Simon Ammann - Wikiwand
For faster navigation, this Iframe is preloading the Wikiwand page for Simon Ammann.

Simon Ammann

Simon Ammann

Simon Amman en 2014.
Discipline et période
Sport pratiqué Saut à ski
Période d'activité 1998 - en cours
Présentation
Nationalité
Suisse
Naissance (40 ans)
à Grabs
Taille 1,73 m
Poids 60 kg
Surnom Harry Potter[1], Simi
Club RG Churfirsten
Palmarès
Jeux olympiques 4 0 0
Championnats du monde 1 1 2
Championnats du M. de vol à ski 1 0 0
Coupe du monde (globes) 1 2 4
Coupe du monde (épreuves) 23 31 26
* Dernière mise à jour : 13 janvier 2018

Simon Ammann, né le à Grabs dans le canton de Saint-Gall (Suisse), est un sauteur à ski suisse licencié au RG Churfirsten. Il détient le record du nombre de médailles d'or olympiques individuelles dans sa discipline, avec quatre titres (deux en 2002 à Salt Lake City et deux en 2010 à Vancouver). Il remporte aussi la Coupe du monde et le titre de champion du monde de vol à ski en 2010 ainsi que le titre de champion du monde du grand tremplin en 2007. Seule la Tournée des quatre tremplins lui manque à son palmarès, terminant deux fois deuxième.

Biographie

Il a épousé la Russe Yana Yanovskaya le à Pfäffikon.

En , il a obtenu sa licence de pilote privé.

Parcours sportif

Simon Amman a commencé à pratiquer le saut à ski à l'âge de onze ans[2]. Il fait ses débuts internationaux en fin d'année 1997 dans la Coupe du monde à Oberstdorf terminant quinzième. Il réussit à se qualifier pour les Jeux olympiques de Nagano en 1998 où il finit trente-cinquième en individuel et sixième par équipes. En 2000, il améliore son meilleur résultat dans l'élite avec une douzième place à Predazzo, mais ne prend part qu'à une seule épreuve de Coupe du monde lors de la saison suivante. Il revient plus fort l'été 2001, en témoigne sa cinquième place au Grand Prix à Stams. Dans la Coupe du monde, il s'illustre rapidement, intégrant le top dix devant ses supporters à Engelberg (septième), avant de prendre la deuxième place le lendemain derrière le Polonais Adam Malysz[3], qui sera un de ses principaux rivaux. Il est ensuite deux fois sur le podium à Predazzo.

Considéré comme l'un des meilleurs sauteurs des années 2000, il est le seul sauteur de l'histoire à avoir remporté quatre titres olympiques en individuel[4], deux lors des Jeux olympiques d'hiver de 2002 et deux lors des Jeux olympiques d'hiver de 2010. À noter qu'en 2002, bien qu'il n'était pas cité parmi les favoris et n'avait pas encore remporté de concours en Coupe du monde, le Suisse est devenu le deuxième sauteur à gagner les deux concours individuels aux mêmes Jeux olympiques après le Finlandais Matti Nykänen[5]. Un mois plus tard, il confirme ces succès par sa première victoire en Coupe du monde lors de la manche d'Oslo. Cet hiver, il fait son incursion au septième rang dans le classement général de la Coupe du monde.

L'hiver suivant, il est un peu moins en forme, réussisant au mieux une cinquième place à Oslo et prend part aux Championnats du monde à Val di Fiemme, où il est notamment dixième au petit tremplin.

Il a également décroché deux titres de champion du monde en 2007 sur grand tremplin et en 2010 en vol à ski. Il compte à son palmarès trois autres médailles aux mondiaux (l'une en argent en 2007 sur petit tremplin, une en bronze en 2009 sur petit tremplin et une en argent en 2011 sur grand tremplin). Il a décroché, en 2010, le globe de cristal de la spécialité grâce à ses victoires lors de la Tournée nordique et sur neuf concours cette saison. Enfin, il atteint son meilleur classement sur la Tournée des quatre tremplins lors des saisons 2008-2009 (deuxième place derrière l'Autrichien Wolfgang Loitzl) et 2010-2011 (deuxième place derrière l'Autrichien Thomas Morgenstern), malgré une victoire à la manche de Garmisch-Partenkirchen. Morgenstern le devance au classement final de la Coupe du monde cet hiver là, aussi.

Il revient sur la plus haute marche du podium à la Tournée des quatre tremplins 2013-2014, où il gagne sa deuxième manche sur le concours d'Oberstdorf et se classe troisième de la série. Il n'est pas autant en réussite sur les Jeux olympiques de Sotchi quelques semaines plus tard, où il n'est que 17e et 23e, concours remportés par Kamil Stoch. Il est le porte-drapeau suisse à ces jeux[6].

Lors de la saison 2014-2015, il porte son total de victoires dans la Coupe du monde à 25 unités, gagnant deux fois le même week-end à Kuusamo. Il monte sur quatre autres podiums cet hiver. En baisse de résultats, il ne retrouve le podium qu'en janvier 2018 au tremplin de vol à ski de Kulm, avec une troisième place, qui représente son 80e podium à ce niveau.

Ammann passe la barre des vingt ans de durée de compétition dans le circuit mondial en 2018, où il est présent pour ses sixièmes jeux olympiques, pour se classer onzième et treizième.

Il est le détenteur du record de Suisse avec un saut de 238,5 mètres.

Fils de fermiers, il a été surnommé « Harry Potter » pour sa ressemblance avec le personnage lors des JO de 2002.

Palmarès

Simon Ammann à Vikersund en 2011.
Simon Ammann à Vikersund en 2011.

Jeux olympiques

Résultats aux Jeux olympiques
Édition / Épreuve Petit tremplin Grand tremplin Par équipes
JO 1998
Nagano
35e 39e 6e
JO 2002
Salt Lake City
Médaille d'or, Jeux olympiques Or Médaille d'or, Jeux olympiques Or 7e
JO 2006
Turin
38e 15e 7e
JO 2010
Vancouver
Médaille d'or, Jeux olympiques Or Médaille d'or, Jeux olympiques Or -
JO 2014
Sotchi
17e 23e -
JO 2018
Pyeongchang
11e 13e -

Championnats du monde

Résultats aux Championnats du monde de ski nordique
Édition / Épreuve Petit tremplin Grand tremplin Par équipes
Mondiaux 1999
Ramsau
26e - -
Mondiaux 2003
Val di Fiemme
10e 17e 7e
Mondiaux 2005
Oberstdorf
44e 27e 8e
Mondiaux 2007
Sapporo
Médaille d'argent, monde Argent Médaille d'or, monde Or 7e
Mondiaux 2009
Liberec
Médaille de bronze, monde Bronze 8e -
Mondiaux 2011
Oslo
4e Médaille de bronze, monde Bronze -
Mondiaux 2013
Val di Fiemme
16e 7e 10e
Mondiaux 2015
Falun
16e 23e 10e
Mondiaux 2017
Lahti
21e 14e 10e

Championnats du monde de vol à ski

Résultats aux Championnats du monde de vol à ski
Édition / Épreuve Individuel Par équipe
Mondiaux 2002
Harrachov
5e -
Mondiaux 2004
Planica
14e -
Mondiaux 2006
Kulm
23e 6e
Mondiaux 2008
Oberstdorf
8e 9e
Mondiaux 2010
Planica
Médaille d'or, monde Or -
Mondiaux 2012
Vikersund
14e -
Mondiaux 2014
Harrachov
16e -
Mondiaux 2016
Kulm
16e -
Mondiaux 2018
Oberstdorf
12e 6e

Coupe du monde

Dernière mise à jour au

Victoires individuelles

Détail des victoires en Coupe du monde[7]
Saison Lieu
2001-2002 Oslo (Norvège)
2006-2007 Lillehammer (Norvège), Oslo (Norvège)
2008-2009 Kuusamo (Finlande), Trondheim (Norvège), Pragelato (Italie), Engelberg (Suisse), Oberstdorf (Allemagne)
2009-2010 Lillehammer x2 (Norvège), Engelberg x2 (Suisse), Sapporo (Japon), Klingenthal (Allemagne), Lahti (Finlande), Kuopio (Finlande), Oslo (Norvège)
2010-2011 Garmisch-Partenkirchen (Allemagne), Zakopane (Pologne), Lahti (Finlande)
2013-2014 Oberstdorf (Allemagne)
2014-2015 Kuusamo x2 (Finlande)

Classements par saison

Classements finaux par saison
Saison/Classement Général Tournée des 4 tremplins
Class. Points Class. Points
1997-1998 70e 22 48e 257
1998-1999 - - 62e 89
1999-2000 45e 46 70e 68
2000-2001 - - - -
2001-2002 7e 628 6e 961
2002-2003 28e 202 24e 661
2003-2004 13e 511 14e 923
2004-2005 23e 243 37e 400
2005-2006 17e 305 13e 964
2006-2007 3e 1 167 3e 932
2007-2008 9e 728 15e 872
2008-2009 2e 1 776 2e 1 091
2009-2010 1er 1 649 5e 1 008
2010-2011 2e 1 364 2e 928
2011-2012 11e 731 19e 711
2012-2013 14e 553 27e 723
2013-2014 7e 733 3e 992,4
2014-2015 11e 646 17e 899
2015-2016 15e 480 11e 971
2016-2017 29e 127 44e 303
2017-2018 19e 312 29e 576
2018-2019 24e 313 13e 946
2019-2020 35e 81 27e 738
2020-2021 41e 77 47e 305

Grand Prix

  • Vainqueur du classement général en 2009.
  • 15 podiums individuels, dont 6 victoires.

Coupe continentale

  • 2 victoires.

Autres distinctions

Ses doublés lors des Jeux olympiques de 2002 et de 2010 l'ont conduit à recevoir le prix de « sportif suisse de l'année » en 2002 et en 2010.

Il a reçu la médaille Holmenkollen en 2007.

Notes et références

  1. (en) « Two gold medals for "Harry Potter" » sur www.olympic.org - Highlights Salt Lake City 2002
  2. (en) Profil de Simon Amman, sur nbcolympics.com
  3. (en) Result Engelberg, sur fis-ski.com
  4. (en) Biographie, sur sochi2014.com
  5. (en) Profil olympique, sur sports-reference.com
  6. (en) Swiss ski jump champ Simon Ammann to carry flag at opening ceremony, sur olympics.cbc.ca, le 28 janvier 2014
  7. Dernière mise à jour le 30 novembre 2014

Voir aussi

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes

Liens externes

{{bottomLinkPreText}} {{bottomLinkText}}
Simon Ammann
Listen to this article