Witte Huis - Wikiwand
For faster navigation, this Iframe is preloading the Wikiwand page for Witte Huis.

Witte Huis

Witte Huis
La Witte Huis
Présentation
Destination initiale
Bureaux
Fondation
Style
Architecte
Willem Molenbroek
Construction
1897-1898
Commanditaire
Gerardus Hendricus van der Schuit et Herman Marinus van der Schuit
Hauteur
43 m
Patrimonialité
Localisation
Pays
Division administrative
Subdivision administrative
Subdivision administrative
Commune
Adresse
Coordonnées
Géolocalisation sur la carte : Europe
Géolocalisation sur la carte : Pays-Bas
Géolocalisation sur la carte : Hollande-Méridionale
Géolocalisation sur la carte : Rotterdam

La Witte Huis (en français la Maison Blanche) est un immeuble situé dans le bassin portuaire de Wijnhaven, à Rotterdam, dans la province néerlandaise de Hollande-Méridionale. Elle est construite en 1897-1898, dans un style Art nouveau. Sa hauteur de 43 m et ses 10 étages font d'elle, à sa construction, le premier gratte-ciel néerlandais et l'un des plus hauts bâtiments européens. Elle a le statut de monument national néerlandais, depuis 1986.

Histoire

Construction

L'architecte Willem Molenbroek.
L'architecte Willem Molenbroek.

La Witte Huis est une réalisation de l'architecte néerlandais Willem Molenbroek (1863-1922). Les commanditaires sont deux frères, Gerardus Hendricus (dit Gerrit) van der Schuit (1864-1916) et Herman Marinus van der Schuit (1867-1945), propriétaires du terrain, qui font abattre les immeubles existants pour permettre cette nouvelle construction. Le bâtiment est conçu pour abriter des bureaux proposés en location, à l'image de ceux découverts par Gerrit lors d'un voyage à New York en 1894[1]. Il est prévu d'y aménager des boutiques et un restaurant au rez-de-chaussée et premier étage, et des bureaux aux étages supérieurs.

Le site est situé seulement à un mètre au-dessus du niveau de la mer, et le sol semblait ne pas pouvoir supporter le poids du bâtiment, aussi, préalablement à la construction, il a fallu enfoncer 1000 pilotis dans le sol. Le bâtiment est construit de manière traditionnelle, en maçonnerie et en briques à l'intérieur et en pierres blanches à l'extérieur. Deux murs intérieurs de 1,40 m, dans le sous-sol, assurent la résistance du bâtiment. Le coût à l'époque s'élève à 127 900 florins néerlandais. Le bâtiment est inauguré le [1].

La décoration intérieure est de style Art nouveau. L'immeuble est équipé de toutes les commodités : chauffage central, éclairage électrique et au gaz, central téléphonique. Il comporte également un ascenseur, ce qui est considéré comme très moderne à l'époque[2].

Sur le toit, se trouve une plate-forme offrant une vue panoramique ainsi que des panneaux permettant l'affichage de publicités (élément inspiré du constructivisme russe)[3].

Ornements extérieurs

Simon Miedema.
Simon Miedema.

Les décorations florales extérieures en style Art nouveau sont produites par Holland à Utrecht. Les statues conçues par Simon Miedema sont typiques de l'époque et représentent des éléments en lien avec le monde des affaires puisque le bâtiment est destiné à abriter des bureaux d'affaire. Les statues se nomment : la Navigation (Zeewaart), le Commerce (Handel), l'Agriculture (Landbouw), le Travail (Arbeit), l'Industrie (Nijverheid) et le Progrès (Vooruitgang)[3].

Ses horloges de façade ont été restaurées et remises en place en 2015[4].

Seconde Guerre mondiale

La Witte Huis est l'une des rares constructions du centre de Rotterdam épargnées lors du bombardement de la ville par l'armée nazie, le [2]. Seule une des six statues monumentales — celle du Travail située sur la façade sud — décorant les façades a été détruite.

Monument historique

Le bâtiment est classé monument national (Rijksmonument) par le service national pour la conservation du patrimoine néerlandais le [3].

Records

À sa construction, le bâtiment est l'un des plus hauts monuments néerlandais et le premier gratte-ciel en Europe. À l'époque, les bâtiments habitables néerlandais les plus hauts comptent rarement plus de cinq étages[1].

Culture et vie de quartier

La Witte Huis est située face au Wijnhaven, à proximité des maisons cubiques, de la place Blaak et son marché couvert le Markthal et de la bibliothèque municipale. De nombreux autres gratte-ciel se sont construits sur l'île de Wijnhaven voisine, notamment les tours du gratte-ciel Red Apple.

Le bâtiment est éclairé la nuit pour le mettre en valeur. L'éclairage jaune a été remplacé en 2015 par un éclairage plus discret, réalisé avec des LED[5].

Galeries

  • En 1900
    En 1900
  • Avant la construction des immeubles environnants
    Avant la construction des immeubles environnants
  • Après le bombardement de 1940, l'église St Laurens (premier plan) et la Witte Huis (arrière plan).
    Après le bombardement de 1940, l'église St Laurens (premier plan) et la Witte Huis (arrière plan).
  • Vue du port de Oude Haven, et le gratte-ciel Red Apple à sa gauche (doubles tours rouges).
    Vue du port de Oude Haven, et le gratte-ciel Red Apple à sa gauche (doubles tours rouges).
  • Panorama vu de la rive sud de la rivière Nouvelle Meuse, avec le pont Willemsbrug au premier plan.
    Panorama vu de la rive sud de la rivière Nouvelle Meuse, avec le pont Willemsbrug au premier plan.
  • L'entrée
    L'entrée
  • Toit et fronton
    Toit et fronton
  • Un angle du bâtiment
    Un angle du bâtiment
  • Fenêtre
    Fenêtre
  • Sculpture Le Commerce (façade nord)
    Sculpture Le Commerce (façade nord)
  • Sculpture L'Agriculture (façade ouest)
    Sculpture L'Agriculture (façade ouest)
  • Sculpture L'Industrie (façade ouest)
    Sculpture L'Industrie (façade ouest)

Références

  1. a b et c (nl) Jan van Helleman, « Het Witte Huis Rotterdam - Nieuwbouw Architectuur Rotterdam », Nieuwbouw Architectuur Rotterdam,‎ (lire en ligne, consulté le )
  2. a et b (nl) « Het Witte Huis in Rotterdam - Nederland Monumentenland », Nederland Monumentenland,‎ (lire en ligne, consulté le )
  3. a b et c (nl) « Monumentnummer: 334003 Witte Huis : Wijnhaven 3 3011WG te Rotterdam », sur le site du Rijksmonumentenregister du Rijksdienst voor het Cultureel Erfgoed (consulté le ).
  4. (nl) Marcel Potters, « Rotterdam blij met 'strakke klokkies' op het Witte Huis », AD,‎ (lire en ligne)
  5. (nl) « Witte Huis Rotterdam in de schijnwerpers », RTV Rijnmond,‎ (lire en ligne, consulté le )

Voir aussi

Articles connexes

Liens externes

Sur les autres projets Wikimedia :

{{bottomLinkPreText}} {{bottomLinkText}}
Witte Huis
Listen to this article