marc.

Au moment où elle veut le quitter, Marc confirme son cynisme, n'acceptant de la laisser partir qu'avec ce qu'elle a sur le dos. Il sait qu'elle a besoin de la vie de luxe que ses affaires louches leur offrent, et qu'elle renoncera à partir, ou reviendra, vite échaudée par une vie de femme au foyer sans moyens. Victor comprend à cette scène que non seulement Marc a raison, mais aussi que Françoise, bien qu'elle dise le détester, aime toujours son mari, et il renonce à elle.

Entre-temps, son — lointain — patron, Gratien, lui a envoyé une jeune secrétaire, Marianne, pour mettre en forme et taper ses documents, notamment ceux qu'il doit envoyer pour déposer la demande de brevet de l'« accumulateur électrique léger » qu'il a inventé et que Jacques lui promet de vendre.

Un an plus tard, Victor et Marianne se sont rapprochés et vivent en couple, mais Marianne a bien compris qu'il aime toujours Françoise et qu’il l'abandonnera tôt ou tard. C'est le moment où Jacques surgit avec une grande nouvelle : il a vendu son brevet à une société américaine pour une petite fortune. Victor est subitement riche, mais ne sait trop que faire de cette fortune.

Alors qu'il fête ce succès avec Marianne, Marc survient à l'improviste : il est rattrapé par un scandale auquel il ne pourra cette fois pas échapper. Il annonce à Victor qu'il va mettre fin à ses jours quelques heures plus tard et lui fait promettre de renouer avec Françoise. Ne pouvant le raisonner, Victor accepte, soit sincèrement, soit pour l'apaiser. Marianne voit ses craintes se réaliser et demande à Gratien de la nommer sur un poste au bout du monde.

Victor retrouve Françoise, mais alors qu'aucun d'eux ne veut le dire ouvertement, il s'avère que leur amour est fané : Françoise admet enfin qu'elle n'a jamais aimé que Marc, et Victor, qu'il a tourné la page et que Marianne est devenue la femme de sa vie. Ils se quittent bons amis. Alors que Marianne est en route pour l'aéroport, il se lance à sa poursuite pour tenter de l'empêcher de partir.

Fiche technique

  • Titre : Victor
  • Réalisation : Claude Heymann
  • Assistants réalisateurs : Paul Feyder, Roland-Bernard
  • Scénario : d'après la pièce éponyme de Henry Bernstein créée en 1950
  • Adaptation : Jean Ferry, Claude Heymann
  • Dialogues : Henry Bernstein
  • Photographie : Lucien Joulin
  • Opérateur : Gustave Raulet, assisté de L. Miaille et A. Chenglesy
  • Montage : Suzanne de Troeye, assistée de Geneviève Bretoneiche
  • Musique : Marc Lanjean - Éditions Musicales Transatlantiques
  • Son : Georges Leblond
  • Décors : Émile Delfau, assisté de C. Fouché
  • Script-girl : Andrée Gauthey
  • Photographe de plateau : Walter Limot
  • Maquillage : René Bordenave
  • Coiffeuse : Trieste Sarnelli
  • Robes : Mariette Pognot
  • Bijoux réels de Boucheron
  • Administrateur : Micheline Chicot
  • Régisseur général : Louis Théron
  • Régisseur extérieur : Louis Seuret
  • Tournage : au aux Studios de Neuilly
  • Système sonore : Klangfilm - Laboratoire G.T.C Joinville
  • Pellicule : 35 mm - noir et blanc
  • Chef de production : Gilbert Cohen-Solal
  • Directeur de production : Jean Érard
  • Société de production : Maítrise artisanale de l'industrie cinématographique (MAIC), Orsay Films
  • Société de distribution : S.R.O
  • Genre : Comédie dramatique
  • Durée : 90 min
  • Dates de sortie :
  • Visa d'exploitation : 11032

Distribution

À noter

{{bottomLinkPreText}} {{bottomLinkText}}
Victor (film, 1951)
Listen to this article