Coriariaceae - Wikiwand
For faster navigation, this Iframe is preloading the Wikiwand page for Coriariaceae.

Coriariaceae

Les Coriariaceae sont une famille de plantes dicotylédones composée d'un seul genre, Coriaria (famille monotypique), qui comprend lui-même 15 espèces .

Ce sont des arbustes (parfois de petits arbres) des régions tempérées chaudes, subtropicales à tropicales, originaires du bassin méditerranéen, du Moyen-Orient, de la Nouvelle-Guinée, de Nouvelle-Zélande ou d'Amérique du Sud.

Quelques espèces sont cultivées comme plantes ornementales, mais le feuillage et les fruits sont très toxiques.

Étymologie

Le nom vient du genre type Coriaria, dérivé du latin corium, cuir, est un substantif féminin attesté chez Pline et Dioscoride, qui désignait dans la Rome antique, une plante utilisée par les tanneurs pour corroyer les peaux[1].

Classification

La Classification de Cronquist met cette famille dans l'ordre des Ranunculales.

La classification phylogénétique APG III (2009) l'attribue aux Cucurbitales.

Caractéristiques générales

Les plantes du genre Coriaria sont des arbustes ou des arbrisseaux suffrutescents, dressés ou grimpants, à feuilles persistantes. Les tiges cylindriques, devenant anguleuses, sont ramifiées (ressemblant à des feuilles composées), lenticellées. Les feuilles opposées, distiques (rarement verticillées), pétiolées à sessiles, sont simples, coriaces, pubérulentes à la face abaxiale, aux bords entiers, et à nervation primaire palmée. Les stipules minuscules sont caduques[2].

Les inflorescences terminales ou issues de la croissance de la saison précédente, sont des grappes (racémeuses). Les fleurs nombreuses, petites, munies de bractées, bisexuées, présentent une symétrie actinomorphe pentamère. Le calice se compose de 5 sépales imbriqués. La corolle, polypétale, est charnue et persistante sur le fruit. Les étamines, au nombre de 10, antépétales, sont verticillées, adnées au périanthe, avec des anthères basifixes (rarement dorsifixes), déhiscentes par des fentes longitudinales sur toute leur longueur. L'ovaire, supère, apocarpe ou conné à la base, se compose de 5 à 10 (voire 12) carpelles aux styles longs. Le fruit est une pseudo-drupe ou akène, petit, de 2 à 3 mm de long environ. Les graines, 1 à 10, sont comprimées[2].

Composition chimique

Les plantes du genre Coriaria contiennent des lactones sesquiterpéniques du type picrotoxine. Ce sont notamment la coriamyrtine, la hyénanchine, la tutine. Ces substances, toxiques pour l'homme et les animaux d'élevage, sont présentes dans toutes les parties de la plante à l'exception de la partie charnue des faux-fruits constituée par les pétales accrescents[3]. Ce sont des antagonistes de l'acide γ-aminobutyrique. Leur structure moléculaire est proche de celle des sesquiterpènes convulsivants, comme l'anisatine, présents chez les badianes (Illicium ), et de la picrotoxine présente dans la coque du Levant (Anamirta cocculus)[4],[5].

Distribution

La famille des Coriariaceae a une aire de répartition disjointe mais qui touche tous les continents. Neuf espèces sont originaires d'Australasie (principalement en Nouvelle-Zélande, aux îles Chatham et Kermadec, aux Fidji, aux Nouvelles-Hébrides, en Papouasie-Nouvelle-Guinée et aussi aux Samoa), cinq de l'Asie (chaîne de l'Himalaya, Yunnan, Taïwan, Philippines et Japon), une du bassin méditerranéen (France, Espagne, Maroc, Algérie) et une ou deux espèces du continent américain, de 45° de latitude Sud (Patagonie) à 23° de latitude Nord (Mexique), avec un écart de plusieurs centaines de kilomètres entre les populations du Chili les plus septentrionales et celles du Pérou les plus méridionales[6].

En France

La seule espèce présente est Coriaria myrtifolia, le redoul, herbe-aux-tanneurs, ou encore corroyère. La totalité de la plante est très toxique (mortelle), car elle contient un convulsivant, la coriamyrtine.

Liste des genres

Selon World Checklist of Selected Plant Families (WCSP) (26 mai 2010)[7], Angiosperm Phylogeny Website (26 mai 2010)[8], NCBI (26 mai 2010)[9] et DELTA Angio (26 mai 2010)[10] :

  • genre Coriaria L. (1753)

Liste des espèces

Selon World Checklist of Selected Plant Families (WCSP) (26 mai 2010)[7] :

  • genre Coriaria L. (1753)
    • Coriaria angustissima Hook.f. (1864)
    • Coriaria arborea Linds. (1868)
    • Coriaria japonica A.Gray, Mem. Amer. Acad. Arts, n.s. (1859)
    • Coriaria kingiana Colenso (1844)
    • Coriaria kweichovensis Hu (1936)
    • Coriaria lurida Kirk (1899)
    • Coriaria myrtifolia L. (1753)
    • Coriaria nepalensis Wall. (1832)
    • Coriaria plumosa W.R.B.Oliv. (1942)
    • Coriaria pottsiana W.R.B.Oliv. (1942)
    • Coriaria pteridoides W.R.B.Oliv. (1942)
    • Coriaria ruscifolia L. (1753)
    • Coriaria × sarlurida Cockayne & Allan (1927)
    • Coriaria × sarmangusta Allan (1927)
    • Coriaria terminalis Hemsl. (1892)

Selon NCBI (26 mai 2010)[9] :

Notes et références

  1. Jacques André, Les noms de plantes dans la Rome antique, Belles Lettres, coll. « Collection d'études anciennes », , 332 p. (ISBN 978-2-2513-2856-0, ISSN 0184-7112), p. 75
  2. a et b POWO. Plants of the World Online. Facilitated by the Royal Botanic Gardens, Kew. Published on the Internet; http://www.plantsoftheworldonline.org/, consulté le 8 octobre 2020
  3. Elizabeth Dauncey et Sonny Larsson (trad. Caroline Carrat), Les plantes qui tuent : Les végétaux les plus toxiques du monde et leurs stratégies de défense, Ulmer, , 224 p. (ISBN 978-2-37922-031-9), p. 72-73.
  4. Jean Bruneton, Pharmacognosie, phytochimie, plantes médicinales (4e éd.), Lavoisier, , 1292 p. (ISBN 9782743019044), p. 754-755.
  5. Jean Bruneton, Plantes toxiques, végétaux dangereux pour l’Homme et les animaux, Paris/Cachan, Tec & Doc Lavoisier, , 3e éd., 618 p. (ISBN 2-7430-0806-7), p. 263-265.
  6. (en) Susanne S. Renner, Viviana D. Barreda, María Cristina Tellería, Luis Palazzesi, Tanja M. Schuster, « Early evolution of Coriariaceae (Cucurbitales) in light of a new early Campanian (ca. 82 Mya) pollen record from Antarctica », Taxon, vol. 69, no 1,‎ , p. 87-99 (DOI 10.1002/tax.12203, lire en ligne).
  7. a et b WCSP. World Checklist of Selected Plant Families. Facilitated by the Royal Botanic Gardens, Kew. Published on the Internet ; http://wcsp.science.kew.org/, consulté le 26 mai 2010
  8. Stevens, P. F. (2001 onwards). Angiosperm Phylogeny Website. Version 14, July 2017 [and more or less continuously updated since]." will do. http://www.mobot.org/MOBOT/research/APweb/, consulté le 26 mai 2010
  9. a et b NCBI, consulté le 26 mai 2010
  10. DELTA Angio, consulté le 26 mai 2010

Sur les autres projets Wikimedia :

Famille des Coriariaceae

Genre Coriaria

{{bottomLinkPreText}} {{bottomLinkText}}
Coriariaceae
Listen to this article