Jean-René Fournier - Wikiwand
For faster navigation, this Iframe is preloading the Wikiwand page for Jean-René Fournier.

Jean-René Fournier

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Jean-René Fournier

Portrait de Jean-René Fournier (2018)
Fonctions
Président du Conseil des États

(1 an et 5 jours)
Prédécesseur Karin Keller-Sutter
Successeur Hans Stöckli
Conseiller aux États

(11 ans, 11 mois et 28 jours)
Élection
Réélection
Législature 48e, 49e et 50e
Successeur Marianne Maret
Conseiller d'État du Valais

(12 ans)
Élection
Réélection
Député au Grand Conseil du Canton du Valais

(12 ans)
Législature 1985-1989
1989-1993
1993-1997
Biographie
Date de naissance (63 ans)
Lieu de naissance Riddes (Suisse)
Nationalité
Suisse
Parti politique Parti démocrate-chrétien (PDC)

Jean-René Fournier, né le [1], est une personnalité politique suisse, originaire de Veysonnaz et de Nendaz et membre du Parti démocrate-chrétien (PDC). Élu successivement au Grand Conseil valaisan, au Conseil d'État du canton et au Conseil des États suisse, il aura présidé tous les conseil dont il a été membre.

Biographie

Il est major de l'armée suisse dans les troupes d'infanterie de montagne[2].

Il est marié et père de six enfants[3].

Condamnation

Le , il est condamné à 60 heures de travail d’intérêt général avec sursis par le tribunal du district de Sion, pour avoir autorisé le tir d'un loup, dans le Chablais, le [4].

Parcours politique

Jean-René Fournier fut député au Grand Conseil du Canton du Valais de 1985 à 1997, qu'il a présidé en 1995-1996.

Il est ensuite Conseiller d’État valaisan de à [5],[6].

Depuis le , il est Conseiller aux États[7]. Il préside le Conseil des États de 2018 à 2019[8].

Notes et références

  1. « Biographie de Jean-René Fournier », sur le site web de l'Assemblée fédérale suisse.
  2. Site personnel de Jean-René Fournier, relatif à sa candidature de Conseiller aux États
  3. « Jean-René Fournier, un style particulier », 24 heures,‎ (ISSN 1424-4039, lire en ligne, consulté le 3 novembre 2019)
  4. Mathieu Signorell, « Jean-René Fournier condamné à 60 heures de travail d’intérêt général avec sursis », Le Temps,‎ (ISSN 1423-3967, lire en ligne, consulté le 3 novembre 2019)
  5. « Jean-René Fournier, ministre cardinal en son canton. Un sacre valaisan », Le Temps,‎ (ISSN 1423-3967, lire en ligne, consulté le 3 novembre 2019)
  6. « Le gouverneur dit adieu à son loup », Le Nouvelliste,‎ (lire en ligne)
  7. Stéphanie Germanier, « Jean-René Fournier, l'über-sénateur », Le Nouvelliste,‎ (lire en ligne)
  8. Philippe Boeglin, « «Je serai le chef d’orchestre» », La Liberté,‎ (lire en ligne)

Annexes

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes

{{bottomLinkPreText}} {{bottomLinkText}}
Jean-René Fournier
Listen to this article