Dieu pardonne... moi pas ! - Wikiwand
For faster navigation, this Iframe is preloading the Wikiwand page for Dieu pardonne... moi pas !.

Dieu pardonne... moi pas !

Dieu pardonne... moi pas !
Titre original Dio perdona... io no!
Réalisation Giuseppe Colizzi
Acteurs principaux
Pays d’origine
Italie
Genre Western
Sortie 1967


Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Dieu pardonne... moi pas ! (Dio perdona... io no!) est un film italien réalisé par Giuseppe Colizzi, sorti en 1967.

Synopsis

Au cœur du Far West, Cat Stevens, joueur confirmé de poker, à tué lors d’un duel un célèbre brigand qui s’appelle Bill San Antonio. Un jour une attaque de train se produit et le seul survivant décrit l’agresseur comme étant Bill San Antonio. Une cargaison d’or a également été volée lors de l’attaque. Hutch Bessy qui travaille pour une compagnie d’assurance se rapproche de Cat Stevens et ensemble ils vont chercher à retrouver Bill et le magot....

Fiche technique

Distribution des rôles

Autour du film

  • Dieu pardonne... moi pas ! marque la rencontre entre Terence Hill et Bud Spencer qui fait ici ses débuts d'acteur. Mais les deux hommes ne forment pas leur duo dans l'immédiat.
  • Le rôle de Cat Stevens devait à l'origine être tenu par Peter Martel. Celui-ci s'étant cassé une jambe (vraisemblablement à la suite d'une dispute conjugale), il fut remplacé au pied levé par Mario Girotti qui joue pour la première fois sous le pseudonyme de Terence Hill.
  • Tout comme Clint Eastwood et Franco Nero, Terence Hill interprète un pistolero taciturne, mal rasé, aux yeux bleus, qui fume un petit cigarillo toujours planté au coin de sa bouche et qui est fin tireur.
  • Le film n'est sorti en France qu'en 1972, à la suite du succès des Trinita, se trouvant ainsi baptisé Trinita ne pardonne pas pour des raisons d'exploitation. Frank Wolff (Bill San Antonio) a mis fin à ses jours sept mois avant la sortie sur les écrans français.
  • Deux suites seront faites au film : Les Quatre de l'Ave Maria et La Colline des bottes. Cependant, ces deux suites sont sorties en France avant le premier film (respectivement en 1969 et en 1970).
  • Dans Machete Kills de Robert Rodriguez, le personnage joué par Lindsay Lohan fait référence au film en citant la phrase avant de tirer un coup de fusil à pompe.
{{bottomLinkPreText}} {{bottomLinkText}}
Dieu pardonne... moi pas !
Listen to this article