Patato Valdés - Wikiwand
For faster navigation, this Iframe is preloading the Wikiwand page for Patato Valdés.

Patato Valdés

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Cet article ne cite pas suffisamment ses sources (novembre 2020). Si vous disposez d'ouvrages ou d'articles de référence ou si vous connaissez des sites web de qualité traitant du thème abordé ici, merci de compléter l'article en donnant les références utiles à sa vérifiabilité et en les liant à la section « Notes et références » En pratique : Quelles sources sont attendues ? Comment ajouter mes sources ?
Carlos "Patato" Valdés
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 81 ans)
New YorkVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Autres informations
Instruments
Site web

Patato Valdés, de son vrai nom Carlos Valdés, né en 1926 à Cuba et mort le à New York, États-Unis, est un percussionniste cubain.

Il s'établit à New York à partir de 1954. Initié aux percussions dès son plus jeune âge, il s'est rendu célèbre pour sa manière d'accorder les congas. Il fait partie de la Sonora Matancera, du Conjunto Casino ou encore de l'orchestre de Miguelito Valdés. À son arrivée à New York dans les années 1950, il connaîtra les grands noms du latin jazz : Machito, Mongo Santamaría, Dizzy Gillespie et travaillera avec des figures comme Tito Puente ou Johnny Pacheco.

C'est sa musique qui est utilisée dans la scène de danse de Brigitte Bardot sur un air de mambo dans le film Et Dieu… créa la femme.

Valdés fait une brève apparition dans le film Calle 54 de Fernando Trueba.

C'est en son hommage que le chanteur Carlos a choisi son nom d'artiste.

Dans la culture populaire

Patato Valdés est cité à plusieurs reprises comme devant venir avec son orchestre dans le canular téléphonique La Fête chez Ginette de Jean-Yves Lafesse

{{bottomLinkPreText}} {{bottomLinkText}}
Patato Valdés
Listen to this article