Utilisateur:Escalator - Wikiwand
For faster navigation, this Iframe is preloading the Wikiwand page for Utilisateur:Escalator.

Utilisateur:Escalator

Bonjour,

Je m'appelle Escalator et je suis un peu perdu.


J'habite en Suisse.

Mes intérêts : beaucoup!

Lecture
moyennement intelligent


Informations Babel sur l’utilisateur
fr-N Cet utilisateur a pour langue maternelle le français.
en-2 This user has intermediate knowledge of English.
de-2 Dieser Benutzer beherrscht Deutsch auf fortgeschrittenem Niveau.
ru-1 Этот участник владеет русским языком на начальном уровне.
es-1 Esta persona tiene un conocimiento básico del español.
Utilisateurs par langue
Non à l'astrologie
NON à la corrida
Anti-vivisection

D'autres choses à dire sur moi

Je suis un anti-geek. J'aime bien aller sur Internet, mais je pourrais très facilement m'en passer pendant une longue période. La "vraie vie" m'intéresse plus que la "vie virtuelle" (encore qu'avec l'accroissement du virtuel, on peut se demander si un jour, on appellera "vraie vie" la vie virtuelle! Mais bien sûr je force le trait. Les besoins physiologiques, pour ne prendre qu'eux, ne peuvent être satisfait virtuellement)

Sur Wikipédia

Une chose qui me gêne fortement (autant commencer par les points négatifs). Il existe un comité d'arbitrage pour résoudre les conflits, qui est un peu le pendant (pour simplifier) d'une cour de justice. Très bien, cela semble légitime. Par contre, il n'existe apparemment pas de "code de loi" (je simplifie en CDL) destiné aux administrateurs et ayant pour but de fixer les sanctions à infliger selon les "infractions". P. ex. quelque chose du genre : Art. 17a : "Un contributeur qui en insulte un autre pourra être exclu pour un mois au maximum pour autant qu'il n'ait pas commis d'autres infractions. S'il y a récidive alors [etc.]"; art. 17b : "Si toutefois l'insulte est a été formulée en réaction à un comportement inadéquat, alors [etc.]"

Inutile de dire que la formulation devrait être améliorée ! (de vrais juristes IRL seraient tout indiqués) mais vous voyez l'idée. Actuellement, un administrateur, si j'ai bien compris, est assez souverain pour décider de la peine et de sa durée face à un "délinquant". Un administrateur X peut bloquer un mois un contributeur alors que pour la même faute, un administrateur Y, plus bienveillant, pourrait ne le bloquer que pour 2 jours. L'arbitraire règne ! Certes, la "victime" peut toujours se plaindre d'une décision qu'elle juge trop sévère auprès du comité d'arbitrage mais, outre que c'est assez lourd comme procédure, il ne s'agit que d'une action a posteriori. Un code de loi (ou quel que soit le nom qu'on lui donnerait) permettrait d'agir a priori. Inutile de dire qu'un administrateur qui ne respecterait pas le CDL aurait des ennuis!

Dans mon idée, le CDL :

a) définit précisément ce qui constitue une "infraction" (et donc, ce qui ne constitue PAS une infraction. Cela constituerait pour le contributeur lambda l'assurance p. ex. de savoir qu'il ne pourra pas être bloqué s'il exprime un désaccord sur le contenu d'un article (je pars de l'idée que cela ne sera pas une infraction que d'exprimer un désaccord sur le contenu!) Et que si, malgré tout, un admin le fait, il aura violé le CDL et pourra être puni pour cet agissement.)

b) définit précisément l'étendu des pouvoirs de l'admin (je verrais d'un assez bon oeil quelque chose comme l'interdiction de bloquer un utilisateur avec qui on est en conflit (ie empêcher d'être juge et partie); je trouve d'ailleurs incroyable que cela puisse se faire actuellement et que même, cela se fasse assez couramment,)

c) définit pour chaque infraction la peine (avertissement, blocage, ...) et évent. la durée associée, en tenant compte d'éventuelles circonstances atténuantes/aggravantes

d) définit une procédure assez souple en face d'infractions "exotiques" (du genre : art. 118 : "En présence d'une infraction non répertoriée, l'administrateur qui a constaté le fait devra obligatoirement avertir au moins 4 de ses collègues pour prendre une décision commune" --> on est mieux à plusieurs pour déterminer quoi faire face à quelque chose d'inconnu)

e) autre...

Certes, la création du CDL (ou équivalent) demanderait un énorme travail mais tant qu'il n'existera pas, l'arbitraire et les abus de pouvoir régneront (et les critiques du genre "les admins font ce qu'ils veulent" qui ont tendance à fleurir sur les blogs ne risquent pas de disparaître!) En fait, le CDL ne sera jamais achevé car il devra toujours s'adapter face au développement de Wikipédia

Pour prendre la mesure des problèmes que posent l'absence de CDL, je mentionnerai ce qui suit :

Prenons déjà la question de la susceptibilité de l'admin. Je vais être franc : étant quelqu'un d'assez susceptible, si j'étais actuellement admin et sans CDL pour m'encadrer, j'aurais BEAUCOUP de peine à ne pas commettre des injustices envers des contributeurs qui m'auraient vexé (du genre : "avec ton orthographe pitoyable, ne te mêle pas de cette discussion" --> paf ! je le bloque pour 6 mois; "t'es une ordure" --> bon là, je le bloque pour 2 heures). Pire, même sans être concerné, il m'arrive parfois de lire certains commentaires en page de discussion qui m'horripile au point que je vois rouge... si j'étais admin dans les conditions actuelles (ie sans CDL) ce serait assez catastrophique. J'ai l'honnêteté de reconnaître que je serais un très mauvais admin. (je vous rassure, je n'ai pas envie de le devenir!)

Mais entre nous, n'y a-t-il pas des admins qui sont susceptibles, comme je le suis moi-même ? A lire les réactions de certains, je ne jurerais pas le contraire! Cela explique sans doute (du moins en partie) des blocages indûment longs pour des "broutilles". Chose que le CDL permettrait au moins d'éviter (en théorie). Sans compter les histoires d'inimitées personnelles. Actuellement, un contributeur qui sait que l'admin X le déteste peut légitimement être inquiet et s'attendre à une provocation de sa part pour le pousser à un acte de "vandalisme", lequel acte sera bien sûr sévèrement puni, ie hors de toute proportion avec la gravité de l'acte. Et même le recours au comité d'arbitrage pour blocage trop sévère, outre les réserves que j'ai émise plus haut, est de peu d'effet si notre admin X a avec lui des amis prêts à l'appuyer...

Et même, à supposer que tous les admins soient humbles et caparaçonnés et qu'aucun différend ne les oppose à quiconque, quel admin actuellement est capable d'expliquer rationnellement pourquoi, pour un "délit" donné, il a choisi un blocage d'une semaine et non pas de 2 jours, 4 jours, 2 semaines ou 7 mois ? Selon quelles critères ? Les siens ? Oui, mais ses critères ne sont sans doute pas les mêmes que ceux d'un autre admin. Pour le contributeur lambda, cela signifie donc ceci : s'il a commis une indélicatesse, il ne lui reste plus qu'à espérer "tomber" sur un admin dont les critères ne sont pas trop stricts pour écoper d'une peine pas trop lourde. Cela ne me semble pas acceptable. Il faut des critères communs et ça, c'est le CDL!

Et enfin, toute communauté compte parmi les siens des moutons noirs. Il est inévitable qu'il y en ait aussi parmi les admins. Pour ceux qui ont des buts contraires à l'esprit de Wikipédia (p. ex. qui agissent au nom d'une secte, d'un groupe politique, etc. pour donner une certaine orientation aux articles), il est clair que l'absence de CDL est une caractéristique hautement intéressante (et que je te bloque 6 mois ce contributeur qui pose des questions un peu trop gênantes, et que c'est le bannissement à vie s'il recommence) Sans cadre "légal", une minorité pervertie peut faire beaucoup de mal.

En résumé : pour lutter contre l'arbitraire et les abus de pouvoir des admins, il faut que ceux-ci soient encadrés par un CDL (ou équivalent).Je ne vois pas d'autre moyen pour y arriver.

{{bottomLinkPreText}} {{bottomLinkText}}
Utilisateur:Escalator
Listen to this article