Les Petites du quai aux fleurs - Wikiwand
For faster navigation, this Iframe is preloading the Wikiwand page for Les Petites du quai aux fleurs.

Les Petites du quai aux fleurs

Les Petites du quai aux fleurs
Réalisation Marc Allégret
Scénario Marcel Achard, Jean Aurenche
Acteurs principaux
Sociétés de production CIMEP - Compagnie Cinématographique Méditerranéenne de Production
Pays d’origine
France
Genre Comédie dramatique
Durée 92 minutes
Sortie 1944


Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Les Petites du quai aux fleurs est un film français réalisé par Marc Allégret, sorti en 1944.

Synopsis

Un brave libraire (André Lefaur) élève seul ses quatre filles qu'il emploie toutes dans sa boutique. Elles sont surtout intéressées par leurs histoires sentimentales. Rosine (Odette Joyeux), la plus jeune, tombe amoureuse de Francis (Louis Jourdan), le fiancé d'Édith (Simone Sylvestre), l'aînée. Mais Francis la repousse et Rosine annonce qu'elle va se suicider. Bertrand (Bernard Blier), un jeune médecin, décide de l'en empêcher en veillant sur elle. Après quelques péripéties, tout finit par s'arranger. Édith garde son fiancé, le père, auquel on a caché l'aventure, retrouve le cours habituel de sa vie et Bertrand et Rosine se retrouvent seuls....

Fiche technique

Distribution

acteurs non crédités
  • Robert Pizani : un médecin
  • Daniel Gélin : le contrôleur du métro
  • Simone Arys
  • Arsenio Freignac
  • Maguelonne Samat
  • Robert Sidonac

Autour du film

Aux côtés des acteurs déjà confirmés que sont Odette Joyeux et Bernard Blier, on trouve de jeunes comédiens alors au début de leur carrière : Louis Jourdan, Danièle Delorme, Gérard Philipe, Daniel Gélin. C'est la dernière apparition à l'écran d'André Lefaur. Odette Joyeux raconte :

« André Lefaur, mon père dans cette histoire, était notre doyen. Il savait nous amuser avec gentillesse, ayant toujours en réserve de petites histoires à nous raconter. Avec Bernard Blier, Gérard Philipe, Danièle Delorme, nous étions des gamins par rapport à lui et ne pouvions que prendre plaisir à l'écouter. Ce tournage s'est déroulé sous le signe de la bonne humeur [...]. »

— Christian Gilles, Le cinéma sous l'Occupation - 1940-1944 ; interviews exclusives, L'Harmattan

Notes et références

{{bottomLinkPreText}} {{bottomLinkText}}
Les Petites du quai aux fleurs
Listen to this article