Kacem Zhiri - Wikiwand
For faster navigation, this Iframe is preloading the Wikiwand page for Kacem Zhiri.

Kacem Zhiri

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Cet article ne cite pas suffisamment ses sources (juillet 2012). Si vous disposez d'ouvrages ou d'articles de référence ou si vous connaissez des sites web de qualité traitant du thème abordé ici, merci de compléter l'article en donnant les références utiles à sa vérifiabilité et en les liant à la section « Notes et références » En pratique : Quelles sources sont attendues ? Comment ajouter mes sources ?
Kacem Zhiri
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Fonctions
Ambassadeur du Maroc en Algérie (d)
Ambassadeur du Maroc en Mauritanie (d)
Ambassadeur du Maroc en Suisse (d)
Ambassadeur du Maroc en Yougoslavie (d)
Ambassadeur du Maroc en Chine (en)
Ambassadeur du Maroc au Sénégal (d)
Ambassadeur du Maroc en Arabie saoudite (d)
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 84 ans)
RabatVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités

Kacem Zhiri, né à Salé le et mort à Rabat le , est un diplomate, journaliste et homme politique marocain[1].

Biographie

Nationaliste et signataire du Manifeste de l'indépendance 1944[2]. Il fut emprisonné à l'âge de 16 ans pour ses activités dans le mouvement national. Kacem Zhiri occupa divers postes tels que Rédacteur en chef puis directeur du journal «Al Alam», premier directeur de la radio diffusion marocaine avant de devenir ambassadeur du Maroc au Sénégal, Algérie, Yougoslavie, Mauritanie, Suisse et en Chine.

Ce n'est que plus tard, qu'il fut nommé délégué de la Ligue arabe et secrétaire général adjoint de la Conférence islamique. Auteur de plusieurs ouvrages dont Mohamed V, le roi héros et Panorama islamique, ce grand militant pour l'indépendance du Maroc fut également ministre de l'Enseignement supérieur et technique puis ministre au Cabinet royal.

Boubker el-Kadiri lui a consacré le 14e tome de sa série de biographies en langue arabe Des hommes que j’ai connus (rijaloun âraftouhoum)[3],[4],[5].

Notes et références

  1. LE MATIN, « Le Matin - Disparition de Kacem Zhiri : Grande figure du Mouvement National », sur Le Matin (consulté le 11 avril 2021)
  2. LE MATIN, « Le Matin - Les événements de 1944 vus par Kacem Zhiri », sur Le Matin (consulté le 11 avril 2021)
  3. (ar) Boubker el-Kadiri, Des hommes que j’ai connus (rijaloun âraftouhoum), tome 14 : Kacem Zhiri
  4. « A la mémoire des pionniers du nationalisme », sur Aujourd'hui le Maroc (consulté le 11 avril 2021)
  5. « UN NON-LIEU EST RENDU dans l'information pour complot ouverte à Casablanca en décembre 1952 », Le Monde.fr,‎ (lire en ligne, consulté le 11 avril 2021)
{{bottomLinkPreText}} {{bottomLinkText}}
Kacem Zhiri
Listen to this article