For faster navigation, this Iframe is preloading the Wikiwand page for Étienne Schmit.

Étienne Schmit

Étienne Schmit
Fonctions
Ministre luxembourgeois de l'Intérieur

(1 mois et 14 jours)
Président du gouvernement Pierre Dupong
Gouvernement Dupong-Krier
Prédécesseur Nicolas Braunshausen
Successeur Joseph Bech (intérim)
Ministre de la Justice et des Travaux publics

(10 mois et 12 jours)
Président du gouvernement Joseph Bech
Gouvernement Bech
Prédécesseur Norbert Dumont (Justice)
lui-même (Travaux publics)
Successeur René Blum (lb) (Justice)
Directeur général des Travaux publics, du Commerce et de l'Industrie

(4 ans, 8 mois et 13 jours)
Président du gouvernement Joseph Bech
Gouvernement Bech
Prédécesseur Albert Clemang
Successeur lui-même (Travaux publics)
Nicolas Braunshausen (Commerce et Industrie)
Directeur général des Finances et de l'Instruction publique

(1 an, 3 mois et 26 jours)
Président du gouvernement Pierre Prüm
Gouvernement Prüm
Prédécesseur Alphonse Neyens (Finances)
Joseph Bech
(Instruction publique)
Successeur Pierre Dupong (Finances)
Joseph Bech
(Instruction publique)
Biographie
Date de naissance
Lieu de naissance Rambrouch (Luxembourg)
Date de décès (à 51 ans)
Lieu de décès Luxembourg (Luxembourg)
Sépulture Cimetière Notre-Dame (lb) (Luxembourg)
Nationalité luxembourgeoise
Parti politique RLP (1932-1937)
Entourage Lucien Wercollier (gendre)

Étienne Schmit, né le à Rambrouch (Luxembourg) et mort le à Luxembourg (Luxembourg), est un avocat et homme politique luxembourgeois, membre du Parti radical-libéral (RLP).

Biographie

Etienne Schmit commence sa carrière professionnelle en s'inscrivant comme avocat au barreau de Luxembourg. Ensuite, il devient juge de paix avant de devenir président du Tribunal de commerce[1].

Du [2] au [3], il est nommé directeur général des Finances et de l'Instruction publique au sein du gouvernement dirigé par Pierre Prüm. Il est contraint de démissionner en raison de l'absence de majorité au Parlement, toutefois, il fait à nouveau partie du gouvernement à partir du [4] en qualité de directeur général des Travaux publics, du Commerce et de l'Industrie. Il remplace alors Albert Clemang dans le gouvernement de Joseph Bech. Au cours de son mandat, l'arrêté grand-ducal du remplace le titre de « directeur général » par celui de « ministre ». Le de la même année, on lui retire les portefeuilles du Commerce et de l'Industrie et on lui ajoute celui de la Justice[5]. En raison des résultats aux élections législatives et au référendum concernant la « loi muselière » de 1937, Joseph Bech démissionne face à ce camouflet bien qu'une majorité au Parlement avec les socialistes soit possible. Étienne Schmit est néanmoins reconduit dans le gouvernement suivant de Pierre Dupong[6]. Il récupère le ministère de l'Intérieur pendant une courte durée, seulement un mois après sa nomination, il meurt. En ce qui concerne la politique locale, il est également membre du conseil communal de la ville de Luxembourg de 1929 à 1931.

Etienne Schmit est le père d'Yvonne Schmit (1910-2003), l'épouse du sculpteur luxembourgeois Lucien Wercollier. Il est enterré dans le cimetière Notre-Dame (lb) dans le quartier du Limpertsberg à Luxembourg.

Décorations

Hommage

Le rond-point à Koetschette et le monument en l'honneur d'Étienne Schmit sur la droite.
Le rond-point à Koetschette et le monument en l'honneur d'Étienne Schmit sur la droite.

En son honneur, un rond-point intitulé « place Étienne Schmit » porte son nom dans le village de Koetschette, une section de la commune de Rambrouch. Un monument comprenant un buste d'Étienne Schmit se dresse à l'est de la place.

Notes et références

  1. (de + fr) « Begräbnisfeierlichkeiten yon Innenminister Étienne Schmit », Tageblatt,‎ , p. 3 (lire en ligne, consulté le ).
  2. « Arrêté grand-ducal du 19 mars 1925 portant nomination de MM. Norbert Dumont, Othon Decker et Etienne Schmit aux fonctions de Directeurs généraux », sur http://legilux.public.lu/, Mémorial, (consulté le ).
  3. « Arrêté grand-ducal du 15 juillet 1926 accordant démission honorable à MM. Othon Decker et Etienne Schmit, Directeurs généraux », sur http://legilux.public.lu/, Mémorial, (consulté le ).
  4. « Arrêté grand-ducal du 11 avril 1932 portant attribution de la Direction générale des travaux publics, du commerce et de l'industrie à M. Etienne Schmit, Directeur général », sur http://legilux.public.lu/, Mémorial, (consulté le ).
  5. « Arrêté grand-ducal du 24 décembre 1936, portant attribution des services publics aux Membres du Gouvernement », sur http://legilux.public.lu/, Mémorial, (consulté le ).
  6. « Arrêté grand-ducal du 5 novembre 1937, portant attribution des services publics aux Membres du Gouvernement », sur http://legilux.public.lu/, Mémorial, (consulté le ).
  7. a b c d e et f « Avis mortuaire de Monsieur Étienne Schmit », Tageblatt,‎ , p. 7 (lire en ligne, consulté le ).
{{bottomLinkPreText}} {{bottomLinkText}}
Étienne Schmit
Listen to this article

This browser is not supported by Wikiwand :(
Wikiwand requires a browser with modern capabilities in order to provide you with the best reading experience.
Please download and use one of the following browsers:

This article was just edited, click to reload
This article has been deleted on Wikipedia (Why?)

Back to homepage

Please click Add in the dialog above
Please click Allow in the top-left corner,
then click Install Now in the dialog
Please click Open in the download dialog,
then click Install
Please click the "Downloads" icon in the Safari toolbar, open the first download in the list,
then click Install
{{::$root.activation.text}}

Install Wikiwand

Install on Chrome Install on Firefox
Don't forget to rate us

Tell your friends about Wikiwand!

Gmail Facebook Twitter Link

Enjoying Wikiwand?

Tell your friends and spread the love:
Share on Gmail Share on Facebook Share on Twitter Share on Buffer

Our magic isn't perfect

You can help our automatic cover photo selection by reporting an unsuitable photo.

This photo is visually disturbing This photo is not a good choice

Thank you for helping!


Your input will affect cover photo selection, along with input from other users.