cover image

Achéménides

Premier empire perse, de -550 à -330 / De Wikipedia, l'encyclopédie libre

Les Achéménides (prononcé /a.ke.me.nid/) sont une dynastie de rois qui ont fondé et dirigé le premier des empires perses à régner sur une grande partie du Moyen-Orient durant le Ier millénaire av. J.-C. Il s'agit d'un des plus grands empires ayant existé durant l'Antiquité, s'étendant sur environ 7,5 millions de kilomètres carrés[7]. Il s'étend alors au nord et à l'ouest en Asie Mineure, en Thrace et sur la plupart des régions côtières du Pont-Euxin ; à l'est jusqu'en Afghanistan et sur une partie du Pakistan actuels, et au sud et au sud-ouest sur l'actuel Irak, sur la Syrie, le Liban, Israël et la Palestine, la Jordanie, le nord de l'Arabie saoudite, l'Égypte, et jusqu'au nord de la Libye.

Empire achéménide
(vieux-perse) 𐎧𐏁𐏂 / Xšāça

vers 559  330 av. J.-C.
~229 ans

L'Empire achéménide dans sa plus grande extension territoriale, sous le règne de Darius Ier (522 à 486 av. J.-C.)[1],[2],[3],[4], avec les provinces décrites par Hérodote[5] et les principales langues[6].
Informations générales
Capitale Pasargades, Persépolis, Ecbatane, Suse, Babylone
Langue(s) Araméen d'Empire, vieux perse, langues locales
Religion
Monnaie Darique, monnayages locaux
Histoire et événements
559 av. J.-C. Cyrus II monte sur le trône d'Anshan
550 av. J.-C. Victoire contre les Mèdes et émancipation de leur tutelle
546 av. J.-C. Conquête de la Lydie
540 - 539 av. J.-C. Conquête de la Bactriane, de la Sacie et du royaume babylonien
vers 530 av. J.-C. Conquête de la Transeuphratène et de Chypre
522 av. J.-C. Conquête de l'Égypte, de la Cyrénaïque et de la Nubie
499 - 449 av. J.-C. Guerres contre les cités grecques
330 av. J.-C. Effondrement de l'empire à la suite des conquêtes d'Alexandre le Grand
Rois
(1er) 559 - 529 av. J.-C. Cyrus II
(2e) 529 - 522 av. J.-C. Cambyse II
(3e) 522 - 522 av. J.-C. Bardiya
(4e) 521 - 486 av. J.-C. Darius Ier
(5e) 486 - 465 av. J.-C. Xerxès Ier
(6e) 465 - 424 av. J.-C. Artaxerxès Ier
(7e) 424 - 424 av. J.-C. Xerxès II
(8e) 424 - 424 av. J.-C. Sogdianos
(9e) 424 - 404 av. J.-C. Darius II
(10e) 404 - 358 av. J.-C. Artaxerxès II
(11e) 358 - 338 av. J.-C. Artaxerxès III
(12e) 338 - 336 av. J.-C. Arsès (Artaxerxès IV)
(13e) 336 - 330 av. J.-C. Darius III

Entités suivantes :

Le nom « Achéménides » (en vieux perse : Haxāmanišiya) se rapporte au clan fondateur qui se libère vers 550 av. J.-C. de la tutelle des Mèdes, auparavant leurs souverains, ainsi qu'au grand Empire qui résulte ensuite de leur domination. L'Empire fondé par les Achéménides s'empare de l'Anatolie en défaisant la Lydie, puis conquiert l'Empire néo-babylonien et l'Égypte, unissant alors les plus anciennes civilisations du Moyen-Orient dans une seule entité politique de façon durable. L'Empire achéménide menace par deux fois la Grèce antique et s'effondre, vaincu par Alexandre le Grand, en 330 av. J.-C., non sans léguer aux diadoques qui lui succèdent une partie notable de ses traits culturels et politiques.

Durant les deux siècles de sa suprématie, l'Empire achéménide a développé un modèle impérial reprenant de nombreux traits de ses prédécesseurs assyriens et babyloniens, tout en présentant des aspects originaux, comme une souplesse et un pragmatisme constants dans ses relations avec les peuples dominés, tant que ceux-ci respectaient sa domination. Les rois perses ont réalisé des travaux importants sur plusieurs sites du cœur de leur Empire (Pasargades, Persépolis, Suse), synthétisant les apports architecturaux et artistiques de plusieurs des pays dominés et exprimant avec pompe leur idéologie impériale.