Winfried Schäfer - Wikiwand
For faster navigation, this Iframe is preloading the Wikiwand page for Winfried Schäfer.

Winfried Schäfer

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Winfried Schäfer

Winfried « Winnie » Schäfer
Biographie
Nationalité
Allemand
Naissance (71 ans)
Lieu Mayen (Allemagne de l'Ouest)
Poste Milieu de terrain puis entraîneur
Parcours senior1
AnnéesClub 0M.0(B.)
1968–1970
Borussia M'Gladbach
043 0(4)
1970–1975
Kickers Offenbach
125 (21)
1975–1977
Karlsruher SC
068 (10)
1977–1985
Borussia M'Gladbach
167 (11)
Sélections en équipe nationale
AnnéesSélectionM (B.)
-
Allemagne -23 ans (d)
6 (1)
Équipes entraînées
AnnéesÉquipe Stats
1986–1998
Karlsruher SC
1998
VfB Stuttgart
1999–2000
TB Berlin
2001–2004
Cameroun
15v 12n 09d
2005–2007
Al-Ahli Dubaï
2007–2010
Al-Aïn
2010-2011
FK Bakou
2011-2013
Thaïlande
13v 07n 12d
2013
Muangthong United
2013-2016
Jamaïque
13v 08n 20d
2017-2019
Esteghlal Téhéran
2019-2020
Baniyas SC
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
Dernière mise à jour : 8 mai 2018

Winfried « Winnie » Schäfer, né le à Mayen, est un footballeur allemand devenu entraîneur.

Carrière de joueur

Carrière d'entraîneur

Winfried Schäfer est nommé entraîneur du Karlsruher SC, dont il a porté le maillot en tant que joueur, en 1986. À ce moment-là le club évolue en deuxième division allemande. Dès sa première saison il obtient la montée en Bundesliga en finissant à la deuxième place du championnat.

Dans un premier temps Winfried Schäfer va stabiliser le club en Bundesliga en finissant toujours en deuxième moitié de tableau mais à l'abri de la relégation : 15e en 1988, 11e en 1989, 10e en 1990 et 13e en 1991.

À partir de la saison 1991-1992 le club va s'installer dans la première partie de tableau du championnat d'Allemagne : 8e en 1992, 6e en 1993, 6e en 1994, 8e en 1995, 7e en 1996 et 6e en 1997. Cette période correspond à la plus belle de l'histoire du club. Il participe ainsi à plusieurs reprises à la Coupe de l'UEFA dont il atteint même les demi-finales en 1994. Le club élimine cette saison-là des clubs réputés comme le PSV Eindhoven, les Girondins de Bordeaux et le FC Valence après une confrontation mémorable (victoire 7-0 au retour à Karlsruhe après une défaite 3-1 à l'aller en Espagne). Il s'incline également en finale de Coupe d'Allemagne en 1996 face à Kaiserslautern.

Après onze années presque idylliques le club réalise une très mauvaise saison 1997-1998 et est contraint de se battre pour ne pas être relégué. En il est licencié par sa direction après avoir passé près de douze ans à la tête du club. Son départ n'empêchera pas la relégation du club à la fin de la saison.

Par la suite il prend pendant un court moment la tête du VfB Stuttgart puis du Tennis Borussia Berlin qui évoluait en deuxième division et avait un ambitieux projet avec le recrutements d'internationaux comme Suchoparek ou Kiriakov. Malheureusement pour lui ces deux expériences ne sont pas couronnés de succès.

En 2001 il est nommé sélectionneur du Cameroun. Pour sa première compétition à la tête de cette sélection il remporte la CAN 2002. L'expédition pour la Coupe du monde de football 2002 en Corée-Japon est en revanche un demi-echec puisque les Lions indomptables ne finissent que troisièmes de leur groupe derrière l'Allemagne et l'Irlande et sont donc éliminés dès le premier tour. En 2003 il est finaliste de la Coupe des confédérations où il s'incline face à la France. Après une élimination en quart de finale de la CAN 2004, Schäfer quitte son poste.

Par la suite il a entrainé Al-Ahli Dubaï et Al-Aïn aux Émirats arabes unis avec succès. Le il signe un contrat de deux ans avec le club du FK Bakou puis est nommé sélectionneur de la Thaïlande pour trois ans en .

En il prend les rênes de l'équipe de Jamaïque à seulement quelques mois de la fin des éliminatoires pour la Coupe du monde 2014. Deux ans plus tard, il emmène les Reggae Boyz en finale de la Gold Cup 2015, une première pour cette équipe caribéenne.

Palmarès (joueur)

Palmarès (entraîneur)

Politique

En 2004, il est élu conseiller municipal de la ville de Ettlingen[1].

Notes et références

  1. voir l'Équipe Magazine n° 1158 du 07/08/2004 (page 19)
{{bottomLinkPreText}} {{bottomLinkText}}
Winfried Schäfer
Listen to this article