For faster navigation, this Iframe is preloading the Wikiwand page for Espoo.

Espoo

Espoo
Esbo (sv)
Blason de Espoo

Armoiries
Administration
Pays
Drapeau de la Finlande
Finlande
Région Uusimaa
Maire Jukka Mäkelä
Code postal 42 codes compris entre 02100 et 02980
Indicatif téléphonique 09
Langue(s) parlée(s) finnois : 83,6 % (officielle)
suédois : 8,3 % (officielle)
autres : 8 %
Démographie
Population 300 748 hab.[1] (30.6.2022)
Densité 569 hab./km2
Géographie
Coordonnées 60° 12′ 36″ nord, 24° 39′ 36″ est
Altitude Min. (mer Baltique) 0 m
Max. 106 m
Superficie 52 814 ha = 528,14 km2 [2]
· dont terre 312,26 km2 (59,12 %)
· dont eau 215,88 km2 (40,88 %)
Rang superficie (221e / 336)
Rang population (2e / 336)
Histoire
Province historique Uusimaa
Province Finlande méridionale
Fondation Préhistoire
Droits de Cité depuis 1972
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Finlande
Voir sur la carte topographique de Finlande
City locator 14.svg
Espoo
Géolocalisation sur la carte : Finlande
Voir sur la carte administrative de Finlande
City locator 14.svg
Espoo
Géolocalisation sur la carte : Uusimaa
Voir sur la carte administrative d
City locator 14.svg
Espoo
Liens
Site web http://www.espoo.fi
Municipalité de Espoo (en vert)
Municipalité de Kauniainen (en rose)

Espoo (suédois : Esbo) est la deuxième ville de Finlande. Bordant Helsinki à l'ouest, son centre est distant de seulement 15 kilomètres du centre-ville de la capitale. Espoo fait partie, avec Helsinki, Vantaa et Kauniainen, du Grand Helsinki qui regroupe un million d'habitants.

Histoire

Les premiers habitants

Les premières traces d'habitations remontent à environ 9 000 ans. Des grains de pollen indiquent la présence d'agriculteurs 1 000 ans avant l'ère chrétienne. Jusqu'au XIIIe siècle, la zone de peuplement épars était une frontière entre les Finnois et les Tavastes.

La période suédoise

Au XIIe siècle, des immigrants venus de Suède établissent les premières installations agricoles permanentes et assimilent la population finnoise locale peu dense. Espoo est une partie de la congrégation de Kirkkonummi jusqu'à 1486-1487. Les documents les plus anciens faisant référence à Kirkkonummi datent des années 1380 et le premier document faisant référence à Espoo date de la fin de 1431. La construction de la cathédrale d'Espoo marque l'indépendance d'Espoo. Administrativement Espoo faisait partie de l'Uusimaa, quand cette province sera partagée en province orientale gouvernée par le châtelain de Porvoo et la province occidentale gouvernée par le châtelain de Raseborg. Espoo était sur la frontière orientale de la Province de Raseborg. Au XIIIe siècle, la route royale[3],[4] passait par Espoo dans son tronçon Stockholm-Turku-Porvoo-Viipuri.

En 1557, le roi Gustave Vasa décide de stabiliser et de développer la région en fondant un manoir royal à Espoo. Le gouvernement achète les villages de Espåby et de Mankby puis après avoir expulsé la population construit le manoir royal d'Espåby. Le manoir royal abrite le représentant plénipotentiaire (vogt) qui collecte la taxe en nature payé par le métayer sur la ferme royale.

La période finlandaise

En 1920, Espoo est encore une municipalité rurale d'environ 9 000 habitants, dont 70 % de suédophones. L'agriculture est la source principale de revenu avec 75 % de la population vivant du fermage. Kauniainen est encore séparé d'Espoo et obtient ses droits de cité en 1972 en même temps qu'Espoo. Espoo commence à se développer rapidement dans les années 1940 et 1950. Espoo devient une ville industrielle, sa proximité d'Helsinki la rend populaire parmi les personnes travaillant dans la capitale. Entre 1950 et 2000, la population d'Espoo passe de 22 000 à 210 000 habitants. Depuis 1945, la majorité des habitants d'Espoo parle finnois, les suédophones sont environ 9 %.

Le centre administratif Espoon keskus s'est développé autour de la cathédrale et de la gare ferroviaire d'Espoo. Toutefois la municipalité a retenu une structure en réseau qui comprend plusieurs centres d'habitation : Espoon keskus, Espoonlahti, Kalajärvi, Kauklahti, Leppävaara, Matinkylä, Olari et Tapiola.

Étymologie

Le nom Espoo vient probablement du nom de la rivière Espoo en suédois : Espå (ou Espåå), qui dériverait du vieux suédois äspe signifiant une bordure de trembles et du mot suédois å signifiant rivière. Ainsi Espå serait une rivière bordée de trembles et le nom apparaît en 1431.

Économie

De nombreuses entreprises finlandaises ont leur siège social à Espoo. Ainsi les sociétés suivantes Nokia, Fortum, Neste, Huhtamäki, Metsä Board, Orion, Oriola, Outotec et LähiTapiola ont, entre-autres, leur siège à Espoo[5],[6],[7],[8],[9],[10],[11],[12].

On trouve à Espoo plusieurs des plus hauts bâtiments de Finlande qui hébergent ces sièges sociaux d'entreprises. Le siège social de Nokia est actuellement situé à Espoo. Le jeu-vidéo est également représenté grâce à la présence du studio de développement Remedy Entertainment.


Principaux employeurs[modifier | modifier le code]

En 2020, les principaux employeurs sont[13] :

Employeur Emplois
Nokia Networks 5649
Lidl siège 5377
Valmet Technologies Oy 4036
TietoEVRY Oy 3320
Neste Oyj 2355
Orion Oyj 2261
Ramboll siège 2059
VTT 2054
Metsä Group 2014
Scandic tukikonttori 1375
Source: [13]

Principales entreprises[modifier | modifier le code]

En 2020, les principales entreprises d'Espoo par CA sont[13] :

Société C.A.
Neste Oyj 10 milliards
Nokia Solutions and Networks Oy 8 milliards
Neste Markkinointi Oy 3 milliards
Metsä Fibre Oy 2 milliards
Metsä Group / Metsäliitto Osuuskunta 2 milliards
HMD Global Oy 2 milliards
TNS Mobile Oy 2 milliards
Lidl siège 2 milliards
Valmet Technologies Oy 1 milliard
Metsä Board siège 1 milliard
Source: [13]


  • Siège social de Nokia à Keilaniemi.
    Siège social de Nokia à Keilaniemi.
  • Siège de Ramboll.
    Siège de Ramboll.
  • Siège de VTT.
    Siège de VTT.
  • Siège de Outotec.
    Siège de Outotec.

Géographie

Ancienne ile fortifiée de Kytö .
Ancienne ile fortifiée de Kytö .
Paysage de Soukan Kasavuori.
Paysage de Soukan Kasavuori.
Rivière Mankinjoki.
Rivière Mankinjoki.

La superficie totale d'Espoo est de 528 kilomètres carrés, dont 312 kilomètres carrés sont des terres et 216 kilomètres carrés sont des plans d'eau. Environ 59% de la superficie totale d'Espoo est terrestre, 37% maritime et les eaux intérieures représentent plus de 3% de sa superficie[14].

Le paysage varie de l'archipel et la zone côtière du sud d'Espoo jusqu'à ses lacs à un terrain riche et accidenté au nord des zones fluviales luxuriantes et des champs. Par endroits, la région lacustre du nord d'Espoo ressemble à la région des lacs de Finlande. La majeure partie des étendues lacustres de Nuuksio est située à Espoo et, à certains endroits, elle continue du côté de Vihti. Les plus grands lacs d'Uusimaa, Lohjanjärvi et Hiidenvesi, sont situés sur le côté ouest[15].

La ville est bordée par les municipalités d'Helsinki et Vantaa à l'est, Nurmijärvi au nord, Vihti au nord-ouest et Kirkkonummi à l'ouest.

Socle rocheux

Les types de roches et les structures de la topographie accidentée et rocheuse d'Espoo sont nés il y a 1880 à 1650 millions d'années. L'environnement actuel a été particulièrement affecté par la dernière période glaciaire, le glacier continental s'est retiré de la région d'Espoo actuelle il y a environ 13 000 ans. Les hautes collines du nord d'Espoo, telles que Mustakorvenkallio, ont été les premières à émerger[16]. Les rochers de la côte et de l'archipel sont abondants, les sillons sur leurs surfaces qui suivent la direction du retrait de la glace continentale. À leur tour, les icebergs qui se sont détachés du glacier continental ont emporté avec eux des blocs erratiques, dont le le bloc erratique de Kunnarla, le bloc erratique de Souka et le bloc erratique de Suomenoja[17].

Les principaux types de roches du socle rocheux d'Espoo sont le gneiss, la Migmatite, le granite, la gabbro, l'amphibolite et la micaschiste. À Nuuksio, se trouve un gisement d'orbicule rare[18]. À plusieurs endroits, une épaisse couche d'argile a été déposée au-dessus du substratum rocheux et des champs ont été autrefois défrichés dans les dépressions argileuses. L'épaisseur des lits d'argile s'est principalement formée à l'époque du lac proglaciaire Baltique et de la mer de Yoldia[18].

L'impact du socle rocheux sur le paysage naturel traditionnel d'Espoo est remarquable : de hautes parois rocheuses s'élèvent à pic depuis les champs légèrement vallonnés. Les lacs allongés du nord d'Espoo sont situés dans les vallées rocheuses. La formation du socle rocheux a déterminé les formes de la côte, comme les baies Espoonlahti et Laajalahti. En raison du rebond post-glaciaire des marécages et tourbières se sont formés au-dessus de la couche d'argile[17].

Zone maritime

La zone maritime d'Espoo est une bande relativement étroite située entre les zones maritimes de Kirkkonummi et d'Helsinki[19].

L'archipel extérieur d'Espoo , c'est à dire la partie sud de la zone maritime d'Espoo a une profondeur de quelques dizaines de mètres au plus. La route maritime entre Helsinki et Stockholm traverse les parties les plus éloignées de la zone maritime et il y a ici et là de petits îlots rocheux sans arbres baignés par la mer. Les arbres poussent sur les plus grandes îles de l'archipel extérieur. Ces iles comprennent, entre autres, l'ancienne île fortifiée de Kytö. Les plus petites îles sont des îlots rocheux peu élevés tels que Stenskär . Ce sont d'importants sites de nidification pour les oiseaux et de nombreux ilots sont protégés. Plus près de la côte d'Espoo se trouvent, entre autres les iles Stora Herrö, Pentala , Kopplorna et Lehtisaaret . Les îles abritent de nombreux de chalets de vacances et sont parfois appelées l'archipel du milieu[20].

Les îles de l'archipel intérieur d'Espoo sont plus grandes et plus luxuriantes, elles abritent des marinas, des bâtiments et les îles les plus proches du continent ont des habitants permanents. Il existe une liaison terrestre avec les îles habitées du Suvisaaristo qui constitue une quartier assez rural d'Espoo.

La zone maritime d'Espoo pénètre les terres à plusieurs endroits sous forme de baies, dont les plus grandes sont Espoonlahti (fi) à l'ouest et Laajalahti à l'est. Les baies Nuottalahti, Haukilahti et Otsolahti (fi) sont situés dans la zone côtière entre Espoonlahti (fi) et Laajalahti. Les baies sont peu profondes et il y a beaucoup d'îles, surtout dans la baie Espoonlahti. Les îles de Laajalahti sont principalement situées dans la zone administrative d'Helsinki.

La plus grande des péninsules d'Espoo est Soukka, qui se divise en un archipel au sud. Les ports maritimes les plus proches sont situés à Helsinki et il y a plusieurs petites marinas sur les rivages d'Espoo, la plus grande étant Suomenojan venesatama[21]. Le trafic maritime au large d'Espoo se compose principalement de bateaux à moteur de différentes tailles, de jet-skis et de traversiers assurant le transport de l'archipel.

En termes de géographie naturelle, les eaux côtières d'Espoo sont divisées en quatre zones maritimes, qui sont Espoonlahti, Suvisaaristo-Lauttasaari et Seurasaari à l'ouest. La quatrième zone maritime est Helsinki-Porkkala, au sud des précédentes.

  • La superficie de la zone maritime d'Espoonlahti est de 19,2 kilomètres carrés. Dans sa partie nord se trouve la réserve naturelle d'Espoonlahti. La partie ouest de la zone maritime se trouve à Kirkkonummi.
  • La superficie de la zone maritime de Suvisaaristo-Lauttasaari est de 48,5 kilomètres carrés. Elle s'étend des plages de Stora Herrö et de Pentala jusqu'au port Ouest d'Helsinki.
  • La superficie de la zone maritime de Seurasaari est de 13,1 kilomètres carrés. Dans sa partie nord-ouest se trouve la réserve naturelle de Laajalahti. La zone maritime se situe principalement dans la région d'Helsinki.
  • La superficie de la zone maritime Helsinki-Porkkala est de 400,5 kilomètres carrés. Elle s'étend depuis la rive est de Porkkalanniemi, Suomenlinna et Santahamina. Kytö, Stenskär, Knapperskär et Gåsgrund sont situés dans la zone maritime[22].

Littoral

Le littoral d'Espoo est long d'environ 58 kilomètres et fait face à 165 îles[23]. Le littoral présente de multiples facettes avec des baies, des roselières, des plages de sable, des falaises et des marinas. A proximité de Westend, il y a des terrains privés bordant la mer, ailleurs à Espoo, les plages sont principalement à usage public. La piste côtière Rantaraitti, construite sur les plages d'Espoo, parcoure presque tout le littoral[24]. Kivenlahti comporte une alternance de falaises, de littoral modifié par l'homme et de plages de sable.

Le terrain se soulève à Espoo d'environ un quart de mètre par siècle, et les rives humides soulevées deviennent progressivement marécageuses[18].

Zone continentale

Espoo abrite six zones protégées Natura 2000 : les forêts de Bånberget, la zone de la baie d'Espoonlahti–Saunalahti (en partie à Kirkkonummi), la baie de Laajalahti, le lac Matalajärvi, le parc national de Nuuksio (en partie à Kirkkonummi et Vihti), ainsi que les Forêts et marais de Vestra (en partie à Vantaa).

La zone centrale du sud d'Espoo est le parc central d'Espoo, qui se compose principalement de deux massifs forestiers : Harmaakallio et Bosmalm[25]. La destination la plus populaire d'Espoo est le parc national de Nuuksio situé dans la zone lacustre d'Espoo et qui s'étend aussi à Kirkkonummi et Vihti. En plus de la zone forestière et des bassins d'eau douce, Nuuksio abrite des petits marais et des prairies.

Mustakorvenkallio, le point culminant d'Espoo, est situé à Velskola sur la rive sud-ouest du lac Saarijärvi, à 114 mètres d'altitude et à plus de 40 mètres au-dessus du niveau d'eau du lac Saarijärvi[26]. Il existe aussi des endroits relativement élevés juste à côté de la côte, comme le Soukan Kasavuori, qui culmine à 44 mètres d'altitude[27].

Eaux intérieures

Le lac Bodominjärvi.
Le lac Bodominjärvi.
Le lac Lippajärvi.
Le lac Lippajärvi.

La municipalité compte un total de 71 lacs, dont les plus grands sont[28] ,[29],[30] :

N Lac Superficie
(km²)
Volume
(km³)
Profondeur
moyenne (m)
Profondeur
maximale (m)
Altitude
(m)
1. Bodominjärvi 4,12 0,018 4,3 12,7 22,9
2. Nuuksion Pitkäjärvi 2,45 0,016 6,5 18,0 27,3
3. Pitkäjärvi 1,71 0,0039 2,3 5,6 19,2
4. Loojärvi 1,23 0,0024 1,9 4,3 13,5
5. Velskolan Pitkäjärvi 1,02 0,0027 2,7 8,0 50,8
6. Saarijärvi 0,97 0,0046 4,8 12,5 72,3
7. Matalajärvi 0,73 0,0009 1,2 2,4 22,9
8. Siikajärvi 0,69 0,0039 5,6 13,8 57,3
9. Lippajärvi 0,57 0,0013 2,3 4,5 19,4
10. Sahajärvi 0,55 0,0016 3,0 6,5 42,8

Paysage urbain

 
Espoo vue de Matinkylä.
Espoo vue de Matinkylä.


Politique et administration

Découpage administratif

La ville d'Espoo est découpée en 7 districts administratifs[31] (en finnois : suuralue). Chaque district offre les services municipaux médicaux, sociaux, culturels et scolaires.

Districts Population
(31.12.2021)
Centre administratif Carte
Suur-Leppävaara 74 624 Leppävaara
Les districts d'Espoo.
Les districts d'Espoo.
Suur-Tapiola 51 990 Tapiola
Suur-Matinkylä 43 731 MatinkyläOlari
Suur-Espoonlahti 57 433 Espoonlahti
Suur-Kauklahti 12 119 Kauklahti
Vanha-Espoo 40 855 Espoon keskus
Pohjois-Espoo 11 798 Kalajärvi
Source: [32],[31]


Espoo est aussi découpé en 56 quartiers (en finnois : kaupunginosa)[31].

Conseil municipal

La répartition politique des 75 sièges est la suivante:

Parti Sièges
2021-2024
Parti de la Coalition nationale 28
Parti social-démocrate de Finlande 10
Vrais Finlandais 8
Ligue verte 14
Alliance de gauche 2
Parti du centre 2
Chrétiens-démocrates 3
Parti populaire suédois de Finlande 6
Mouvement maintenant 2
Sources : tulospalvelu.vaalit.fi/[33]

Transports

Liaisons routières

Deux routes nationales traversent Espoo : la Länsiväylä, qui fait partie de la route nationale 51 relie Helsinki et Karjaa et la Turunväylä route nationale 1 relie Helsinki et à Turku . Ces routes principales et d'autres partant d'Helsinki dans différentes directions sont reliées par le Kehä I et le Kehä III, qui traversent aussi Espoo. Le Kehä II reliant la Länsiväylä à la Turuntie est intégralement dans la commune d'Espoo. La route régionale 120 traverse la partie nord d' Espoo.

Transport ferroviaire

Espoo est bien desservie par les transports en commun : par les trains de banlieue d'Helsinki, le métro d'Helsinki[34] et les bus de la HSL. En 2024, le métro léger Jokeri reliera Espoo à l'Itäkeskus d'Helsinki.

Le service de train de banlieue est fréquent et les trains sont marqués par ordre alphabétique. Les trains L s'arrêtent à chaque gare de la gare centrale d'Helsinki jusqu'à Kirkkonummi. Les trains E, U, L et U s'arrêtent à toutes les gares d'Espoo et de Kauniainen, à l'exception de la gare de Mäkkylä. Seuls les trains A et L s'arrêtent à la gare de Mäkkylä.

Les trains Y entre Helsinki et Siuntio s'arrêtent à Leppävaara, le centre d'Espoo et Kauklahti. Les trains A utilisent la ligne urbaine de Leppävaara et sa gare terminale est la gare de Leppävaara. Tous les trains locaux passant par Espoo s'arrêtent à la gare de Pasila, d'où il y a une liaison vers la gare de Tampere et Saint-Pétersbourg, entre autres, et à Huopalahti, d'où il y a une liaison avec le train P vers l'aéroport d'Helsinki-Vantaa.

Les trains longue distance Helsinki-Turku s'arrêtaient au centre d'Espoo. A partir de l'automne 2015, ils ont commencé à s'arrêter à Leppävaara au lieu du centre d'Espoo.

Transport par bus

Espoo est desservi par les bus de la région d'Helsinki[35],[36]:

Lignes d'Espoo et de Kauniainen
Numéro Trajet Réfs.
3 Leppävaara – Kivenlahti
5 Leppävaara – Nihtisilta – Suurpelto – OlariMatinkylä
10 Otaniemi – Tapiola-Nord – TapiolaWestendHaukilahtiMatinkylä – Puolarmetsä
11 TapiolaMatinkylä – Friisilänaukio
12 TapiolaSoukka – Kivenlahti – Tapiola
14 Tapiola – Kivenlahti – Soukka – Tapiola
15 OtaniemiTapiolaKauniainen – Jupperi
16 Matinkylä – Kuitinmäki – Henttaa
16A Henttaa – Orion – NiittykumpuMatinkylä – Olari – Henttaa
16B Henttaa – Olari – Matinkylä – Niittykumpu – Orion – Henttaa
18 TapiolaKauniainenEspoon keskus – Mikkelä – Kauklahti
19 Tapiola – Puolarmetsä – Espoon keskusTuomarila
20 LeppävaaraKarakallio – Lähderanta – Järvenperä
21 LeppävaaraViherlaaksoKalajärviLahnus (Serena)
22 Leppävaara – Helmipöllönmäki
23 Uusmäki – Leppävaara – Säteri – Nihtisilta / Laajalahti
23V Uusmäki – Painiitty – Leppävaara
24 Leppävaara – Rastaala – Veini – Jupperi
25 Leppävaara – Laaksolahti – Lähderanta / Högnäs
26 Leppävaara – Karakallio – Viherlaaksonranta – Jorvi
27 Leppävaara – Karakallio – LippajärviEspoon keskus
28 LeppävaaraSiikajärvi / Siikaniemi / Siikaranta
29 LeppävaaraViherlaakso – Punametsä – Kalajärvi
31 Friisilänaukio – Matinkylä – Kuitinmäki – Espoon keskus – Jorvi
42 Soukka – Kivenlahti – LatokaskiEspoon keskus – Jorvi
46 Hyljelahti – Espoon keskus
51 LeppävaaraKarakallioKauniainenKuurinniitty
65 EspoonlahtiVanttila – Vantinportti – Kauklahden asema – EspoonkartanoKauklahti
70 Rinnekoti – RöyläKalajärvi
71 Lepsämänjoki – Kalajärvi – Lahnus – Röylä
81 Espoon keskus – Mikkelänkallio – Gumböle – Hirvisuo
82 Espoon keskus– Juvanmalmi – Kalajärvi / Lahnus (Serena)
85 Espoon keskus – Nuuksionpää / Kattila
86 Espoon keskusKunnarla – Röylä – Bodom – Kunnarla – Espoon keskus
86H Espoon keskus – Kellonummi – Kunnarla – Röylä – Bodom – Kunnarla – Kellonummi – Espoon keskus
88 Espoon keskus – Siikaniemi
96H Leppävaara– Karakallio – Viherlaakso – Jorvi – Kellonummi
168 Espoon keskus – Mikkelä – Kauklahti
169 Espoon keskus – Kirkkojärvi – Siltakatu – Suvela – Espoon keskus
P10 Tapiola – Oravannahkatori
P11 TapiolaHaukilahti
P12 Tapiola – Tapiola-Nord
P13 Tapiola – Hopealehto – Itäranta – Tapiola
P14 Tapiola – Niittymaa
P20 Leppävaara – Lintulaakso
P21 LeppävaaraKarakallio – Rastaspuisto
P40 Kivenlahti – Soukka – Iivisniemi
P41 Kivenlahden palvelulinja
P50 Kauniaisten palvelulinja

Transport en métro

Les stations de métro de Lauttasaari à Matinkylä sont en service. L'extension Länsimetro du métro d'Helsinki a débuté en 2008 et la première phase a été ouverte à la circulation le 18 novembre 2017[37].

La première phase comprend six stations : Keilaniemi, Aalto-yliopisto, Tapiola, Urheilupuisto, Niittykumpu et Matinkylä. La deuxième phase consistera en cinq stations supplémentaires : Finnoo, Kaitaa, Soukka, Espoonlahti et Kivenlahti, et dont la construction devrait être achevée en 2023 au plus tôt[38],[39].

Démographie

Répartition par âge de la population

Répartition par âge de la population[40]
0-6 7-15 16-19 20-34 35-64 65-74 75+ 85+ Total
2015/16 25 485 30 313 12 391 56 956 107 177 23 673 13 807 3 564 269 802
2016/17 25 554 31 051 12 557 57 816 108 724 23 960 14 921 3 790 274 583
2017/18 25 260 32 006 12 709 58 419 110 318 24 860 15 472 3 945 279 044
2018/19 24 999 33 020 12 945 58 933 112 104 25 405 16 226 4 084 283 632
2019/20 24 609 33 704 13 316 60 903 114 273 25 740 17 186 4 332 289 731
2020/21 23 952 34 513 13 479 61 073 115 740 25 563 18 476 4 441 292 796

Langue maternelle

Population par langue maternelle

  • Finnois (73,2 %)
  • Suédois (6,7 %)
  • Russe (2,8 %)
  • Estonien (1,9 %)
  • Arabe (1,7 %)
  • Anglais (1,3 %)
  • Chinois (1,2 %)
  • Somali (1,0 %)
  • Autres[40] (10,2 %)

Au tournant de l'année 2020/2021, 74,2% des habitants d'Espoo, soit 217 202 personnes, parlaient finnois ou sami[40]. Il y avait 19 970 suédophones et leur part de la population était de 6,8 %.

55 624 habitants d'Espoo parlaient une langues étrangères, soit 19,0 %. Par rapport à l'année précédente, la part des locuteurs natifs dans la population a diminué et la part des locuteurs étrangers a augmenté d'un pourcent. La part des locuteurs de langue étrangère parmi les habitants d'Espoo a augmenté rapidement, en particulier au cours des dix dernières années. Depuis 2007, plus de la moitié de l'augmentation annuelle de la population provient des personnes de langue étrangère[40]. En 2020 Espoo à connu une augmentation de 3 428 personnes dans la population de langue étrangère.

Les langues étrangères les plus courantes à Espoo au tournant de l'année 2020/2021 étaient le russe (7 839 locuteurs), l'estonien (5 723 locuteurs), l'arabe (4 798 locuteurs), l'anglais (3 575 locuteurs), le chinois (3 124 locuteurs) et le somali (2 933 locuteurs)[40]. Au total, 123 langues étrangères sont parlées à Espoo, dont 51 langues sont parlées par plus de 100 personnes[40].

Prévision d'évolution de la population

Année Population R. Année Population R.
1901   5 888 1995 186 507
Population d'Espoo de 1901 à 2007 et prévision jusqu’en 2030.
Population d'Espoo de 1901 à 2007 et prévision jusqu’en 2030.
1910  7 891 2000 209 667
1920  8 817 2005 227 472
1930 11 370 2006 231 704
1940 13 378 2007 235 019
1950 22 874 2008 241 565
1960 53 042 2009 244 330
1970 92 655 2012 252 439
1980 133 835 2017 270 700 [42]
1985 153 019 2020 291086 [1]
1990 169 833 2030 305 384 [43]

Culture et loisirs

Bibliothèque

La bibliothèque municipale d'Espoo compte 18 bibliothèques fixes et deux bibliothèques mobiles.

Éducation

Le campus d'Otaniemi de Université Aalto est situé à Espoo, où les six écoles supérieures de sciences appliquées de l'université fonctionnent depuis février 2019 [44],[45]. Espoo abrite aussi un des sites de l'université des sciences appliquées Metropolia (ancienne Université de technologie d'Espoo-Vantaa) et des unités locales de l'université des sciences appliquées Laurea.

Le centre commercial Sello abrite l'école de musique Juvenalia et le Centre culturel d'Espoo abrite l'école de musique d'Espoo (fi).

Espoo compte quatorze lycées:

Lieux et monuments

Monuments

Lieux

Musées

Jumelages et partenariats

La ville de Espoo est notamment jumelée avec les villes suivantes[49] :

Jumelages et partenariats d’Espoo.Voir et modifier les données sur Wikidata
Jumelages et partenariats d’Espoo.Voir et modifier les données sur Wikidata
VillePaysPériode
Bombay[50]
Flag of India.svg
Inde
Flag of Gatchina (v. 1).svg
Gatchina[51]
Flag of Russia.svg
Russie
Flag of Irving, Texas.svg
Irving
Flag of the United States.svg
États-Unis
Kongsberg komm.svg
Kongsberg
Flag of Norway.svg
Norvège
Kristianstad vapen.svg
Kristianstad[52]
Flag of Sweden.svg
Suède
Coat of arms of Køge.svg
Køge
Flag of Denmark.svg
Danemark
Nõmme
Flag of Estonia.svg
Estonie
Shanghai[51]
Flag of the People
Chinedepuis
COA Skagafjörður.jpg
Skagafjörður[51]
Flag of Iceland.svg
Islande
Flag of Sochi (Krasnodar krai).svg
Sotchi
Flag of Russia.svg
Russie
Flag of Esztergom.svg
Strigonie[51]
Flag of Hungary.svg
Hongrie

Sport

Équipements sportifs

Espoo compte de nombreux équipements sportifs dont: hippodrome de Vermo, Espoo Metro Areena, parc sportif de Tapiola (fi), parc sportif de Leppävaara (fi), parc sportif d'Espoonlahti (fi) et parc aquatique Serena (fi).

Les plus grandes piscines d'Espoo sont: piscine de Leppävaara (fi), piscine centrale d'Espoo (fi), piscine d'Espoonlahti (fi) et piscine de Tapiola. Parmi les autres lieux de pratique sportive: parc central d'Espoo, îles de loisir d'Espoo (fi) et et les aires de loisirs en plein air Luukki et Pirttimäki (fi).

La Rantaraitti est une piste côtière de 40 km de long.

Clubs sportifs d'Espoo

Événements sportifs

La ville accueille le Championnat du monde de hockey sur glace féminin 2019 du 4 au 14 avril 2019.

Personnalités

Galerie

Bibliographie

  • (fi) Marja-Leena Ikkala, Kylästä lähiöön (Espoo-sarja), Espoo, Espoon kaupunki, (ISBN 951-857-124-4)
  • (fi + sv) Erkki Härö, Espoon rakennuskulttuuri ja kulttuurimaisemat : Byggnadskulturen och kulturlandskapet i Esbo, Helsinki, Espoon kaupunginmuseo/Esbo stadsmuseum, (ISBN 951-857-182-1)
  • (fi) Sirkka Paikkala (ed.), Järvi-Espoo : vesistönimet, luontoa, historiaa ja tulevaisuutta, Espoon kaupunkisuunnitteluviraston nimistöyksikkö, (ISBN 978-951-857-201-8)
  • (fi) Joel Ahola, Nuuksio : retkeilyopas & kartta, Helsinki, Retkeilymedia Ahola ja Affecto Oy, (ISBN 978-951-593-200-6)


Références

  1. a et b (fi) « Väestörakenteen ennakkotiedot alueittain, 2020M01*-2020M06* », Tilastokeskus, (consulté le )
  2. (fi) « Superficie par municipalité au 1er janvier 2011 », Maanmittauslaitos (consulté le )
  3. « Carte de la route royale de Finlande », http://www.kuninkaantie.net/ (consulté le )
  4. qui allait de Bergen à Viipuri
  5. (fi) « Yhteystiedot », sur nokia.com, Nokia (consulté le )
  6. (fi) « Yhteystiedot », sur fortum.com, Fortum (consulté le )
  7. (fi) « Toimipisteet », sur huhtamaki.com, Huhtamäki (consulté le )
  8. (fi) « Metsä Groupin yhteystiedot », sur metsagroup.com, Metsä Group (consulté le )
  9. (fi) « Orion yrityksenä », sur orion.fi, Orion (consulté le )
  10. (fi) « Yhteystiedot », sur oriola.com, Oriola (consulté le )
  11. (fi) « Outotec locations », sur outotec.com, Outotec (consulté le )
  12. (fi) « Ryhman rakenne ja johto », sur lahitapiola.fi, LähiTapiola (consulté le )
  13. a b c et d (fi) « Espoo, Suurimmat », sur finder.fi (consulté le )
  14. (fi) « Tietoa Espoosta », sur espoo.fi, ville d'Espoo (consulté le )
  15. Paikkala 1992, p. 5
  16. (fi) « ESPOON ARVOKKAAT GEOLOGISET KOHTEET 2006 », Espoon ympäristökeskus (consulté le ), p. 11
  17. a et b (fi) « Espoon kallioperän synty », Espoon tekninen keskus. Espoon ympäristökeskus (consulté le )
  18. a b et c (fi) « ESPOON ARVOKKAAT GEOLOGISET KOHTEET 2006 », Espoon ympäristökeskus (consulté le ), p. 12
  19. (fi) « UUDENMAAN MERI- JA RANNIKKOALUESELVITYS », sur uudenmaanliitto.fi, Uudenmaanliitto (consulté le ), p. 26/102
  20. (fi) « UUDENMAAN MERI- JA RANNIKKOALUESELVITYS », sur uudenmaanliitto.fi, Uudenmaanliitto (consulté le ), p. 20/102)
  21. (fi) « Venesatamat », Espoon kaupunki (consulté le )
  22. (fi) « Espoo », sur jarviwiki.fi, Suomen ympäristökeskus (consulté le )
  23. (fi) « Espoon rannat ja saaristo », sur espoo550.fi, Espoo550 (consulté le )
  24. (fi) « Rantaraitti », sur archive.org, ville d'Espoo (consulté le )
  25. (fi) « Espoon Keskuspuisto », sur sll.fi, Suomen luonnonsuojeluliitto (consulté le )
  26. (fi) « Kotinurkilta kallioille: Espoon luontokohteet : 12.13 Espoon korkein kohta », sur espoo.fi, ville d'Espoo (consulté le )
  27. (fi) « Kotinurkilta kallioille: Espoon luontokohteet : 4.16 Soukan kasavuori », sur espoo.fi, ville d'Espoo (consulté le )
  28. (fi) « Järviwiki : Semanttinen haku », sur Jarviwiki.fi, Jarviwiki (consulté le )
  29. (fi) « Espoon vesistötutkimus 2009 : Vuosiyhteenveto », sur Proespoonjoki.fi, Helsingin kaupungin ympäristökeskus (consulté le )
  30. (fi) « Ympäristötiedon hallintajärjestelmä Hertta », sur Ympäristö.fi, Suomen ympäristökeskus (consulté le )
  31. a b et c (fi) Espoon asukasluku vuodeenvaihteessa 2011/2012, Ville d'Espoo (ISSN 1239-9752, lire en ligne)
  32. (fi) « Ladattavat tiedostot : Tietoisku 2/2022 », sur espoo.fi, ville d'Espoo (consulté le )
  33. (fi) « Kuntavaalit 2021 / », sur tulospalvelu.vaalit.fi, Oikeusministeriö, (consulté le )
  34. depuis le
  35. (fi) « Linjaluettelo, Espoo », HSL (consulté le )
  36. (fi) « HSL:n talviaikataulut tulevat voimaan 10.8. – luvassa paljon muutoksia », HSL (consulté le )
  37. (fi) « Espoo », sur kaupunkiliikenne.net (consulté le )
  38. (fi) « Asemat », sur lansimetro.fi, Länsimetro (consulté le )
  39. (fi) « Espoon metroasemat] », sur espoo.fi, ville d' Espoo (consulté le )
  40. a b c d e et f (fi) « Tietoisku Väestörakenne 2020/2021 », sur espoo.fi, Ville d'Espoo (consulté le )
  41. Teija Jokiranta, Espoon väestöennuste 2008–2017, Espoon kaupunki, , 3 p. (ISSN 1457-5450, lire en ligne)
  42. (estimation)[41]
  43. (estimation)
  44. (fi) « Organisaatio », sur aalto.fi, Aalto-yliopisto, (consulté le )
  45. (fi) « Ekonominaukio 1 – Kauppakorkeakoulun uusi osoite kunnioittaa historiallista muuttoa », sur aalto.fi, Aalto-yliopisto, (consulté le )
  46. célèbre comme les églises de Hattula et Lohja pour ses fresques datant de la fin du Moyen Âge
  47. ce bâtiment historique de style Art nouveau avec influence anglaise présente une exposition permanente intitulée Vive Espoo (Eläköön Espoo) principalement axée sur les richesses naturelles de la région - bosquets, ornithologie, l'archipel et le parc national de Nuuksio - ainsi que plusieurs expositions annexes également consacrées aux thèmes de la nature et de l'environnement
  48. il permet de découvrir l'histoire rurale d'Espoo. Les bâtiments du musée sont d'authentiques fermes et auberges du XIXe siècle. Outre l'exposition permanente sur la ville d'Espoo, le musée présente aussi diverses expositions sur des thèmes divers et organise, selon la saison, des manifestations artisanales, musicales, etc. Le magasin et le salon de thé Glims sont situés sur le même site.
  49. (en) « International activities of the city », Ville de Espoo (consulté le )
  50. « Sister cities of Mumbai » (consulté le )
  51. a b c et d « Verkostot ja ystävyyskaupungit », Espoo (consulté le )
  52. « Verkostot ja ystävyyskaupungit », Espoo (consulté le )

Voir aussi

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes

Liens externes


{{bottomLinkPreText}} {{bottomLinkText}}
Espoo
Listen to this article

This browser is not supported by Wikiwand :(
Wikiwand requires a browser with modern capabilities in order to provide you with the best reading experience.
Please download and use one of the following browsers:

This article was just edited, click to reload
This article has been deleted on Wikipedia (Why?)

Back to homepage

Please click Add in the dialog above
Please click Allow in the top-left corner,
then click Install Now in the dialog
Please click Open in the download dialog,
then click Install
Please click the "Downloads" icon in the Safari toolbar, open the first download in the list,
then click Install
{{::$root.activation.text}}

Install Wikiwand

Install on Chrome Install on Firefox
Don't forget to rate us

Tell your friends about Wikiwand!

Gmail Facebook Twitter Link

Enjoying Wikiwand?

Tell your friends and spread the love:
Share on Gmail Share on Facebook Share on Twitter Share on Buffer

Our magic isn't perfect

You can help our automatic cover photo selection by reporting an unsuitable photo.

This photo is visually disturbing This photo is not a good choice

Thank you for helping!


Your input will affect cover photo selection, along with input from other users.

X

Wikiwand 2.0 is here 🎉! We've made some exciting updates - No worries, you can always revert later on