Fronde de David - Wikiwand
For faster navigation, this Iframe is preloading the Wikiwand page for Fronde de David.

Fronde de David

Cet article doit être actualisé (novembre 2012). Des passages de cet article ne sont plus d’actualité ou annoncent des événements désormais passés. Améliorez-le ou discutez-en. Vous pouvez également préciser les sections à actualiser en utilisant ((section à actualiser)).
Tir d'une fronde de David en décembre 2015.
Tir d'une fronde de David en décembre 2015.

La Fronde de David (en anglais : David's Sling ou en hébreu : קֶלַע דָּוִד, Kéla David), parfois appelé Magic Wand (baguette magique[1]) (hébreu : שרביט קסמים), est un système militaire de l'Armée de défense d'Israël développé conjointement par Rafael Advanced Defense Systems et l'entreprise américaine Raytheon. Ce système est conçu pour intercepter des roquettes de courtes à longues portées ainsi que des missiles de croisière à vitesse peu élevées. Son missile intercepteur est un missile à deux étages, le système de guidage et le système de ciblage sont placés dans le nez du missile (un radar et un capteur optique-électronique).

Origine

C'est en 2006 que Rafael Advance Defense Systems décroche un contrat pour développer un système de défense afin de contrer la menace de roquettes de portée de 70 à 250 km. C'est dans le cadre de l'aide proposée par les États-Unis qu'un partenariat se fait avec l’entreprise de défense américaine Raytheon qui développe la partie de mise à feu ainsi que la partie logistique du système. Dans bon nombre de publications de l'entreprise américaine, le missile intercepteur est appelé Stunner[2].

Evolution

L'augmentation du nombre de tirs de roquettes tiré sur Israël (roquettes Qassam) tirées depuis Gaza, roquettes Katioucha tirées depuis le Liban du Sud), ainsi que la menace d'armes de destruction massive en Iran, a poussé au développement de systèmes différents. La menace est actuelle et vient aussi du coté de la Syrie[3]. C'est pourquoi Israël inclut le système "Fronde de David" dans une réflexion à grande échelle de sa défense sol-air.

Défense sol-air

L' Armée israélienne (Tsahal), avec la Division anti-aérienne, a mis en place un système complexe et multicouches de protection contre tous types de missiles ou engins volants. En classant ces différents systèmes par portée de tir, on peut citer[1] :

Missile Stinger

D'une porté de 5 km, ce missile vole à Mach 2 et peut être mise en œuvre par un opérateur (poids du missile : 15,2 kg) afin de détruire un aéronef

Système "Dôme de fer"

Il s'agit d'un système multi cibles installé en batteries pour lutter contre les obus, roquettes de courte portée et les drones[4],[5].

Système Hawk

La portée du missile est de 40 km et son poids de plus de 600 kg (transporté par un véhicule). Il est conçu contre les missiles et les aéronefs

Système "Fronde de David"

Système Patriot

La portée du missile est de 140 km environ, son poids de 900 kg (transport par véhicule). Les lanceurs font partie d'un système complexe de stations de lanceurs, de commandes de tirs et de radars afin de détruite des missiles ou des aéronefs.

Système "Flèche"

Ce système de détection et d'interception de missiles longue portée utilise des missiles Arrow[6].

Tous ces systèmes viennent en complément de la Défense aérienne réalisée par les différents moyens mis en œuvre par la Force aérienne et spatiale israélienne.

Développements

Le , le vice-président de Rafael Lova Drori confirme que le système Fronde de David a été vendu aux Forces armées indiennes[7].

Le , Israël a procédé avec succès un test sur une roquette d'essai peu avant l’arrêt des tirs de roquettes de Gaza durant l’opération Pilier de défense. Elle devrait être mise en service vers 2014 et sera affectée à la protection de la population israélienne contre les tirs du Hezbollah sur le nord d’Israël. Deux batteries seront suffisantes selon des sources israéliennes[8].

En juillet 2019, Israël et les Etats-Unis ont testé avec succès le système anti-missiles balistiques Arrow 3[9].

En septembre 2020 ont eu lieu des essais et des améliorations pour les systèmes "Dôme de fer" et "Flèche". Certains types de missiles ont été vendus aux Etats-Unis et à l'Australie[10].

Notes et références

  1. a et b « Armée de défense d'Israël - Le système Fronde de David », sur Le site officiel de Tsahal (consulté le )
  2. (en) « Stunner Terminal Missile Defense Interceptor ».
  3. Judhas Ari Gross, « Tsahal veut savoir pourquoi la défense aérienne n’a pas abattu un missile syrien », The times of Israël,‎ (lire en ligne)
  4. L'Union, « Le «Dôme de fer», bouclier d’Israël contre les roquettes », L'Union,‎ (lire en ligne)
  5. L'Obs, « Comment fonctionne le dôme de fer antimissiles d’Israël ? », L'Obs,‎ (lire en ligne)
  6. Agence France-Presse, « Un système antimissiles de longue portée testé avec succès par Israël », La Presse,‎ (lire en ligne)
  7. (en) « Rafael Confirms Offer of Iron Dome, David's Sling to Indian Armed Forces », India Defence (consulté le ).
  8. http://tempsreel.nouvelobs.com/monde/20121126.REU1570/essai-reussi-d-un-nouveau-systeme-de-defense-en-israel.html.
  9. Jacob Majid, « Israël et les Etats-Unis disent avoir testé avec succès Arrow 3 en Alaska », The Times of Israël,‎ (lire en ligne)
  10. Thomas Romanacce, « Face à l'Iran, Israël modernise son système de défense baptisé le Dôme de fer », Capital,‎ (lire en ligne)
{{bottomLinkPreText}} {{bottomLinkText}}
Fronde de David
Listen to this article