For faster navigation, this Iframe is preloading the Wikiwand page for Roland Toutain.

Roland Toutain

Cet article ne cite pas suffisamment ses sources (août 2015). Si vous disposez d'ouvrages ou d'articles de référence ou si vous connaissez des sites web de qualité traitant du thème abordé ici, merci de compléter l'article en donnant les références utiles à sa vérifiabilité et en les liant à la section « Notes et références » En pratique : Quelles sources sont attendues ? Comment ajouter mes sources ?
Roland Toutain
Description de l
Nom de naissance Roland Albert Toutain
Naissance
Paris 9e
Nationalité
Drapeau de la France
Française
Décès (à 71 ans)
Argenteuil
Profession Acteur
Cascadeur
Films notables Le Mystère de la chambre jaune
Le Parfum de la dame en noir
La Règle du jeu

Roland Toutain, né le dans le 9e arrondissement de Paris et mort le à Argenteuil (Val-d'Oise)[1], est un acteur, cascadeur et auteur de chansons français[2].

Archétype de l'acteur « casse-cou », il incarna notamment Rouletabille dans Le Mystère de la chambre jaune et Le Parfum de la dame en noir de Marcel L'Herbier, et l'aviateur André Jurieux dans La Règle du jeu, de Jean Renoir.

Biographie

« L'as des as »

Roland Toutain, acrobate aérien, en 1926.
Roland Toutain, acrobate aérien, en 1926.

Roland Toutain naît le dans le 9e arrondissement de Paris[3]. Il est le fils d'un éleveur de chevaux normand et d’une artiste corse. Alors qu'il n'a que deux ans, son père le jette dans le lac du Vésinet afin de lui apprendre à nager. En pension à l'école des Pères de Notre-Dame, à Boulogne-Billancourt, il en sort plus souvent en faisant le mur que par la porte.

Son père meurt lorsqu'il a douze ans. Voué dès son plus jeune âge aux acrobaties et cabrioles, l'adolescent se distingue en escaladant la tour Eiffel, en faisant le funambule dans les carrières d’Argenteuil, en grimpant sur le toit des voitures et des trains. Il passe une bonne partie de sa jeunesse sur les terrains d'aviation. En 1925, sa notoriété de cascadeur aérien n'est plus à faire.

Le cinéma l'attire : Roland Toutain, qui admire l'acteur Douglas Fairbanks, rencontre Marcel L'Herbier, qui lui fait faire des figurations dans quelques films sans grand intérêt. En 1930, après une audition très disputée, Roland Toutain emporte le rôle qui va le rendre célèbre : celui de Rouletabille dans Le Mystère de la chambre jaune et sa suite Le Parfum de la dame en noir, adaptations des romans de Gaston Leroux réalisées par L'Herbier. Le succès est au rendez-vous : il reprendra à plusieurs reprises le rôle du célèbre journaliste, s'inscrivant durablement dans les mémoires.

Ami d'écrivains et d'aventuriers tels que Joseph Kessel et Jean Mermoz, il interprète l'aviateur André Jurieux dans La Règle du jeu de Jean Renoir en 1939, puis Scapin dans Le Capitaine Fracasse d'Abel Gance en 1942. En 1943, il tient le rôle d'un garagiste dans L'Éternel Retour de Jean Delannoy, puis celui de Cabrion dans Les Mystères de Paris de Jacques de Baroncelli.

Séducteur, sportif, charmeur, Roland Toutain joue avec un certain dilettantisme, ce qui ne l'empêche pas de sauter d'un train en marche dans une rivière ou exécuter des exercices périlleux au trapèze sous un avion. Il initie également Jean Marais à la cascade.

Une nature généreuse

En 1949, il fonde le « club des Casse-cou », réunissant les spécialistes du moment, dont Gil Delamare, autre cascadeur célèbre qui se tuera en 1966 lors du tournage du film Le Saint prend l'affût. En 1951, à la suite d'un énième accident, Roland Toutain est amputé d'une jambe. Il se retire des plateaux après deux ultimes cascades : dans L'inspecteur aime la bagarre, il passe d'une vedette à un hélicoptère par une échelle de corde, puis se retrouve suspendu par les mains à une jetée, à 60 m au-dessus de la mer.

Il consacre alors son temps libre aux activités de « La roue tourne », association dédiée aux comédiens nécessiteux. Habitant avec sa mère à Argenteuil, au 40 avenue d’Orgemont, il continue à rouler en Cadillac et reçoit les gamins du quartier.

À sa mort, Jean Marais, resté son fidèle ami, organise ses obsèques. Roland Toutain est inhumé au cimetière du Centre d'Argenteuil (Val-d'Oise).

Famille

Roland Toutain a été marié et divorcé trois fois. Avec l'une de ses compagnes de jeunesse, Odette Calais, il a eu un fils, le comédien Jacques Maire (1934-2003), qu'il n'a jamais reconnu malgré l'insistance et la médiation de Jean Marais.

En 1933 il épousa Béatrix de Buisseret Steenbecque de Blarenghien (°1910), fille de l'ancien ambassadeur de Belgique à Saint-Pétersbourg, le comte Conrad de Buisseret (1865-1927). Le mariage demeura sans enfants et fut dissous en 1937.

En 1939, il se remaria avec Célina-Clotilde Villar Saenz Pena, mariage également dissous.

Filmographie

Roland Toutain en 1939 (photo studio Harcourt)
Roland Toutain en 1939 (photo studio Harcourt)

Chansons

Roland Toutain a composé plusieurs chansons, dont celles du film d'André Zwobada, Capitaine Ardant, ainsi que Je suis fauché, Allumez la lune, La Femme de mes rêves, etc.

Publication

  • Roland Toutain, Mes Quatre Cents Coups, édition Amiot Dumont, 1951, préface de Jean Cocteau et Joseph Kessel

Citations

  • Dans la préface de l'autobiographie de Roland Toutain, Jean Cocteau évoque « l’être le plus désintéressé, le plus léger, le plus libre, le plus charmant de notre époque de disputes. [...] J'imagine mal une chose de toi qui n'aurait ni ailes, ni roues, ni rien de ce qui arrache l'homme à cette colle de la terre. »
  • Joseph Kessel : « Je ne pense pas qu'un autre garçon – et nulle part au monde – ait distribué, dilapidé avec autant de cœur, de fraîcheur, de talent et de simplicité, tant d'amusement, de joie et de jeunesse pour ses contemporains. »
  • Roland Toutain : « À l'écran, je ne joue pas, je m'amuse à jouer. C'est le secret de ma réussite. »

Anecdotes

Cette section « Anecdotes », « Autres détails », « Le saviez-vous ? », « Autour de... », « Divers », ou autres, est peut-être inopportune. En effet, en tant qu'encyclopédie, Wikipédia vise à présenter une synthèse des connaissances sur un sujet, et non un empilage d'anecdotes, de citations ou d'informations éparses (juin 2010).Pour améliorer cet article il convient, si ces faits présentent un intérêt encyclopédique et sont correctement sourcés, de les intégrer dans d’autres sections.
Roland Toutain offre un spectacle aux marins du porte-avions Arromanches en baie de Hạ Long en Indochine en 1952
Roland Toutain offre un spectacle aux marins du porte-avions Arromanches en baie de Hạ Long en Indochine en 1952
  • En , lors d'un meeting aérien au Champ-Roland, à Hirson, Roland Toutain et Maryse Hilsz, suspendus par les pieds sous la carlingue d'un avion, décrochent des fanions tendus par terre.
  • Habitué des meetings aériens de Vincennes, il apparaît suspendu par les pieds à un trapèze sous un avion en vol.
  • En 1950, près de Rouen, lors d'un meeting aérien au lieu-dit La Madrillet, le clown de l'air est perché sur un Storch, équipé d'une grosse cloche sur chaque aile. Il réussit à les faire sonner, pour le plus grand bonheur des spectateurs.
  • Le champion de boxe Al Brown, vainqueur de Young Perez pour la couronne mondiale, catégorie poids coq, en 1934, était inséparable de Toutain. Ils avaient leurs habitudes dans les boîtes de nuit de Montmartre, notamment La Cabane cubaine, qu'ils quittaient seulement au petit matin.

Notes et références

Sur les autres projets Wikimedia :

{{bottomLinkPreText}} {{bottomLinkText}}
Roland Toutain
Listen to this article

This browser is not supported by Wikiwand :(
Wikiwand requires a browser with modern capabilities in order to provide you with the best reading experience.
Please download and use one of the following browsers:

This article was just edited, click to reload
This article has been deleted on Wikipedia (Why?)

Back to homepage

Please click Add in the dialog above
Please click Allow in the top-left corner,
then click Install Now in the dialog
Please click Open in the download dialog,
then click Install
Please click the "Downloads" icon in the Safari toolbar, open the first download in the list,
then click Install
{{::$root.activation.text}}

Install Wikiwand

Install on Chrome Install on Firefox
Don't forget to rate us

Tell your friends about Wikiwand!

Gmail Facebook Twitter Link

Enjoying Wikiwand?

Tell your friends and spread the love:
Share on Gmail Share on Facebook Share on Twitter Share on Buffer

Our magic isn't perfect

You can help our automatic cover photo selection by reporting an unsuitable photo.

This photo is visually disturbing This photo is not a good choice

Thank you for helping!


Your input will affect cover photo selection, along with input from other users.