Jacek Protasiewicz - Wikiwand
For faster navigation, this Iframe is preloading the Wikiwand page for Jacek Protasiewicz.

Jacek Protasiewicz

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Jacek Protasiewicz
Jacek Protasiewicz au Parlement européen
Fonctions
Député européen
Pologne (en) et plate-forme civique
-
Député européen
Pologne (en) et plate-forme civique
-
Député européen
Pologne (en) et plate-forme civique
-
Député de la Diète de Pologne
Biographie
Naissance
Nationalité
Formation
Activité
Conjoint
Patrycja Matusz Protasiewicz, professeur d'université
Autres informations
Parti politique
Site web

Jacek Protasiewicz, né le (53 ans) à Brzeg (voïvodie d'Opole), est un homme politique polonais[1], vice-président du Parlement européen depuis 2012.

Biographie

Jacek Protasiewicz est diplômé de la faculté des lettres de l'université de Wrocław, où il était de 1986 à 1987 leader de l'Association indépendante des étudiants (pl).

Après la fin du système communiste, il est membre du parti de centre droit KLD, dont il dirige la structure régionale à Wrocław, tout en étant porte-parole du voïvode de Wrocław. Il est notamment engagé, comme membre du conseil municipal, aux côtés de Bogdan Zdrojewski, président (maire) de Wrocław puis sénateur. Au fur et à mesure des réorganisations, fusions et scissions, il joue un rôle dirigeant au sein de l'Union pour la liberté (1994-2001) puis, à partir de 2001 de la Plate-forme civique. Il siège de 1998 à 2001 à la diétine (assemblée régionale) de Basse-Silésie.

En 2001, il est élu député à la Diète de Pologne dans la circonscription de Wrocław. Depuis 2004, il est député au Parlement européen (réélu en 2009) et siège dans le groupe du Parti populaire européen. Lors de l'élection présidentielle polonaise de 2005, il dirige la campagne de Donald Tusk. Il est élu le vice-président du Parlement européen et prend la tête le du comité régional de la Plate-forme civique pour la Basse-Silésie.

Le , il est au cœur d'un incident survenu à l'aéroport de Francfort où, à la suite d'une altercation avec des douaniers, il est interpellé par des policiers et répond par des allusions au 3e Reich[2].

Il participe en à la création de l'Union des démocrates européens à partir du Parti démocrate - demokraci.pl élargi à d'autres parlementaires dissidents de la Plateforme civique comme Ewa Hołuszko (pl), Michał Kamiński, Stefan Niesiołowski [3].


Notes et références


{{bottomLinkPreText}} {{bottomLinkText}}
Jacek Protasiewicz
Listen to this article