Club Alianza Lima - Wikiwand
For faster navigation, this Iframe is preloading the Wikiwand page for Club Alianza Lima.

Club Alianza Lima

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Alianza Lima
Généralités
Nom complet Club Alianza Lima
Surnoms Los Blanquiazules
Los Íntimos
Noms précédents Club Sport Alianza (1901-1927)
Fondation (119 ans)
Couleurs Bleu et blanc
Stade Estadio Alejandro Villanueva
(33 938 places)
Siège Av. Isabel La Católica 821
La Victoria, Lima
Championnat actuel Liga 1
Président
Kattia Bohórquez (administrateur provisoire)
Entraîneur
Daniel Ahmed (en)
Joueur le plus capé
José González Ganoza (508)
Meilleur buteur
Waldir Sáenz (178)
Palmarès principal
National[1] Championnat du Pérou (23)
Championnat du Pérou D2 (1)
Torneo del Inca (1)

Maillots

Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Domicile
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Extérieur
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Neutre

Actualités

Pour la saison en cours, voir :
Championnat du Pérou de football 2020
0

Dernière mise à jour : 3 novembre 2020.

Le Club Alianza Lima est un club péruvien de football basé à Lima. C'est le plus ancien club de football professionnel dans ce pays. Il est fondé le sous le nom de Club Sport Alianza par un groupe de jeunes reprenant le nom d'une écurie du Président du Pérou de l'époque, Augusto Leguía, où ils avaient l'habitude de jouer. Il évolue actuellement en première division.

Les couleurs du club sont le bleu et le blanc. Au début, le maillot avait les couleurs du drapeau italien car un des fondateurs, Eduardo Pedreschi, était d'origine italienne. Le siège du club est situé dans le quartier populaire de La Victoria à Lima. C'est le qu'il reçoit de l'État le stade Alejandro Villanueva.

Le club est considéré comme l'un des trois grands du football péruvien dont il a gagné 23 championnats nationaux. Son grand rival est l'Universitario de Deportes; ils s'opposent dans le Superclásico du football péruvien.

Histoire

Les débuts

Onze ans après sa fondation, le Sport Alianza participe au premier championnat amateur de Lima en 1912 et réussit le doublé en remportant celui-ci en 1918 et 1919. Dans les années 1920, le club change de nom et adopte son appellation actuelle de Club Alianza Lima. Il s'octroie les championnats de 1927 et 1928. La fin des années 1920 est également importante dans l'identité du club puisqu'elle voit naître la rivalité Alianza-Universitario, moment très attendu par les supporters des deux clubs.

Les années 1930

Les années 1930 voient l'éclosion d'une génération exceptionnelle de joueurs de l'Alianza commandée par Alejandro Villanueva où figuraient aussi Juan Valdivieso, Adelfo Magallanes, Jorge Sarmiento, José María Lavalle, entre autres, qui remporta trois fois consécutivement le championnat du Pérou en 1931, 1932 et 1933. Cette génération fut baptisée du nom de Rodillo Negro « le rouleau compresseur noir » en raison de la forte présence de joueurs noirs dans l'équipe[2].

Néanmoins, cette décennie termine en queue de poisson pour le club. Après avoir perdu la finale du championnat 1934 aux mains de son rival Universitario de Deportes, il descend en 2e division en 1938. Cependant, l'Alianza retrouve rapidement l'élite dès 1940 en remportant le championnat de D2 de l'année précédente. Il s'est toujours maintenu en D1 depuis.

Fin de l'amateurisme et avènement du football professionnel

Le retour en première division n'est pas accompagné de résultats majeurs, l'Alianza Lima laisse l'Universitario de Deportes et le Deportivo Municipal se disputer la plupart des titres des années 1940 et doit se contenter du championnat 1948.

L'avènement du football professionnel dans les années 1950 offre l'occasion à l'Alianza de refaire surface : il remporte trois championnats (1952, 1954, 1955) sur la période 1950-1955, puis trois championnats également (1962, 1963, 1965) sur la période 1960-1965.

Les années 1970

Une autre grande génération fait parler d'elle dans les années 1970 dont le fer de lance est Teófilo Cubillas, accompagné de Hugo Sotil, Jaime Duarte, César Cueto, Guillermo La Rosa, José Velásquez, Freddy Ravello, entre autres. Elle permet à l'Alianza de remporter les championnats de 1975, 1977 et 1978, mais surtout elle lui donne l'occasion de briller sur la scène internationale puisque le club atteint les demi-finales de la Copa Libertadores en 1976 et 1978.

La tragédie de 1987

Contrairement à la décennie précédente, les années 1980 sont avares en titres. En 1987, l'Alianza Lima occupe la première place du championnat national quand le 8 décembre, l'avion Fokker de la marine péruvienne qui ramène l'équipe de Pucallpa s'abîme en mer à la hauteur de Ventanilla, province constitutionnelle de Callao. Toute la délégation de l'équipe dont l'entraîneur Marcos Calderón périt dans l'accident (seul le pilote survit)[3]. Le club doit poursuivre la compétition avec l'équipe réserve, d'anciens joueurs et des joueurs prêtés par d'autres clubs, dont le club chilien de Colo Colo qui avait connu une épreuve similaire[4].

Dix ans après cette catastrophe, l'équipe remporte le championnat 1997 sous les ordres de l'entraîneur colombien Jorge Luis Pinto mettant fin à une disette de 19 ans sans titre de champion[5].

L'Alianza Lima au XXIe siècle

L'Alianza Lima commémore de la meilleure des façons son centenaire d'existence en remportant le championnat du Pérou en 2001[6]. D'ailleurs les années 2000 seront fastes pour le club qui s'octroie les championnats de 2003, 2004 et 2006.

En 2013, le club teste une nouvelle méthode pour améliorer les performances des joueurs lors des matches en altitude : la prise de viagra, qui, selon le médecin du club, permettrait une meilleure oxygénation. L'entraîneur Wilmar Valencia affirme alors que « si les résultats montrent que cette pilule aide les joueurs, le club l'utilisera »[7].

Sous la houlette de l'ex-international uruguayen Pablo Bengoechea, l'Alianza remporte avec autorité le championnat 2017, sans avoir besoin de disputer de finale, puisqu'il s'adjuge les tournois d'ouverture et de clôture dudit championnat. Finaliste malheureux des éditions 2018 et 2019 du championnat, qu'il perd face au Sporting Cristal et au Deportivo Binacional, respectivement, le club change d'entraîneur en 2020 et choisit le Chilien Mario Salas Saieg (en) en remplacement de Pablo Bengoechea. Cependant l'Alianza éprouve encore beaucoup de difficultés surtout en Copa Libertadores puisqu'il enchaîne 23 matchs consécutifs sans connaître la moindre victoire dans cette compétition depuis 2012, ce qui constitue la pire série pour un club en Copa Libertadores[8]. Mario Salas finira par être licencié le après une sixième défaite de rang (1-2 face au Deportivo Municipal) qui oblige le club à lutter pour le maintien lors du championnat 2020[9]. Le , l'Argentin Daniel Ahmed (en) est intronisé à la tête du club[10].

Résultats sportifs

Palmarès

Compétitions nationales Compétitions internationales
  • Tournoi d'ouverture (5) :
    • Vainqueur : 1997, 2001, 2004, 2006, 2017.
  • Tournoi de clôture (5) :
    • Vainqueur : 1997, 1999, 2003, 2017, 2019.
  • Supercopa Movistar (1) :
    • Vainqueur : 2018.
  • Copa Simón Bolívar (1)
    • Vainqueur : 1976-II.

Bilan et records

Au niveau national[modifier | modifier le code]

Au niveau international[modifier | modifier le code]

Note: en italique, tournois disparus.

Structures du club

Stade Alejandro Villanueva

Le stade Alejandro Villanueva est l'enceinte où l'équipe joue ses matchs à domicile. Sa construction fut annoncée le , le jour où le club fêtait ses noces d'or, sur un terrain offert par Manuel A. Odría, Président du Pérou à cette époque. Divers problèmes ont retardé les travaux qui ne commencent qu’à la fin des années 1960. Le responsable de ce projet est l'ingénieur uruguayen Walter Lavalleja Sarries. Une fois terminé, le stade est baptisé Stade Alianza Lima, nom qui sera changé en septembre 2000 en Stade Alejandro Villanueva, reprenant le nom de la principale idole du club. Sa capacité actuelle est de 33 938 places.

Personnalités historiques du club

Joueurs

Anciens joueurs

Effectif professionnel actuel (2020)

No. Nat. Position Nom du joueur
1
G Leao Butrón
24
G Steven Rivadeneyra
31
G Ítalo Espinoza
2
D Aldair Salazar
3
D Rubert Quijada
4
D Anthony Rosell
5
D Alberto Rodríguez
13
D Carlos Beltrán
14
D Francisco Duclós
26
D Carlos Montoya
30
D Kluiverth Aguilar
6
M Carlos Ascues
No. Nat. Position Nom du joueur
7
M Jean Deza
8
M Luis Aguiar
10
M Joazhiño Arroé
12
M Alexi Gómez
18
M Rinaldo Cruzado Capitaine
20
M Aldair Fuentes
21
M Josepmir Ballón
25
M Oslimg Mora
9
A Adrián Balboa
11
A Beto da Silva
17
A Cristian Zuñiga
22
A Federico Rodríguez

Entraîneurs

Source consultée : Alianza Lima Sitio Oficial

Pays Nom Période
Guillermo Rivero 1928-1934
Jorge Sarmiento 1935-1937
Julio Quintana 1937-1940
Alejandro Villanueva 1940
Juan Valdivieso 1941
Alejandro Villanueva 1941
Gerardo Arce 1942-1943
Máximo Lobatón 1944
Julio Manisse 1944
Domingo Arrillaga 1945
Adelfo Magallanes 1946-1948
Juan Berastaín 1949
Roberto Aramburu 1949
Piado Petrovich 1950
Alejandro González 1951
Luis Guzmán 1952-1953
Carlos Mora 1953
Adelfo Magallanes 1954-1956
Roberto Scarone 1957-1959
Alfonso Huapaya 1960
Jaime de Almeyda 1961-1966
Ladislao Padosky 1967
Rafael Castillo Huapaya 1967
Marinho Rodrigues (pt) 1968
Hugo Bagnulo 1969-1970
José Gomes Nogueira 1971-1972
Roberto Reynoso 1972
Dan Georgiádis 1972
"Sabino" Bártoli 1973
Segundo Capristán 1973
Rafael Castillo Huapaya 1974
Marcos Calderón 1975-1976
Javier Castillo 1976
Pays Nom Période
Dan Georgiádis 1976
Mario Gonzales 1977
Juan E. Hohberg 1977-1978
Juan José Tan 1979
César Cubilla 1980
Víctor Zegarra 1981-1982
Javier Castillo 1982
Victor Zegarra 1983
Juan José Tan 1984-1985
Didi 1986
Javier Castillo 1987
César Cubilla 1987
Marcos Calderón 1987
Rafael Castillo Huapaya 1988
Moisés Barack 1988
Teófilo Cubillas 1988
Miguel Company 1989
José Carlos Amaral 1990-1991
Rafael Castillo Huapaya 1991
Simo Vilic 1991
Pedro Dellacha 1992
César Cueto 1992
Miguel Ángel Arrué 1992-1994
Iván Brzic 1994-1995
Ramón Estay 1995
Julio César Uribe 1995
Gil 1996
Jorge Luis Pinto 1997-1998
Edgar Ospina 1998-1999
Juan F. Arteaga 1999
Jorge Luis Pinto 1999
Víctor Zegarra 2000
Arthur Bernardes 2000
Pays Nom Période
Víctor Zegarra 2000
Paulo Autuori 2001
Iván Brzic 2001
Jaime Duarte 2001
Bernabé Herráez 2001
Franco Navarro 2002
José "Chepe" Torres 2002
Gustavo Costas 2003-2004
Rubén Darío Insúa 2005
Wilmar Valencia 2005
Roberto Chale 2005
Gerardo Pelusso 2006-2007
Diego Vicente Aguirre 2007
Miguel Ángel Arrué 2007-2008
Richard Páez 2008
Gustavo Costas 2009-2011
José Soto 2012
Wilmar Valencia 2013
Guillermo Sanguinetti 2014-2015
Gustavo Roverano 2015
Francisco Pizarro (intérim) 2015
Roberto Mosquera 2016
Juan José Jayo (intérim) 2016
Pablo Bengoechea 2017-2018
Miguel Ángel Russo 2019
Víctor Reyes (intérim) 2019
Pablo Bengoechea 2019-2020
Guillermo Salas & Jaime Duarte (intérim) 2020
Mario Salas Saieg (en) 2020
Guillermo Salas (intérim) 2020
Daniel Ahmed (en) 2020-

Culture populaire

Surnoms et supporters

Avec plus de 100 ans d'histoire, l'Alianza Lima cumule les surnoms. On peut citer entre autres : El Equipo del Pueblo « l'équipe du peuple », El Rodillo Negro « le rouleau compresseur noir », Los Potrillos « les poulains », Los Íntimos de La Victoria, Aliancistas, Grones, Blanquiazules, Blanquimorados, Victorianos, etc.

En outre, le club possède une barra brava appelée Comando Sur, fondée le , située dans la tribune sud du stade Alejandro Villanueva.

Rivalités

L'Alianza Lima entretient une intense rivalité avec l'Universitario de Deportes. Leurs confrontations sont connues sous le nom de Superclásico et constituent un moment important du championnat du Pérou. Il existe également une rivalité de popularité entre ces deux clubs qui se partagent les sympathies des Péruviens. Le plus récent sondage de décembre 2018 accorde un léger avantage à l'Alianza sur l'Universitario (26 % de préférence pour les premiers contre 19 % chez les seconds)[13].

L'Alianza connaît un autre antagonisme important avec le Sporting Cristal, le 3e club le plus titré du pays, les deux clubs ayant disputé plusieurs finales de championnat (1961, 2003, 2004 et 2018).

Traditions

L'Alianza Lima occupe une place importante dans la culture populaire péruvienne dont le nom est cité dans des chants, des compositions diverses et des valses. Par exemple, le compositeur péruvien Felipe Pinglo Alva, admirant le jeu de son idole Alejandro Villanueva, décide de mettre en valeur ses vertus dans le football en composant la valse Alejandro Villanueva[14].

Le club a intégré dans ses habitudes certains traits de la tradition catholique du Pérou. En effet, l'équipe change d'uniforme en octobre, le pourpre remplaçant le bleu, référence au Seigneur des Miracles dont la dévotion (en octobre) est vivace tant chez les supporters que chez certains joueurs. Encore aujourd'hui, au pied des marches qui mènent du vestiaire au terrain, il y a une mosaïque avec la figure du Seigneur des Miracles, devant laquelle certains joueurs se signent avant de jouer[15].

L'influence de l'Alianza Lima a dépassé les frontières du Pérou comme en témoigne l'existence au Salvador de l'Alianza Fútbol Club.

Notes et références

  1. Seuls les principaux titres en compétitions officielles sont indiqués ici.
  2. (es) Roberto Castro, « El 'Rodillo Negro': Aplanadora en Chile », sur www.dechalaca.com, (consulté le 30 septembre 2019).
  3. (es) « El equipo Alianza Lima, líder de la Liga peruana de fútbol, muere en accidente aéreo », sur www.elpais.com, (consulté le 29 septembre 2019).
  4. (es) Gonzalo Ramos, « Colo Colo y Alianza Lima: la historia de una gran amistad », sur peru.as.com, (consulté le 29 septembre 2019).
  5. (es) « Un día como hoy Alianza Lima salió campeón luego de 19 años », sur www.elcomercio.pe, (consulté le 29 septembre 2019).
  6. (es) Roberto Barreto, « Alianza Lima: un día como hoy salió campeón en el año de su centenario », sur www.larepublica.pe, (consulté le 29 septembre 2019).
  7. (es) « Darían viagra a jugadores de Alianza Lima para mejorar rendimiento », sur www.peru21.pe, (consulté le 29 septembre 2019).
  8. (es) « Alianza Lima y la estadística que evidencia la peor racha en la historia de Copa Libertadores », sur www.futbolperuano.com, (consulté le 22 octobre 2020).
  9. (es) « ¡Se va el 'Comandante'! Alianza Lima decidió la salida del entrenador Mario Salas por los malos resultados », sur www.rpp.pe, (consulté le 31 octobre 2020).
  10. (es) « Lo convencieron: Daniel Ahmed asumirá la dirección técnica de Alianza Lima hasta fines del 2021 », sur www.rpp.pe, (consulté le 3 novembre 2020).
  11. (es) « Alianza Lima: los 11 goles íntimos que casi nadie recuerda », sur www.elcomercio.pe, (consulté le 29 septembre 2019).
  12. (es) « Boys 8 - Alianza 1: Ocho misiles », sur www.dechalaca.com, (consulté le 29 septembre 2019).
  13. (es) « Alianza Lima supera en hinchas a Universitario », sur www.futbolperuano.com, (consulté le 29 septembre 2019).
  14. (es) « Alejandro Villanueva », sur www.peruan-ita.org (consulté le 29 septembre 2019).
  15. (es) « Alianza Lima y El Señor de los Milagros. Una tradición », sur www.larepublica.pe, (consulté le 29 septembre 2019).
{{bottomLinkPreText}} {{bottomLinkText}}
Club Alianza Lima
Listen to this article