Afrikaanderplein - Wikiwand
For faster navigation, this Iframe is preloading the Wikiwand page for Afrikaanderplein.

Afrikaanderplein

Afrikaanderplein
Situation
Coordonnées 51° 54′ 00″ nord, 4° 30′ 04″ est
Pays
Pays-Bas
Région
Hollande-Méridionale
Ville Rotterdam
Quartier(s) Feijenoord
Début 1900
Morphologie
Type Place
Longueur 246 m
Largeur 190 m
Lieux d'intérêt Afrikaanderpark
Géolocalisation sur la carte : Europe
Géolocalisation sur la carte : Pays-Bas
Géolocalisation sur la carte : Hollande-Méridionale
Géolocalisation sur la carte : Rotterdam

Le Afrikaanderplein est une place de Rotterdam aux Pays-Bas. Chaque mercredi et samedi y a lieu le « marché d'Afrikaander », l'un des plus importants et multiculturels des Pays-Bas[1].

Situation et accès

La place, qui comprend en son sein le Afrikaanderpark, est située le long de la Paul Krugerstraat dans le sud de la ville.

Ce site est situé non loin des stations de métro Rijnhaven et Maashaven.

Origine du nom

La place doit son nom de « place afrikaner » au quartier éponyme d'Afrikaanderwijk dont elle est le centre. Ce quartier est conçu à partir de pour loger les nouveaux habitants de la classe ouvrière de Rotterdam ainsi que les employés des nouveaux ports de Rijnhaven et Maashaven[2]. Au début de l'année , il est décidé de rendre hommage aux Afrikaners engagés dans la Seconde guerre des Boers en donnant à ce nouveau quartier des noms en lien à des villes sud-africaines ou à des commandants Boers[2]. Le , la place prend ainsi son nom de Afrikaanderplein[2].

Anciens terrains de football

On commence à jouer au football sur le terrain présent au milieu de la place à partir du , quand le FVV y joue son premier match après avoir reçu une autorisation de la mairie[3]. Au fil des années plusieurs terrains contigus sont aménagés, ces terrains pauvres en gazon et cabossés sont surnommés « la petite Suisse »[4].

Le club nouvellement créé de l'Excelsior y joue de jusqu'à et son retour au terrain Woudestein à Kralingen[5].

L'équipe résidente la plus connue est celle du Feyenoord Rotterdam qui y joue de jusqu'à . Cette année-là, décision est prise par la commune d'aménager les terrains en jardins ouvriers à l'image de ce qui se fait alors au Royaume-Uni[6]. Cet aménagement entraîne le déménagement de Feyenoord au Kromme Zandweg.

Assister aux matchs est gratuit et jusqu'à 1 500 personnes pouvaient se réunir pour regarder les matchs de Feyenoord[4]. En raison de l'absence de vestiaires, les clubs utilisent les cafés adjacents pour se changer[7]. Feyenoord utilise par exemple un local mis à disposition de l'équipe par le propriétaire d'un café au no 63 de la Joubertstraat, Frans Waltmann, afin de s'en servir de vestiaire ou pour y entreposer les buts qui sont montés à chaque match[8],[9].

Notes et références

  1. (nl) « Afrikaanderwijk », sur Wijkprofiel sur le site de Rotterdam (consulté le )
  2. a b et c (nl) « Afrikaanderwijk », sur site des archives municipales de Rotterdam (consulté le )
  3. (nl) Jan Oudenaarden, De geschiedenis van Feyenoord : De Oertijd (1908-1921), vol. 1, Trichis Publishing, (ISBN 978-94-92077-06-6), p. 44-45
  4. a et b (nl) « Historie », sur vasf.nl, site de l'association des actionnaires du stade Feijenoord (consulté le )
  5. (nl) « Excelsior : Afrikaanderplein en terug », sur site des archives municipales de Rotterdam (consulté le )
  6. (nl) Jan Oudenaarden, De geschiedenis van Feyenoord : De Oertijd (1908-1921), vol. 1, Trichis Publishing, (ISBN 978-94-92077-06-6), p. 212-213
  7. (nl) Jan Oudenaarden, De geschiedenis van Feyenoord : De Oertijd (1908-1921), vol. 1, Trichis Publishing, (ISBN 978-94-92077-06-6), p. 101, 113
  8. (nl) Phida Wolff, Geen woorden maar daden, Meulenhoff Boekerij B.V., (ISBN 9789022502938), p. 25
  9. (nl) Peter Blokdijk et Boudewijn Warbroek, Leven met Feyenoord, De Fontein, (ISBN 9789026122033), p. 20

Voir aussi

Articles connexes


{{bottomLinkPreText}} {{bottomLinkText}}
Afrikaanderplein
Listen to this article