Vito Andrés Bártoli - Wikiwand
For faster navigation, this Iframe is preloading the Wikiwand page for Vito Andrés Bártoli.

Vito Andrés Bártoli

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Sabino Bártoli
Biographie
Nom Vito Andrés Bártoli Palmiotti
Nationalité
Argentin
Naissance
Lieu Buenos Aires (Argentine)
Décès (à 89 ans)
Période pro. 19531966
Poste Milieu de terrain puis entraîneur
Parcours professionnel1
AnnéesClub 0M.0(B.)
1953-1954
Unión Magdalena
1955-1958
Atlético Chalaco
1959
Sporting Cristal
1960
Atlético Chalaco
1961
Independiente Medellín
1961-1962
Deportivo Cali
1963-1965
Deportes Quindío
1966
Carlos Concha
Équipes entraînées
AnnéesÉquipe Stats
1968-1969
Juan Aurich
1969-1971
Sporting Cristal
1971-1972
Unión Tumán
1973
Alianza Lima
1974
Juan Aurich
1975
León de Huánuco
1976
Universitario de Deportes
1977-1978
Deportes Quindío
1979
Deportivo Municipal
1980
ADT
1983
Atlético Chalaco
1984-1985
Los Espartanos
1986
Deportivo Pucallpa
1986
Atlético Torino
1987
Los Espartanos
1988
Alianza Atlético Sullana
1989
Sport Boys
1990
Alianza Atlético Sullana
1992
Alianza Atlético Sullana
1993
Alianza Atlético Sullana
1996
Alianza Atlético Sullana
1997
Alcides Vigo
2001
Atlético Grau
2002
Juan Aurich
1 Compétitions officielles nationales et internationales.

Vito Andrés Bártoli Palmiotti (né le à Buenos Aires et mort le ), dit Sabino ou El Tano Bártoli, est un ancien joueur et entraîneur de football argentin.

C'est à ce jour le seul entraîneur ayant remporté les trois principales compétitions de club au Pérou : le championnat de première division, le championnat de deuxième division et la Copa Perú[1].

Biographie

Carrière de joueur

Vito Andrés Bártoli se fait connaître en Colombie, à l'Unión Magdalena, où il est rebaptisé du nom de "Sabino" Bártoli avant de poursuivre sa carrière au Pérou où l'Atlético Chalaco l'engage en 1955. Avec ce dernier, il est deux fois consécutivement vice-champion du Pérou en 1957 et 1958[2].

Après une pige au Sporting Cristal, il revient en Colombie au début des années 1960 pour jouer au DIM, Deportivo Cali et Deportes Quindío. Revenu au Pérou, il termine sa carrière en 1966 au Club Carlos Concha qui est relégué en fin de saison[2].

Carrière d'entraîneur

"Sabino" Bártoli effectue l'intégralité de sa carrière d'entraîneur au Pérou, avec toutefois une courte expérience en 1977 au Deportes Quindío en Colombie, club où il avait déjà évolué comme joueur.

Parmi ses exploits, il conduit le modeste Juan Aurich de la ville de Chiclayo (nord du Pérou) à la deuxième place du championnat 1968[3] avant d'être sacré champion du Pérou avec le Sporting Cristal en 1970 avec un bilan de 18 victoires, 9 nuls et 5 défaites[4].

Il obtient son deuxième titre en 1984 avec l'obtention de la Copa Perú avec Los Espartanos[1]. En 1989, il remporte le championnat de deuxième division avec le Sport Boys, club historique du port de Callao, son troisième titre personnel[1].

C'est néanmoins avec un club du nord du Pérou que son nom sera associé: l'Alianza Atlético, de la ville de Sullana, dont il deviendra l'entraîneur emblématique dans les années 1990[2].

Décès

Retiré du monde du football, Sabino Bártoli s'éteint le , à l'âge de 89 ans[5].

Palmarès

Joueur

Entraîneur

Notes et références

  1. a b et c (es) Raúl Behr, « El triángulo del Tano », sur www.dechalaca.com, (consulté le 4 janvier 2016).
  2. a b et c (es) José Augusto Giuffra, « Vito Andrés Bártoli: Sabio 'Sabino' », sur www.dechalaca.com, (consulté le 4 janvier 2016).
  3. (es) « La gran hazaña del Juan Aurich en 1968 », sur www.libero.pe, (consulté le 4 janvier 2016).
  4. (es) « Les campagnes victorieuses du Sporting Cristal », sur www.gloriosoceleste.com (consulté le 4 janvier 2016).
  5. (es) « Falleció el 'Tano' Bártoli, DT argentino que hizo historia en el fútbol peruano », sur www.rpp.pe, (consulté le 26 janvier 2019).
{{bottomLinkPreText}} {{bottomLinkText}}
Vito Andrés Bártoli
Listen to this article