Maurice Barry - Wikiwand
For faster navigation, this Iframe is preloading the Wikiwand page for Maurice Barry.

Maurice Barry

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Maurice Barry
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 74 ans)
ParisVoir et modifier les données sur Wikidata
Nom de naissance
Maurice Georges Édouard BarryVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités

Maurice Barry est un directeur de la photographie, réalisateur et scénariste français[1], né le dans le 4e arrondissement de Paris [2], arrondissement où il est mort en l'Hôtel-Dieu le [3].

Biographie

Maurice Barry débute comme chef opérateur en 1933 et exerce au cinéma à ce poste jusqu'en 1963. Dans l'intervalle, il assiste notamment les réalisateurs Gilles Grangier (ex. : Adémaï bandit d'honneur en 1943, avec Noël-Noël), Jacques Daroy (ex. : Rumeurs en 1947, avec Jacques Dumesnil et Jany Holt), Robert Vernay (ex. : Fantômas contre Fantômas en 1949, avec Aimé Clariond et Maurice Teynac), Richard Pottier (ex. : Caroline chérie en 1951, avec Martine Carol et Jacques Dacqmine), ou encore Guy Lefranc (ex. : Fernand cow-boy en 1956, avec Fernand Raynaud et Dora Doll).

Il est également directeur de la photographie à la télévision, contribuant entre 1956 et 1968 à deux séries (Les Cinq Dernières Minutes et La caméra explore le temps), à quinze téléfilms (réalisés entre autres par Claude Barma ou Marcel Cravenne), et à l'émission de Claude Santelli Théâtre de la jeunesse.

Par ailleurs, Maurice Barry est occasionnellement scénariste (quatre films et un téléfilm), ainsi que réalisateur (un film en 1956).

Filmographie partielle

Au cinéma

Comme directeur de la photographie
Comme réalisateur
  • 1956 : Les Crimes de l'amour, film à sketches (segment Mina de Vanghel ; coréalisateur : Maurice Clavel) (+ scénariste)
Comme scénariste

À la télévision

Comme directeur de la photographie
Comme scénariste

Notes et références

Voir aussi

Bibliographie

  • Propos de Maurice barry recueillis par Anonyme, « M. Barry. La lumière », Téléciné no 121-122 spécial Télévision et Cinéma, Fédération des Loisirs et Culture Cinématographique (FLECC), Paris, 1965, (ISSN 0049-3287).
{{bottomLinkPreText}} {{bottomLinkText}}
Maurice Barry
Listen to this article