Michał Żewłakow - Wikiwand
For faster navigation, this Iframe is preloading the Wikiwand page for Michał Żewłakow.

Michał Żewłakow

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Michał Żewłakow

Michał Żewłakow
Biographie
Nom Michał Ryszard Żewłakow
Nationalité
Polonais
Naissance (44 ans)
Lieu Varsovie
Taille 1,83 m (6 0)
Poste Défenseur latéral
Pied fort Droit
Parcours junior
Années Club
1991-1992
Drukarz Varsovie
1992-1993
Marymont Varsovie
Parcours professionnel1
AnnéesClub 0M.0(B.)
1993-1998
Polonia Varsovie
0125 (7)
1995
Hutnik Varsovie
04 (0)
1998-1999
KSK Beveren
024 (1)
1999-2002
Excelsior Mouscron
094 (1)
2002-2006
RSC Anderlecht
096 (3)
2006-2010
Olympiakos
104 (2)
2010-2011
Ankaragücü
019 (1)
2011-2013
Legia Varsovie
044 (1)
Sélections en équipe nationale2
AnnéesÉquipe 0M.0(B.)
1999-2011
Pologne
102 (3)
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels (amicaux validés par la FIFA compris).
Dernière mise à jour : 09 février 2012

Michał Żewłakow (pron. /ˈmixaw ʐɛvˈwakɔf/), né le à Varsovie, est un footballeur professionnel polonais. Il occupe actuellement le poste de défenseur au Legia Varsovie. C'est un solide défenseur, capable de prendre le couloir. Il est également dangereux lorsqu'il frappe de loin, ou lorsqu'il tire les coups-francs.

Son frère jumeau, Marcin, est également footballeur mais joue dans un autre registre, en attaque.

Biographie

Apprentissage en Pologne

Michał Żewłakow, natif de Varsovie, commence le football dans la capitale. Après plusieurs passages dans différents clubs varsoviens, il rejoint en 1993 le Polonia, le club qui monte en Pologne. Après deux ans et demi, il est prêté à l'Hutnik, puis revient très vite chez les chemises noires. Il effectue deux saisons et demie pleines, ponctuées par une aventure en Coupe UEFA, où Varsovie s'arrête au deuxième tour qualificatif, battue par Moscou.

Les titres belges

En octobre 1998, il est de nouveau prêté, mais cette fois-ci quitte les frontières polonaises pour la Belgique et le KSK Beveren. En 1999, il signe en même temps que son frère à l'Excelsior Mouscron. Le transfert combiné des deux joueurs est estimé à 485 000 . Joueur clé de l'effectif mouscronnois, il l'emmène jusqu'à la finale de la Coupe de Belgique 2002, perdue trois buts à un face au FC Bruges.

Lors du mercato 2002, il devient l'une des priorités de Hugo Broos, le coach d'Anderlecht. Il rejoint finalement le club, qui est l'un des plus titrés du pays, pour plus d'un million d'euros. Avec lui, Żewłakow dispute la Ligue des Champions. En 2004, le Polonais devient champion de Belgique. La saison suivante, il perd quelque peu sa place, mais la retrouve l'année suivante. Son retour dans l'équipe coïncide avec le nouveau titre d'Anderlecht.

En Grèce : son dernier passage ?

Après le départ de l'homme qu'fut à l'origine de son arrivée chez les Mauves et Blancs, Żewłakow quitte lui aussi le club, étant en fin de contrat. Il rejoint l'Olympiakos Le Pirée, célèbre club grec. En deux saisons, il occupe une place de titulaire dans la défense du Pirée, mais aussi de favori chez les supporters grecs, qui apprécient son engagement. En coupe d'Europe, alors qu'il terminait à chaque reprise à la dernière place du groupe lors de la phase de poules, Żewłakow atteint les huitièmes de finale lors de la saison 2007-2008, puis s'incline face au futur finaliste, Chelsea. En 2009, Żewłakow et Le Pirée échouent au troisième tour, et sont éliminés de la Coupe UEFA par l'AS Saint-Étienne en seizièmes de finale. À la fin de la saison 2008-2009, il remporte pour la troisième fois consécutive le championnat de Grèce.

À Ankaragücü

Le , il signe chez le club turc d'Ankaragücü un contrat de deux ans[1]. Plus payé depuis trois mois, il résilie son contrat comme il en a le droit en .

En sélection

Michał Żewłakow honore sa première sélection avec la Pologne le à Bangkok, lors d'un match amical contre la Nouvelle-Zélande. Pour cette rencontre, les Polonais obtiennent un match nul et vierge. Avec son frère Marcin, ils deviennent les premiers frères jumeaux polonais à évoluer sur le terrain lors de la même rencontre, lors du match France - Pologne du , disputé à Saint-Denis (défaite un but à zéro).

Titulaire l'ensemble des matches de qualification pour la coupe du monde 2002, il dispute deux rencontres lors de la compétition. Il en est de même pour les qualifications de l'Euro 2004 et de la coupe du monde 2006, où il joue un rôle de pilier dans la défense polonaise. En Allemagne, il joue les trois rencontres. Titulaire habituel au poste d'arrière droit (il peut aussi évoluer dans l'axe de la défense), le sélectionneur de l'équipe de Pologne, Leo Beenhakker, le retient parmi l'effectif des vingt-trois joueurs appelés à participer à l'Euro 2008[2]. Pour les débuts du pays dans cette compétition, Żewłakow prend part à tous les matches du premier tour. Il est promu capitaine de la sélection après le départ de Jacek Bąk. Le , il dispute au Pirée son dernier match sous les couleurs polonaises, face à son ancien public et reste le recordman de sélections avec 102 capes[3],[4].

Palmarès

Notes et références

{{bottomLinkPreText}} {{bottomLinkText}}
Michał Żewłakow
Listen to this article