cover image

Simone Biles

gymnaste américaine / De Wikipedia, l'encyclopédie libre

Simone Biles est une gymnaste artistique américano-bélizienne[2] née le à Columbus (Ohio) et quadruple championne olympique.

Simone Biles
Simone Biles aux JO de 2016.
Contexte général
Sport exercé gymnastique artistique
Biographie
Nationalité

États-Unis

Belize
Nationalité sportive États-Unis
Nom de naissance Simone Arianne Biles
Naissance (25 ans)
Columbus (Ohio)
Taille 1,42 m (4 8)[1]
Poids approximatif 47 kg
Surnom Sim sim
Prédilection Concours général, sol, saut de cheval, poutre
Distinction(s) Sportif de l'année (Associated Press) (), Sportif de l'année (Associated Press) () et Time 100 ()
Club Équipe nationale américaine de gymnastique (en) (depuis )
Entraîneur Laurent Landi (en) et Cecile Canqueteau-Landi (en)
Identifiant FIG 22571
Palmarès senior
Or Ar. Br.
Jeux olympiques 4 1 2
Championnats du monde 19 3 3

Simone Biles est quintuple championne du monde au concours général (2013, 2014, 2015, 2018, 2019), quintuple championne du monde au sol (2013, 2014, 2015, 2018, 2019), triple championne du monde à la poutre (2014, 2015, 2019) et double championne du monde du saut de cheval (2018, 2019). Elle remporte également quatre fois le championnat du monde avec l'équipe américaine (2014, 2015, 2018, 2019). Simone Biles est sextuple championne nationale américaine du concours général (2013, 2014, 2015, 2016, 2018, 2019). Elle devient quadruple championne olympique : individuelle, par équipe, au saut de cheval et au sol aux Jeux olympiques d'été de 2016.

Depuis son entrée chez les seniors en 2013, Simone Biles a terminé 2e du concours général de l'American Cup 2013, puis a connu un tournoi qualificatif pour le championnat national (Secret Classics 2013) désastreux. Nastia Liukin, championne olympique du concours général 2008, déclare alors que ce n'est qu'une question d'expérience, et que d'ici un à deux ans Simone Biles dominera le sport. Trois semaines plus tard, Simone Biles remportait son premier championnat national... pour ne plus perdre un seul concours général depuis, et devenir la gymnaste la plus décorée de tous les temps avec 19 titres mondiaux et 4 titres olympiques, pour un total de 32 médailles dans les événements internationaux (25 en championnats du monde, et 7 aux JO).

Après les JO de Rio, Simone Biles décide de prendre une année sabbatique (comme l'avaient fait avant elle Alexandra Raisman et Gabrielle Douglas après les Jeux de Londres). Elle revient sur la scène internationale lors des Championnats du monde 2018 à Doha où elle remporte six médailles dont quatre en or, établissant un record de quatre victoires au concours général individuel. Elle dépasse par ailleurs Vitaly Scherbo pour devenir, avec un total de quatorze médailles d'or, la gymnaste artistique la plus titrée aux championnats du monde, hommes et femmes confondus, record qu'elle porte ensuite à dix-neuf titres lors des Championnats du monde 2019 à Stuttgart.

À l'été 2021, annoncée comme un des stars des Jeux olympiques de Tokyo 2020, elle y est victime d'un mal appelé « perte de figures », son état mental entraînant son abandon en pleine finale du concours général par équipes que les États-Unis terminent avec la médaille d'argent, puis elle déclare forfait pour tous les autres concours sauf un : la finale de la poutre où elle s'adjuge la médaille de bronze[3],[4], son septième podium olympique.