Janne Ahonen - Wikiwand
For faster navigation, this Iframe is preloading the Wikiwand page for Janne Ahonen.

Janne Ahonen

Janne Petteri Ahonen

Janne Ahonen en 2010.
Discipline et période
Sport pratiqué Saut à ski
Période d'activité 1993-2008, 2009-2011, 2013-2018
Présentation
Nationalité
Finlande
Naissance (44 ans)
Taille 1,84 m
Poids 66 kg
Surnom Rane ; le Sphinx
Club Lahden Hiihtoseura
Palmarès
Jeux olympiques 0 2 0
Championnats du monde 5 3 2
Championnats du monde de vol à ski 0 5 2
Coupe du monde (globes) 2 6 4
Coupe du monde (épreuves ind.) 36 54 32

Janne Petteri Ahonen, né le à Lahti, est un sauteur à ski finlandais. Il est considéré comme l'un des meilleurs sauteurs à ski de l'histoire en étant le premier et le seul à s'être emparé à cinq reprises de la Tournée des quatre tremplins (1999, 2003, 2005, 2006 et 2008), il est également détenteur du record de podiums en coupe du monde : 108. Il a par ailleurs remporté deux médailles aux Jeux olympiques (deux d'argent au concours par équipe en 2002 et 2006), neuf médailles aux championnats du monde (dont cinq titres : trois par équipes en 1995, 1997 et 2003, une sur petit tremplin en 1997 et sur grand tremplin en 2005), cinq médailles aux championnats du monde de vol à ski et enfin deux coupes du monde de la spécialité (2004 et 2005).

Il a mis un premier terme à sa carrière le . Début , il annonce son retour pour la saison 2009-2010 avec pour objectifs la Tournée des quatre tremplins, les mondiaux de vol à ski et surtout les Jeux olympiques.

Après avoir mis fin à sa carrière fin 2011, il annonce en , son nouveau retour pour 2014 en vue des Jeux olympiques de Sotchi. Il est en effet présent dès l'épreuve d'ouverture des Grands-Prix estivaux le à Hinterzarten[1].

Biographie

Il est marié à Tiia Jakobsson depuis juillet 2004. Ils ont un fils, Mico, né le et un deuxième garçon, Milo[2], né le . Ils vivent dans une villa sur la commune d'Hollola.

Le est publiée la biographie de Janne nommé Kuningaskotka (le roi des aigles). Il décrit es problèmes de sous-nutrition associés à son sport[3].

Parcours sportif

Janne Ahonen fait ses débuts à quinze ans en Coupe du monde à Ruhpolding (Allemagne) le avec une 56e place. Trois mois plus tard, le à Harrachov (Rép. tchèque), il remporte le titre de champion du monde junior sur petit tremplin et marque ses premiers points[4] en coupe du monde quelques jours après, le 7 mars, en terminant 11e sur grand tremplin de Salpausselkä chez lui à Lahti. L'année suivante, il remporte sa première victoire en coupe du monde, à Engelberg (Suisse) le et se classe à la fin de la saison à la 10e place du classement général, par ailleurs il participe à ses premiers Jeux olympiques d'hiver à Lillehammer (Norvège) (25e sur grand tremplin, 37e sur petit tremplin) ainsi qu'à son premier championnat du monde de vol à ski avec une 12e place.

Il confirme son potentiel en 1995, l'année de ses 18 ans, tout d'abord à la Tournée des quatre tremplins où il accède à la troisième à l'issue de l'évènement derrière l'Autrichien Andreas Goldberger et le Japonais Kazuyoshi Funaki, puis aux Championnats du monde de vol à ski avec une cinquième place et enfin en Coupe du monde 1995 avec une troisième place au classement général grâce à huit podiums dont une victoire à Garmisch-Partenkirchen (Allemagne). Il réédite sa performance en 1996 avec une nouvelle troisième place au classement général derrière Andreas Goldberger et son compatriote Ari-Pekka Nikkola avec six podiums dont deux victoires (Lillehammer et Kulm), entre-temps il est tout près de remporter le championnat du monde de vol à ski en prenant la médaille d'argent derrière Goldberger. En 1997, il ne remporte aucune épreuve en Coupe du monde 1997 et n'atteint qu'une fois le podium à Engelberg avec une deuxième place. En revanche, il devient champion du monde sur petit tremplin à Trondheim, le .

En 1998, il rate une médaille olympique aux Jeux olympiques de Nagano (Japon) avec une quatrième place sur le grand tremplin et une cinquième au concours par équipe. En coupe du monde 1998, il monte à six reprises sur un podium pour une victoire à Lahti et termine à la 9e place du classement général. En 1999, il inscrit son nom au palmarès de la Tournée des quatre tremplins malgré aucune victoire sur ces tremplins. Il doit sa victoire grâce à sa régularité (second sur les tremplins de Garmisch, Innsbruck et Bischofshofen et cinquième à Oberstdorf). Il atteint également sa meilleure performance en coupe du monde 1999 avec 13 podiums dont 6 victoires (Chamonix (France), Harrachov à trois reprises, Engelberg, Zakopane (Pologne)). En 2000, il ne conserve pas son titre à la Tournée des qutra tremplins, terminant deuxième du concours derrière l'Autrichien Andreas Widhölzl. Il termine troisième au classement général de la Coupe du monde 2000 derrière l'Allemand Martin Schmitt et Widhölzl avec deux victoires (Villach (Autriche) et Lahti). Par ailleurs, il remporte la médaille de bronze au Championnat du monde de vol à ski derrière l'Allemand Sven Hannawald et Widhölzl.

En 2001, il ne remporte aucune victoire en Coupe du monde 2001 malgré quatre podiums mais termine 5e au classement général. Aux championnats du monde 2001, qui ont lieu à son lieu d'entraînement à Lahti, il gagne une médaille de bronze sur grand tremplin par équipe et une médaille d'argent au concours par équipe sur grand et petit tremplin. En 2002, il rate complètement sa Tournée des quatre tremplins en terminant 26e ainsi qu'au classement général de la Coupe du monde avec une 15e place, mais obtient une médaille d'argent au concours olympique par équipes. Il aurait pu décrocher une seconde médaille sur grand tremplin mais a terminé à la quatrième place. En 2003, il devient le deuxième Finlandais à avoir décroché à deux reprises la Tournée des quatre tremplins avec Matti Nykänen, il renoue également le succès en Coupe du monde avec deux victoires (Engelberg et Innsbruck) pour terminer quatrième au classement général. Enfin il est champion du monde 2003 à Val di Fiemme dans l'épreuve par équipes. Malgré ses victoires, il cache souvent ses émotions, se montrant peu expressif, ce qui lui vaut le surnom de l'homme masqué de la part de la presse allemande[5]. Cela réfère aussi aux masques colorés qu'il portait en compétition depuis les années 1990.

En 2004, il termine à la cinquième place de la Tournée des quatre tremplins, puis au cours de la saison il parvient, grâce à quinze podiums dont trois victoires (Liberec x 2 (Rép. tchèque) et Willigen (Allemagne)), à remporter la coupe du monde 2004 devançant les Norvégiens Roar Ljøkelsøy et Bjørn Einar Romøren au classement général, parallèlement il obtient deux médailles d'argent aux championnats du monde de vol à ski à Planica (Slovénie) en individuel derrière Roar Ljøkelsøy et par équipe derrière la Norvège. 2005 est sa saison la mieux réussie avec, en premier lieu, un troisième titre à la Tournée des quatre tremplins. Par la suite, il réussit à décrocher trois médailles lors des Championnats du monde à Oberstdorf avec une médaille d'or sur grand tremplin, une médaille d'argent par équipe et une médaille de bronze sur petit tremplin, enfin il conserve son titre de la Coupe du monde sur l'année 2005 en battant au passage le record de victoires sur une année avec douze succès au total (dont six victoires d'affilée (record qu'il codétenu depuis avec son compatriote Matti Hautamäki et les Autrichiens Thomas Morgenstern et Gregor Schlierenzauer).

En 2006, il égale le record de l'Allemand Jens Weißflog avec quatre victoires à la Tournée des quatre tremplins et gagne une médaille d'argent aux Jeux olympiques de Turin dans le concours par équipes derrière l'Autriche. Il remporte également une médaille d'argent aux Championnats du monde de vol à ski dans l'épreuve par équipes derrière la Norvège. Enfin à la coupe du monde 2005-2006, il termine deuxième au classement général derrière le Tchèque Jakub Janda grâce à neuf podiums dont deux victoires (Oberstdorf et Bischofshofen). En 2007, Janne Ahonen devient le premier sauteur à ski à avoir remporté cinq succès dans la Tournée des quatre tremplins dans un concours inédit[6] car il remporte deux succès sur le même tremplin (Bischofshofen) en raison de l'annulation de l'épreuve d'Innsbruck.

À la fin de la saison 2007/2008, il annonce son retrait de la compétition lors d'une conférence de presse à Helsinki en évoquant le manque de motivation pour continuer à s'entraîner au meilleur niveau et l'envie de passer du temps avec sa famille. Le , il organise une compétition d'adieux à Lahti avec ses amis sauteurs devant plus de 11 000 spectateurs. Mais en , il annonce son retour à la compétition dans le but de remporter une médaille individuelle aux Jeux olympiques d'hiver de 2010 à Vancouver ; il échoue, terminant 16e de la première manche sur le gros tremplin, et ne prenant pas part à la deuxième, mais se place néanmoins 4e sur le petit tremplin. Il participe ensuite également aux Coupes du monde 2010 et 2011, se plaçant cinq fois sur le podium et une quinzaine de fois dans les dix premiers, puis arrête à nouveau de sauter en .

En , Janne Ahonen annonce une nouvelle fois son retour en vue des jeux olympiques de 2014 à Sotchi[7]. Il est présent dès la première épreuve du Grand Prix d'été de saut à ski 2013 à Hinterzarten, où avec le saut le plus long, il prend la troisième place des qualifications[8]. Aux Jeux olympiques de Sotchi, il est 29e et 22e en individuel.

En 2018, il est sélectionné pour ses septièmes Jeux olympiques à Pyeongchang, soit une fois de moins que le recordman chez les sauteurs, détenu par le Japonais Noriaki Kasai ; il y est 40e et 28e en individuel. Il se retire définitivement de la compétition cette année et est considéré alors par la presse finlandaise comme le plus grand sauteur sans une médaille olympique individuelle[3].

Autres sports

Janne Ahonen pratique depuis 2003 le dragster automobile au sein de l'équipe « Eagle Drag Racing », avec des résultats au plus haut niveau national finlandais, et participe également à des compétitions internationales[9].

Palmarès

Jeux olympiques

Malgré ses grandes performances à l'occasion des coupes du monde et des championnats du monde, Janne Ahonen n'est jamais parvenu à décrocher de titre olympique. Il a participé à six olympiades entre 1994 et 2014. En individuel, il échoue à trois reprises au pied du podium en terminant quatrième de l'épreuve du petit tremplin en 1998, 2002 et 2010, sa meilleure performance sur le grand tremplin est une neuvième place en 2002 et 2006. Finalement, c'est au concours par équipes qu'il parvient à prendre une médaille olympique, en effet par deux fois il obtient la médaille d'argent avec la Finlande en 2002 et en 2006.

Épreuve / Édition Individuel Par équipes
Grand tremplin
Petit tremplin Grand tremplin
JO 1994
Lillehammer
37e 25e 5e
JO 1998
Nagano
4e 37e 5e
JO 2002
Salt Lake City
4e 9e Médaille d'argent, Jeux olympiques Argent
JO 2006
Turin
6e 9e Médaille d'argent, Jeux olympiques Argent
JO 2010
Vancouver
4e 31e 4e
JO 2014
Sotchi
29e 22e 8e
JO 2018
Pyeongchang
40e 28e 8e

Championnats du monde

Épreuve / Édition Individuel Par équipes
Petit tremplin Grand tremplin Grand tremplin Mixte
Mondiaux 1993
Falun
31e 6e
Mondiaux 1995
Thunder Bay
9e 9e Médaille d'or, Coupe du Monde Or
Mondiaux 1997
Trondheim
Médaille d'or, Coupe du Monde Or 8e Médaille d'or, Coupe du Monde Or
Mondiaux 1999
Ramsau
4e 4e 4e
Mondiaux 2001
Lahti
7e Médaille de bronze, Coupe du Monde Bronze Médaille d'argent, Coupe du Monde Argent Médaille d'argent, Coupe du Monde Argent
Mondiaux 2003
Val di Fiemme
35e Médaille d'or, Coupe du Monde Or
Mondiaux 2005
Oberstdorf
Médaille de bronze, Coupe du Monde Bronze Médaille d'or, Coupe du Monde Or 4e Médaille d'argent, Coupe du Monde Argent
Mondiaux 2007
Sapporo
14e 6e 4e
Mondiaux 2011
Oslo
20e 30e 8e 7e
Mondiaux 2015
Falun
15e 19e 10e 9e
Mondiaux 2017
Lahti
25e 23e 11e 6e

Légende :

  • Médaille d'or, monde : première place, médaille d'or
  • Médaille d'argent, monde : deuxième place, médaille d'argent
  • Médaille de bronze, monde : troisième place, médaille de bronze
  • — : Janne Ahonen n'a pas participé à cette épreuve

Championnats du monde de vol à ski

Épreuve / Édition
Planica 1994
Kulm 1996
Oberstdorf 1998
Vikersund 2000
Harrachov 2002
Planica 2004
Kulm 2006
Oberstdorf 2008
Planica 2010
Oberstdorf 2018
Individuel 12e Médaille d'argent, Coupe du Monde Argent 8e Médaille de bronze, Coupe du Monde Bronze 24e Médaille d'argent, Coupe du Monde Argent 8e Médaille de bronze, Coupe du Monde Bronze 27e 22e
Par équipes Médaille d'argent, Coupe du Monde Argent Médaille d'argent, Coupe du Monde Argent Médaille d'argent, Coupe du Monde Argent 8e

Coupe du monde

Différents classements en Coupe du monde

Année Classement général final
1992-1993 50e
1993-1994 10e
1994-1995 3e
1995-1996 3e
1996-1997 8e
1997-1998 9e
1998-1999 2e
1999-2000 3e
2000-2001 5e
2001-2002 15e
2002-2003 4e
2003-2004 1er
2004-2005 1er
2005-2006 2e
2006-2007 8e
2007-2008 3e
2009-2010 11e
2010-2011 44e
2013-2014 31e
2014-2015 58e
2016-2017 50e

Victoires

Année Lieu
1994 Engelberg (Suisse)
1995 Garmisch-Partenkirchen (Allemagne)
1996 Lillehammer (Norvège), Kulm (Autriche)
1998 Lahti (Finlande)
1999 Chamonix (France), Harrachov x3 (République tchèque), Engelberg (Suisse), Zakopane (Pologne)
2000 Villach (Autriche), Lahti (Finlande)
2003 Engelberg (Suisse), Innsbruck (Autriche)
2004 Liberec x2 (République tchèque), Willingen (Allemagne)
2005 Kuusamo x2 (Finlande), Trondheim x2 (Norvège), Harrachov (République tchèque), Engelberg x2 (Suisse), Oberstdorf (Allemagne), Garmisch-Partenkirchen (Allemagne), Innsbruck (Autriche), Willingen (Allemagne), Neustadt (Allemagne)
2006 Oberstdorf (Allemagne), Bischofshofen (Autriche)
2008 Bischofshofen x2 (Autriche), Harrachov (République tchèque), Kuopio (Finlande)

Divers records

  • Janne Ahonen était l'unique titulaire de deux médailles d'or individuelles aux Championnats du monde junior, acquises en 1993 et 1994, jusqu'à ce que Sara Takanashi égale cette performance avec ses titres juniors en 2012 et 2013, puis en ait une troisième en 2014.
  • Ahonen détient le record de titres de la Tournée des quatre tremplins avec 5 titres (1999, 2003, 2005, 2006 et 2008).
  • Ahonen a détenu le record de victoires en une saison en coupe du monde avec 12 victoires en une saison en 2005. En 2009 Gregor Schlierenzauer a battu le record de Ahonen avec 13 victoires puis par Peter Prevc en 2016 avec 15 victoires.
  • Ahonen détient le record de victoires consécutives en coupe du monde avec six victoires de suite en 2005. Depuis, seuls trois autres sauteurs à ski ont égalé cette performance : Matti Hautamäki (en 2005 également), Thomas Morgenstern (en 2008), Gregor Schlierenzauer (en 2009) et Ryōyū Kobayashi (en 2019).
  • Avec 36 victoires en coupe du monde, il est le quatrième sauteur à ski au classement du plus grand nombre de victoires derrière Gregor Schlierenzauer (53), Matti Nykänen (46) et Adam Malysz (38).
  • Ahonen détient le record de podiums en Coupe du monde : 108.

Distinctions

En 1998, il a été le porte-drapeau de la Finlande aux Jeux olympiques de Nagano, puis a été désigné sportif finlandais de l'année 2005 et enfin a reçu la médaille Holmenkollen en 2011[10].

Notes et références

  1. (de) Janne Ahonen gibt in Hinterzarten internationales Comeback
  2. (en) portrait: Janne Ahonen - coming back for good, sur ski-jumping-italy.com
  3. a et b (en) Nick Zaccardi, Janne Ahonen, ski jumping great, retires for third time, sur nbcsports.com, le 27 octobre 2018
  4. En coupe du monde, les trente premiers sauteurs marquent des points pour le classement général.
  5. (de) Der mann mit der Maskez, sur abendblatt.de, le 6 janvier 2003
  6. Saut à skis - Quatre tremplins - Innsbruck annulé, lequipe.fr, 4 janvier 2008.
  7. Janne Ahonen va remonter sur les tremplins
  8. Alexandra Pretorius surprend la favorite
  9. EAGLE - JANNE AHONEN
  10. (en) Profil olympique, sur sports-reference.com

Liens externes

Sur les autres projets Wikimedia :

{{bottomLinkPreText}} {{bottomLinkText}}
Janne Ahonen
Listen to this article