Gianluca Rocchi - Wikiwand
For faster navigation, this Iframe is preloading the Wikiwand page for Gianluca Rocchi.

Gianluca Rocchi

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Gianluca Rocchi

Gianluca Rocchi (2017)
Fiche d’identité
Nationalité
Italie
Naissance (47 ans)
à Florence, Italie
Sport Football
Période pro 2003-2020
Désignations nationales
Années Compétition
2003-2007
Serie B
2004-2020
Serie A
2004-2020
Coupe d'Italie
2006
Ligue A
Désignations intracontinentales *
Années Compétition
2008-2019 Ligue Europa
2009-2019 Ligue des champions
2017 Supercoupe de l'UEFA
Désignations internationales **
Années Compétition
2012 Jeux olympiques
2013 Coupe du monde -17 ans
2017 Coupe des confédérations
2018 Coupe du monde
2018 Ligue des nations
2018 Coupe du monde des clubs
* Compétitions intracontinentales de clubs.
** Compétition internationale d'équipes nationales.

Gianluca Rocchi, né le à Florence en Italie, est un arbitre international italien de football tristement connu pour ses performances complètement partiales qui lui ont valu de nombreuses suspensions.[1][non neutre]

Biographie

Le , Gianluca Rocchi arbitre sa première rencontre de Serie A lors d'un match opposant l'US Lecce à la Reggina Calcio[2].

Son nom est cité dans l'affaire du Calciopoli à la suite de son arbitrage suspicieux du match opposant le Chievo Vérone à la Lazio Rome. Il exclut en effet deux joueurs du Chievo et leur refuse un penalty semblant évident[3].

Le , il arbitre sa première rencontre de Coupe UEFA lors d'un match opposant l'APOEL Nicosie au FK Pelister Bitola[4]. Le , il dirige son premier match international au cours d'une rencontre entre la Suisse et la Moldavie comptant pour les éliminatoires de la coupe du monde 2010[5].

Gianluca Rocchi reçoit le prix Giovanni Mauro du meilleur arbitre italien à l'issue de la saison 2008-2009[6].

En 2009-2010, il dirige sa première rencontre de ligue des champions lors du tour préliminaire entre le SK Slavia Prague et le FC Sheriff Tiraspol le [7].

Il est suspendu lors du mois d'octobre 2011 après avoir accordé un penalty au SSC Naples face à l'Inter Milan et expulsé Joel Obi alors qu'il n'y avait pas faute, et que si faute il y avait, elle n'était de toute façon pas dans la surface[8].

Gianluca Rocchi est sélectionné pour diriger des matches lors des Jeux olympiques 2012[9].

En 2014, il est à nouveau suspendu un mois suite à sa performance plus que douteuse lors du match opposant la Juventus de Turin à l'AS Roma[10].

Il a arbitré 2 matchs de la Coupe des confédérations 2017.

Il a arbitré la Supercoupe de l'UEFA 2017.

Il est sélectionné pour la Coupe du monde 2018.

Le , Gianluca Rocchi est désigné par l'UEFA pour arbitrer la finale de Ligue Europa 2018-2019 entre les clubs anglais de Chelsea et Arsenal le à Bakou[11].

Le , il réédite une performance contestée durant le match de Ligue des Champions Chelsea-Ajax Amsterdam en accordant un but hors-jeu à César Azpilicueta (2-4), puis en excluant coup sur coup Daley Blind et Joël Veltman à la 69e minute de jeu[12]. On remarque, dans chaque affaire, une similarité de procédé étrange avec ce qui lui avait valu une citation dans l'affaire de corruption du Calciopoli : 2 cartons rouges, des penaltys litigieux accordés, etc. Une pétition est lancée contre lui à la suite du match pour qu'il n'arbitre plus de match de Ligue des Champions.[13]

Il prend officiellement sa retraite en tant qu'arbitre le après son dernier match opposant la Juventus Turin à l'AS Rome comptant pour le championnat d'Italie de football[14].

Notes et références

{{bottomLinkPreText}} {{bottomLinkText}}
Gianluca Rocchi
Listen to this article