Kosta Pećanac - Wikiwand
For faster navigation, this Iframe is preloading the Wikiwand page for Kosta Pećanac.

Kosta Pećanac

Kosta Pećanac

Surnom Kosta Pećanac
Naissance 1879
Décès
Origine Serbie
Allégeance
Royaume de Serbie
Royaume de Yougoslavie
Gouvernement de salut national serbe (1941-1944)
 Troisième Reich (1941-1944)
Unité Unités paramilitaires tchetniks de l'Armée serbe, puis de l'Armée yougoslave
Unités auxiliaires de la Wehrmacht
Grade Voïvode
Conflits Première Guerre mondiale
Seconde Guerre mondiale

Konstantin Milovanović Pećanac, dit Kosta Pećanac (en cyrillique : Коста Миловановић Пећанац, Коста Пећанац), né en 1879 et mort en 1944, est un chef paramilitaire yougoslave d'origine serbe.

Biographie

Kosta Pećanac combat au sein des unités tchetniks des forces armées du Royaume de Serbie durant les guerres balkaniques de 1912-1913, puis durant la Première Guerre mondiale. Durant l'entre-deux-guerres, il fait partie des organisations d'anciens combattants tchetniks, dont il devient l'un des principaux dirigeants, supplantant Ilija Trifunović-Birčanin[1]. Sous la direction de Pećanac, les organisations tchetniks comptent autour de 500 000 sympathisants. Ce mouvement paramilitaire ne se limite pas aux anciens combattants, et accueille au contraire de nombreux militants nationalistes serbes[2].

Peu avant l'invasion de la Yougoslavie en , le gouvernement yougoslave charge Pećanac de former des unités de guérilla au sud de la Serbie, en Macédoine et au Kosovo. Il évite la capture lorsque l'Allemagne nazie et ses alliés attaquent le pays, et augmente ensuite ses troupes grâce à l'afflux de réfugiés. Mais il se contente ensuite de combattre les irréguliers albanais et ne s'en prend pas aux Allemands. En août, lors de la création du gouvernement collaborateur serbe présidé par Milan Nedić, les Allemands parviennent à un accord avec Pećanac. Ce dernier met à leur service environ 8 000 hommes pour combattre les insurgés communistes et participer au maintien de l'ordre.

Les Tchetniks de Pećanac, surnommés les « Tchetniks noirs », s'avèrent des auxiliaires peu fiables et peu disciplinés, et connaissent de nombreux heurts avec d'autres troupes collaboratrices comme la Garde nationale serbe - l'armée officielle du gouvernement collaborateur - ou le Corps de volontaires serbes, ainsi qu'avec le mouvement tchetnik rival dirigé par Draža Mihailović[3]. Ses unités finissent par être dissoutes par les Allemands en . Pećanac lui-même est assassiné par des hommes de Mihailović, en mai ou en [4].

Voir également

Notes et références

  1. (en) Stevan K. Pavlowitch, Hitler's new disorder : the Second World War in Yugoslavia, New York, Columbia University Press, , 332 p. [détail de l’édition] (ISBN 978-1850658955), p. 52.
  2. (en) John R. Lampe, Yugoslavia as History : Twice there was a Country, Cambridge, Cambridge University Press, , 487 p. [détail de l’édition] (ISBN 0521774012), p. 204-206.
  3. (en) Sladjana Lazić, « The Collaborationist Regime of Milan Nedić », dans Serbia and the Serbs in World War Two, Palgrave Macmillan, , p. 29-30.
  4. (en) Jozo Tomasevich, War and Revolution in Yugoslavia, 1941-1945 : The Chetniks, Stanford University Press, , 518 p. [détail de l’édition] (ISBN 978-0804708579), p. 260.
{{bottomLinkPreText}} {{bottomLinkText}}
Kosta Pećanac
Listen to this article