Sport Huancayo - Wikiwand
For faster navigation, this Iframe is preloading the Wikiwand page for Sport Huancayo.

Sport Huancayo

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Sport Huancayo
Généralités
Nom complet Club Social y Deportivo Sport Huancayo
Surnoms El Rojo Matador
Noms précédents Huancaína Sport Club (2007)
Fondation (13 ans)
Stade Estadio Huancayo (en)
(17 000 places)
Siège Huancayo, Région de Junín
Championnat actuel Liga 1
Président
Víctor Raúl Rojas Tito
Entraîneur
Wilmar Valencia (it)
Joueur le plus capé
Anier Figueroa (es) (210)
Meilleur buteur
Carlos Neumann (en) (51)
Palmarès principal
National[1] Copa Perú (1)

Maillots

Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Domicile
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Extérieur

Actualités

Pour la saison en cours, voir :
Championnat du Pérou de football 2021
0

Dernière mise à jour : 21 décembre 2020.

Sport Huancayo est un club péruvien de football basé à Huancayo. Surnommé El Rojo Matador, il évolue en 1re division du Pérou depuis 2009.

Histoire

Fondé le [2] sous le nom de Huancaína Sport Club, le club prend en 2008 le nom de Sport Huancayo. En remportant dès sa première année d'existence la Copa Perú, il a l'occasion de disputer le championnat du Pérou 2009 et devient le quatrième club de Huancayo à évoluer en D1[3].

La découverte du haut niveau se fait sans mal puisque la formation de Junín termine à la 4e place du classement cumulé, s'offrant ainsi une qualification directe pour la Copa Sudamericana 2010. La saison suivante est plus mitigée avec une 8e place en fin de compétition. En 2011, le Sport Huancayo atteint pour la première fois de son histoire le podium du championnat, se hissant à la 3e place, derrière Juan Aurich et Alianza Lima. De ce fait, le club se qualifie pour le tour préliminaire de la Copa Libertadores 2012[4]. L'année suivante, une 6e place en championnat lui offre une troisième qualification continentale, pour la Copa Sudamericana 2013.

Les saisons 2013 et 2014 sont en revanche plus discrètes puisque le Sport Huancayo termine en milieu de classement en 2013 et doit même lutter pour le maintien en 2014. Seule une victoire en match de barrage face au club de Los Caimanes (en) lui permet d'échapper à la relégation[5]. Depuis 2015, le club enchaîne les qualifications continentales : il s'est systématiquement qualifié à toutes les Copa Sudamericana entre 2016 et 2021.

Les campagnes continentales du club restent globalement décevantes. Pour son premier match international, en Copa Sudamericana 2010, il subit une déroute en Uruguay face au Defensor Sporting, sur le score de neuf buts à zéro[6], mais sort la tête haute en s'imposant 2-0 au match retour, un résultat insuffisant pour passer au tour suivant. Deux ans plus tard, lors de la Copa Libertadores 2012, c'est à nouveau dès le tour préliminaire que l'aventure s'achève, battu par les Argentins d'Arsenal de Sarandi (0-3, 1-1)[7]. En 2013, ils sont sèchement éliminés dès le tour préliminaire par la formation équatorienne du CS Emelec (1-3, 0-4)[8]. El Rojo Matador se fera encore éliminer dès le 1er tour lors des Copa Sudamericana de 2017 et 2019, même s'il parvient à avancer jusqu'au 2e tour en 2016 et 2018. En revanche, l'équipe réalise son meilleur parcours à l'occasion de la Copa Sudamericana 2020 en se hissant en 8e de finale du tournoi pour la première fois de son histoire[9].

Résultats sportifs

Palmarès

   
  • Torneo de Verano :

Bilan et records

Source consultée : voir lien externe.

Au niveau national[modifier | modifier le code]

 

Au niveau international[modifier | modifier le code]

Structures du club

Estadio Huancayo

D'une capacité de 17 000 personnes[11], l'Estadio Huancayo (en) abrite les matchs du Sport Huancayo. À l'occasion, d'autres clubs (Real Garcilaso, Sport Áncash) ont utilisé cette enceinte afin de disputer des matchs de Copa Libertadores ou Copa Sudamericana.

Situé à 3 259 mètres d'altitude, il a notamment accueilli la finale du championnat 2013 entre l'Universitario de Deportes et le Real Garcilaso[12].

Personnalités historiques du club

Anciens joueurs

Parmi les joueurs les plus renommés ayant porté les couleurs du Sport Huancayo, on peut citer l'international péruvien Irven Ávila, deuxième meilleur buteur du club avec 47 buts derrière le Paraguayen Carlos Neumann (en) (51). Le Colombien Anier Figueroa (es) détient quant à lui le record de matchs joués avec le club (210 rencontres)[13].

Effectif professionnel actuel

Entraîneurs

Le premier entraîneur, lorsque le club s'appelait encore Huancaína Sport Club en 2007, était aussi joueur de l'équipe : Hugo Arenaza[14]. Les anciens sélectionneurs du Pérou, Miguel Company et Moisés Barack, ont entraîné le club en 2012 et 2013, respectivement. Ce dernier n'a dirigé qu'une seule rencontre, lors de la 1re journée du championnat 2013, lorsqu'il fut renvoyé après la défaite de son équipe contre le Real Garcilaso (4-0)[15]. Sous la houlette de Roberto Mosquera, le Sport Huancayo atteint sa meilleure place en championnat : 3e en 2011[16].

José Ramírez Cubas est le seul entraîneur à avoir remporté un titre avec le club, en l'occurrence la Copa Perú en 2008[17]. Les Argentins Marcelo Grioni (es) et Carlos Ramacciotti (es) ont failli imiter son exemple, mais ont échoué en finale des Torneo de Verano 2018 et Copa Bicentenario 2019, respectivement.

Notes et références

  1. Seuls les principaux titres en compétitions officielles sont indiqués ici.
  2. (en) Eli Schmerler and Carlos Manuel Nieto Tarazona, « Peru - Foundation Dates of Clubs », sur www.rsssf.com, (consulté le 18 janvier 2020).
  3. (es) Mario Azabache, « Sport Huancayo: El matador wanka », sur www.dechalaca.com, (consulté le 18 janvier 2020).
  4. (es) « Sport Huancayo jugará la Pre Libertadores ante Argentina 5 », sur www.larepublica.pe, (consulté le 18 janvier 2020).
  5. (es) « Sport Huancayo venció a Los Caimanes y se queda en Primera División », sur www.americatv.com.pe, (consulté le 18 janvier 2020).
  6. a et b (es) « Sport Huancayo fue humillado por 9-0 », sur www.larepublica.pe, (consulté le 18 janvier 2020).
  7. (es) « Sport Huancayo empata de local con Arsenal y le dice adiós a la Copa », sur www.rpp.pe, (consulté le 18 janvier 2020).
  8. (es) « Sport Huancayo fue humillando ante Emelec y quedó eliminado », sur www.elbocon.pe, (consulté le 18 janvier 2020).
  9. (es) « Sport Huancayo jugará por primera vez en su historia los octavos de la Copa Sudamericana », sur www.libero.pe, (consulté le 5 novembre 2020).
  10. (es) « Sport Huancayo goleó 3-0 a Unión Española y avanzó en Copa Sudamericana », sur www.elcomercio.pe, (consulté le 18 janvier 2020).
  11. (es) « Estadio de Huancayo », sur www.dehuancayo.com (consulté le 19 janvier 2020).
  12. (es) « Universitario vs. Garcilaso: Campo del estadio de Huancayo luce en perfectas condiciones », sur www.libero.pe, (consulté le 19 janvier 2020).
  13. « Anier Figueroa », sur www.footballdatabase.eu (consulté le 18 janvier 2020).
  14. (es) Kenny Romero, « Antes de ser matador », sur www.dechalaca.com, (consulté le 18 janvier 2020).
  15. (es) « 'Checho' Ibarra dirigirá al Sport Huancayo », sur www.peru21.pe, (consulté le 18 janvier 2020).
  16. (es) « Sport Huancayo: De acero inoxidable », sur www.dechalaca.com, (consulté le 19 janvier 2020).
  17. (en) Cesar Silva, « Peru - Copa Peru Winning Coaches », sur www.rsssf.com, (consulté le 18 janvier 2020).

Lien externe

{{bottomLinkPreText}} {{bottomLinkText}}
Sport Huancayo
Listen to this article